Moyen Orient et Monde

Combats entre l’EI et Fajr Libya à Syrte

Libye
OLJ
16/03/2015

Des combats ont opposé au cours du week-end des jihadistes de l'État islamique (EI) à des miliciens antigouvernementaux de Fajr Libya à Syrte, dans le centre de la Libye, selon le général Mohammad al-Ajtal, l'un des commandants de cette coalition de milices, en déplorant un mort dans ses rangs. Un responsable local des services de sécurité a ensuite déclaré à l'AFP que « les affrontements avaient pris fin à la nuit tombée », sans donner plus de détails ni fournir de bilan.
Il s'agit des premiers combats à Syrte entre l'EI et Fajr Libya, coalition de milices notamment islamistes, depuis que la branche libyenne de l'EI a pris en février le contrôle de bâtiments gouvernementaux et de l'université dans cette ville située à quelque 450 km à l'est de Tripoli. Après l'entrée en février des jihadistes de l'EI à Syrte, Fajr Libya avait envoyé des renforts pour défendre la ville.
Pour rappel, deux autorités se disputent le pouvoir en Libye : un gouvernement et un Parlement, soutenus par une armée et reconnus internationalement, siégeant dans l'est du pays, et un gouvernement et un Parlement parallèles installés à Tripoli par Fajr Libya, qui s'est emparée en août de la capitale et d'une grande partie de l'Ouest libyen.

Armes à sous-munitions
Par ailleurs, l'ONG Human Rights Watch (HRW) a mis hier en garde les parties en conflit en Libye contre l'utilisation de bombes à sous-munitions. « Il y a des preuves tangibles de l'utilisation de bombes à sous-munitions interdites dans au moins deux endroits en Libye depuis décembre 2014 », a indiqué HRW dans un communiqué. Selon l'ONG, qui affirme se baser sur des entretiens téléphoniques avec des témoins et des photos, des restes de bombes à sous-munitions de type RBK-250 PTAB 2.5M ont été découvertes à Ben Jawad, dans le centre libyen, en février, et non loin à Syrte, en mars.

À la une

Retour à la page "Moyen Orient et Monde"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Ziyad MAKHOUL

L’édito de Ziyad MAKHOUL

Le califat est mort, vive le califat

Décryptage de Scarlett HADDAD

Pompeo et les nuances entre le fond et la forme

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué