Rechercher
Rechercher

Dernières Infos

Combats entre jihadistes et les factions palestiniennes dans le camp de Yarmouk

Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont mené mardi des attaques dans le camp Yarmouk dans le sud de Damas, visant à reprendre des positions qu'ils avaient perdues lors de précédents combats, a indiqué un responsable palestinien à Damas.

"Il y a des combats par intermittence entre les factions palestiniennes d'un côté et l'EI et le Front Al-Nosra de l'autre qui tentent de reprendre des positions dans le centre du camp de Yarmouk", a déclaré à l'AFP Khaled Abdel Majid, chef du Front de lutte populaire palestinien (FLPP), une organisation proche du régime syrien.

Début avril, l'EI et le Front al-Nosra, la branche syrienne d'el-Qaëda, s'étaient emparés de 60% du camp de réfugiés palestiniens avant de se retirer sur 40% du territoire. Ils sont actuellement présents dans la partie sud du camp près de la localité mitoyenne de Hajar al-Aswad, un fief des jihadistes.
Selon M. Abdel Majid, les factions palestiniennes contrôlent elles 40% du camp dans la partie nord, les 20% restant représentant la ligne de front.
M. Abdel Majid a indiqué que les avions militaires du régime avaient bombardé Hajar al-Aswad.

Une source de sécurité à Damas a affirmé n'avoir pas d'informations précises au sujet des combats. En général, les combats à Yarmouk sont intermittents, "ils s'arrêtent puis reprennent", a-t-elle indiqué.
Mais l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (Unrwa) s'est dite inquiète à propos d'"intenses" combats.
"L'Unrwa a reçu des informations fiables selon lesquelles d'intenses combats se sont produits dans la nuit à Yarmouk et qu'ils ont repris cet après-midi, y compris avec l'utilisation d'avions", a déclaré dans un communiqué Chris Gunness, porte-parole de l'organisation.


Le camp, un quartier de Damas, accueillait avant le conflit en Syrie 160.000 personnes, tant Syriens que Palestiniens, mais elles ne sont plus que 18.000 selon l'Unrwa, car la vie y est devenue un enfer à cause des combats entre le régime et les rebelles puis entre les organisations palestiniennes et les jihadistes.


Les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) ont mené mardi des attaques dans le camp Yarmouk dans le sud de Damas, visant à reprendre des positions qu'ils avaient perdues lors de précédents combats, a indiqué un responsable palestinien à Damas."Il y a des combats par intermittence entre les factions palestiniennes d'un côté et l'EI et le Front Al-Nosra de l'autre qui tentent de...