Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

L’État islamique met un pied en Libye

L'idéologie extrême de l'État Islamique (EI) attire des sympathisants dans les milieux radicaux en Libye, où la ville de Derna, transformée en « émirat islamique », est devenue le fief des partisans de l'EI, selon des experts.
Certains observateurs occidentaux considèrent déjà cette ville de 150 000 habitants, place forte historique des islamistes radicaux dans l'est libyen, comme la troisième franchise d'EI en Afrique du Nord, après Jund al-Khilafa, en Algérie, et Ansar Bayt al-Maqdiss en Égypte. Le dirigeant de l'EI, Abou Bakr al-Baghdadi, a récemment vanté dans un enregistrement audio l'expansion du « califat » annonçant avoir accepté les serments d'allégeance émis par des jihadistes de Libye, d'Égypte, du Yémen, d'Arabie saoudite et d'Algérie. « L'EI est bien à Derna. Ceci est bien documenté. Il n'y a plus de doute », a souligné l'homme politique Othman ben Sassi.
Ce groupe « profite de l'absence de toute autorité de l'État et des frontières poreuses » dans ce pays en proie au chaos, où deux Parlements et deux gouvernements se disputent le pouvoir sur fonds de violences meurtrières, regrette cet ancien membre du Conseil national de transition (CNT), l'ex-bras politique de la rébellion contre Kadhafi. Et les États-Unis ont récemment exprimé leur « inquiétude » sur la base d' « informations selon lesquelles des factions extrémistes violentes (en Libye) ont prêté allégeance à l'EI et cherché à s'associer à lui », selon le porte-parole du département d'État, Jeffrey Rathke.
En avril, une branche d'Ansar Asharia avait annoncé qu'elle allait instaurer la justice selon la loi islamique à Derna. Se faisant appeler « Majless Choura (Conseil consultatif) des jeunes de l'islam à Derna », elle y a instauré des tribunaux islamiques et une police religieuse. « Plusieurs extrémistes de Derna sont attirés par l'EI. Mais la plupart des chefs jihadistes en Libye sont des anciens membres d'el-Qaëda et il y a un conflit idéologique entre les partisans de l'EI et ceux d'el-Qaëda », estime un expert libyen sous le couvert de l'anonymat. Et pour Claudia Gazzini, analyste de l'International Crisis Group pour la Libye, « des factions de Derna ont prêté allégeance à l'EI. Mais on ignore leur poids et le nombre » de leurs membres.


L'idéologie extrême de l'État Islamique (EI) attire des sympathisants dans les milieux radicaux en Libye, où la ville de Derna, transformée en « émirat islamique », est devenue le fief des partisans de l'EI, selon des experts.
Certains observateurs occidentaux considèrent déjà cette ville de 150 000 habitants, place forte historique des islamistes radicaux dans l'est...

commentaires (0)

Commentaires (0)