Dernières Infos

Irak : 40.000 civils ont fui Tikrit et Samarra, l'OIM prévoit une crise humanitaire "prolongée"

AFP
13/06/2014

Environ 40.000 personnes ont fui les combats à Tikrit et Samarra, a indiqué vendredi l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), qui prévoit "une crise humanitaire prolongée" en Irak.

Alors que les jihadistes "se déplacent rapidement vers Bagdad", l'OIM estime qu'environ 40.000 personnes ont fui les villes de Tikrit et Samarra, a expliqué une porte-parole de l'OIM, Christiane Berthiaume, lors d'un point presse à Genève. "La situation est très volatile, les gens bougent. La plupart des gens en ce moment fuient les combats", a-t-elle dit.

Depuis le 10 juin, les jihadistes de Daech (l’État islamique en Irak et au Levant, EIIL) ont réussi à prendre Mossoul et sa province Ninive (nord), Tikrit et d'autres régions de la province de Salaheddine, ainsi que des secteurs des provinces de Diyala (est) et de Kirkouk (nord), profitant de la débandade des forces de sécurité. Ils contrôlent depuis janvier Fallouja à 60 km à l'ouest de Bagdad.

Selon l'OIM, plus de 500.000 civils ont fui les combats à Mossoul, deuxième ville d'Irak.
"A Mossoul, les hôpitaux ne sont pas accessibles, les écoles et mosquées ont été converties en clinique de fortune pour s'occuper des blessés. Les familles dans l'ouest de la ville ont très peu accès à de l'eau potable et la population de la ville entière a accès à l'électricité que quelques heures par jour", a expliqué Mme Berthiaume.

Alors que "la situation se détériore d'heure en heure" en Irak, "nous prévoyons une crise humanitaire prolongée", a déclaré de son côté Mandie Alexander, coordinatrice des opérations d'urgence de l'OIM en Irak.

L'organisation, qui s'attend à ce que le nombre de déplacés augmente, a besoin très rapidement de 15 millions de dollars (11,1 millions d'euros) pour acheter et distribuer 30.000 articles de secours non alimentaires, 5.000 tentes et mettre en œuvre le programme pour identifier et évaluer les besoins des déplacés.

De son côté, le Programme alimentaire mondial (PAM) a lancé une première opération d'urgence pour fournir une aide alimentaire à 42.000 personnes parmi les plus vulnérables qui ont été déplacées par le conflit en Irak cette semaine.

L'organisation onusienne a déployé du personnel d'urgence et des experts logistiques à Erbil, dans le Kurdistan, pour déterminer les besoins alimentaires sur le terrain. Dans un premier temps, le PAM fournira environ 550 tonnes de nourriture par mois, pour un coût global de 1,5 million de dollars. De la nourriture et du matériel seront transportés en urgence par avion de Dubaï à Erbil, a indiqué une porte-parole du PAM, Elisabeth Byrs. En outre, le PAM acheminera l'aide alimentaire en Irak par la Turquie par la route.

Selon le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), environ 300.000 personnes ont fui vers les gouvernorats d'Erbil et de Dahuk, au Kurdistan. "Beaucoup n'ont pas d'argent, et personne chez qui aller", a déclaré un porte-parole, Adrian Edwards, soulignant le besoin en tentes.

À la une

Retour à la page "Dernières Infos"

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Gouvernement : on tourne en rond !

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué