X

Liban

Guide pratique : comment se faire passer pour un Libanais ?

Le clic
08/01/2014

Une fois de plus, la hantise des attentats et des explosions ambulants refait surface au Liban. Après l'assassinat de l'ancien ministre Mohammad Chatah en plein centre de Beyrouth et la série d'attaques contre la banlieue sud, les Libanais redoutent désormais le pire. Résultat : ils se terrent chez eux, vivant au rythme de rumeurs – et de prédictions – dignes d'un film d'horreur, d'épouvante, à frissons ou thriller...

Vient ensuite le communiqué de l'ambassade des États-Unis qui ne fait qu'attiser les peurs. Sur son compte Twitter, l'ambassade appelle les ressortissants américains à éviter de se rendre au Liban et exhorte ceux qui s'y trouvent déjà à la vigilance.

Certes, ce n'est pas la première fois que l'ambassade américaine – entre autres – diffuse ce genre d'avertissements, mais à la différence des messages précédents, celui-là comporte un élément en plus : les ressortissants américains sont invités à éviter les hôtels, les supermarchés et les centres commerciaux... « de style occidental ». Que veut-on dire par là ? Existe-t-il un centre commercial plus « occidental » que d'autres ? Le concept du centre commercial n'est-il pas un concept « occidental » en soi ?

Visiblement inspiré par le choix des mots de l'ambassade US, le blogueur Karl Sharro, connu pour ses écrits sarcastiques et pleins d'humour, décide de lancer sur Twitter un guide à l'intention des Américains. S'adressant à l'ambassade, le blogueur écrit dans un tweet : « Vous devriez publier un guide pour aider les citoyens américains à mieux s'intégrer au Liban. Je vais vous aider. »



Utilisant le mot dièse (ou hashtag) #USActLebanese (Américains se faisant passer pour des Libanais), il en profite aussi pour faire d'une pierre deux coups et critiquer la société libanaise.
« N'allez nulle part à pied, même si c'est à 100 mètres. Utilisez toujours votre voiture et le service des voituriers », twitte le blogueur.

« Dites que vous habitez à Beyrouth, alors que vous habitez à des kilomètres de la capitale. Même l'ambassade américaine le fait. »


« Brûlez un drapeau américain en public de manière régulière et gardez-en un à portée de main en tout temps. »


Le guide, qu'il veut participatif, devient très vite viral, attirant plusieurs dizaines d'internautes :

« Ne parlez jamais l'arabe, même si vous connaissez la langue. Mélangez votre anglais avec quelques mots de français », propose pour sa part @rtoufic. « Ne quittez jamais la maison sans un gros cigare dans la bouche, même si vous ne fumez pas », poursuit-il.


« Faites en sorte de circuler en sens interdit et hurler sur la personne en face qui conduit dans la bonne direction », conseille de son côté @FunkyOzzi.


« Plaignez-vous de la situation du pays en ligne et ne faites surtout rien pour changer quoi que ce soit », lance pour sa part @FirasHaidar.

Typiquement libanais tout ça...


Pour mémoire

La « libanisation », selon Twitter

Quand les Syriens prennent le parti d'en rire... jaune ou noir

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

PRIÈRE LIRE DANS MA RÉACTION : J'APPELLE UNE DES HOTESSES DE L'AIR RESPONSABLES DE LA CABINE ETC... MERCI.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

JE VOYAGEAIS EN AVION, DU TEMPS Où FUMER ÉTAIT ENCORE PERMIS. UN MONSIEUR FUMAIT UN CIGARE.. OUI, VOUS AVEZ BIEN LU, MESSIERS-DAMES, UN CIGARE QU'IL ESSAYAIT DE CACHER... MAIS LA FUMÉE ET L'ODEUR.. J'APPELLE L'ATTENDANTE DE CABINE ET LUI DIS : MADAME, DITES À CE MONSIEUR LIBANAIS D'ARRÊTER DE FUMER LE CIGARE DANS L'AVION. - COMMENT SAVEZ-VOUS QUE C'EST UN LIBANAIS ? - VOUS ALLEZ LE VOIR. __ LA DAME VA CHEZ LE PASSAGER ET LUI DIT QUE C'EST INTERDIT DE FUMER LE CIGARE DANS L'AVION, ET LUI DEMANDE D'Où IL EST : LIBANAIS, DIT-IL. ELLE REVIENT VERS MOI : MONSIEUR, VOUS AVIEZ RAISON, IL EST LIBANAIS. COMMENT L'AVIEZ-VOUS DEVINÉ ? J'AI SOURI...

ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

Il suffit de se montrer ou de se pavaner, kifkif.

L'EXPRESSION DE LA LIBRE ANALYSE

EN EUROPE IL SUFFIT D'ENTENDRE QUELQU'UN INSULTER UN AUTRE : K... ...MAK... ILS CRIENT : UN LIBANAIS !

Halim Abou Chacra

Le tweet de l'ambassade, du petit et mignon Satan maintenant, n'est rien près de la dépêche de l'agence Fars qui annonce "deux semaines" d'apocalypse "au Liban avant la conférence de Genève". Tout le monde conviendra quil faut y donner infiniment plus de crédibilité, vu le know-how syro-perse illimité dans ce domaine.

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Affaire des tunnels : en attendant le rapport de la Finul...

Un peu plus de Médéa AZOURI

Maman a (rarement) tort

Les + de l'OLJ

1/1

Les articles les plus

x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

6

articles restants

Pour déchiffrer un Orient compliqué