Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

L’EI détruit le Lion d’Athéna du musée de Palmyre

Le groupe État islamique (EI) a détruit la fameuse statue du Lion d'Athéna, qui se trouvait à l'entrée du musée de Palmyre, a affirmé hier à l'AFP le directeur général du département des Antiquités et des Musées de Syrie. « Les membres de l'EI ont détruit samedi le Lion d'al-Lat (Athéna), qui est une pièce unique de trois mètres de haut pesant 15 tonnes. C'est le plus grave crime commis par les jihadistes contre le patrimoine de Palmyre », a indiqué Maamoun Abdelkarim. La statue en calcaire a été découverte en 1977 par une mission archéologique polonaise dans le temple d'al-Lat et date du 1er siècle avant J.-C. « Nous l'avions recouverte d'une plaque de fer et entourée de sacs de sable car nous voulions la protéger des bombardements, mais jamais nous n'avions imaginé que l'EI viendrait dans la ville pour la détruire », a-t-il ajouté.
Par ailleurs, l'EI a annoncé hier dans un communiqué avoir détruit plusieurs statues palmyriennes saisies chez un trafiquant qui les transportait dans la province d'Alep (Nord). Le texte est accompagné des photos où l'on voit des jihadistes détruire à coups de pioche les statues et fouetter le trafiquant.

Le groupe État islamique (EI) a détruit la fameuse statue du Lion d'Athéna, qui se trouvait à l'entrée du musée de Palmyre, a affirmé hier à l'AFP le directeur général du département des Antiquités et des Musées de Syrie. « Les membres de l'EI ont détruit samedi le Lion d'al-Lat (Athéna), qui est une pièce unique de trois mètres de haut pesant 15 tonnes. C'est le plus grave...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut