Rechercher
Rechercher

Liban

Les propos d’une ministre italienne laissent Bassil perplexe

Notre correspondant au palais Bustros Khalil Fleihane a rapporté hier que plus d'un responsable libanais a affiché son mécontentement à l'égard des propos de la ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, qui a prédit que « le Liban est au bord du précipice et risque de basculer bientôt dans l'instabilité en raison de la crise syrienne ». Mme Mogherini avait en effet fait part de ses craintes au sujet de la situation en Jordanie et au Liban lors d'une séance parlementaire devant les commissions parlementaires italiennes des Affaires étrangères et de la Défense où il était question de la situation en Irak.
Au palais Bustros, le ministre des Affaires étrangères, Gebran Bassil, s'apprêterait ainsi à convoquer l'ambassadeur d'Italie pour clarifier les propos tenus par son homologue italienne, surtout que l'Italie a décuplé ses efforts pour faire partie du Groupe de soutien international pour le Liban à l'ombre de la crise syrienne, qu'elle a été chargée de l'application du programme d'aides militaires à l'armée libanaise et qu'elle a accueilli la première réunion de soutien au mois de juin.


Notre correspondant au palais Bustros Khalil Fleihane a rapporté hier que plus d'un responsable libanais a affiché son mécontentement à l'égard des propos de la ministre italienne des Affaires étrangères, Federica Mogherini, qui a prédit que « le Liban est au bord du précipice et risque de basculer bientôt dans l'instabilité en raison de la crise syrienne ». Mme Mogherini avait en...

commentaires (0)

Commentaires (0)