Liban

Sit-in de soutien à Karma Khayat et Ibrahim el-Amine

La convocation des journalistes Karma Khayat et Ibrahim el-Amine par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a provoqué une série de réactions, notamment dans les milieux proches du Hezbollah.
Karma Khayat, directrice adjointe des nouvelles de la New TV, et Ibrahim el-Amine, rédacteur en chef du quotidien al-Akhbar, sont accusés d'outrage au tribunal et d'obstruction à la bonne marche de la justice pour avoir publié des informations confidentielles sur certains témoins dans l'affaire de l'assassinat de Rafic Hariri.
Hier à 17 heures, un sit-in a rassemblé les deux journalistes ainsi que nombre de leurs collègues devant le siège du ministère de l'Information, à Hamra. Étaient notamment présents le député aouniste Abbas Hachem ainsi que les anciens députés Ismaïl Succarié, Issam Naaman et Nasser Kandil ainsi que des représentants du 8 Mars.
Un autre sit-in de soutien aux deux journalistes sera organisé lundi devant l'ordre de la presse.
Au plan des réactions, le chef du PSP, Walid Joumblatt, a mis l'accent sur la liberté d'expression et de la presse au Liban.
Pour sa part, le ministre Kataëb Sejaan Azzi a estimé que le tribunal aurait mieux fait d'arrêter les suspects et non de poursuivre en justice des journalistes.
Le PCL a publié de son côté un communiqué soulignant que la mission du TSL est de faire la lumière sur la vérité et non de demander l'arrestation de journalistes.
Parmi les partis qui ont manifesté leur soutien aux deux journalistes, figurent le parti al-Tawhid de Wi'am Wahhab et l'Organisation populaire nassérienne d'Oussama Saad.
Dans un communique publié hier, l'ordre des journalistes a souligné que la référence unique pour les journalistes au Liban est le tribunal des imprimés et que c'est au TSL de préserver le secret de l'enquête.


La convocation des journalistes Karma Khayat et Ibrahim el-Amine par le Tribunal spécial pour le Liban (TSL) a provoqué une série de réactions, notamment dans les milieux proches du Hezbollah.
Karma Khayat, directrice adjointe des nouvelles de la New TV, et Ibrahim el-Amine, rédacteur en chef du quotidien al-Akhbar, sont accusés d'outrage au tribunal et d'obstruction à la bonne...

commentaires (0)

Commentaires (0)