Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Syrie

La mosquée des Omeyyades bombardée…

L'armée resserre de plus en plus l'étau sur la région stratégique de Qalamoun.

Selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR), plus de trois millions de personnes ont fui hors de Syrie. Les enfants représentent la moitié de ces réfugiés. Le HCR s’est ainsi alarmé hier, parlant d’une « génération d’innocents sacrifiée ». Mohammad Azakir/Reuters

Quatre personnes ont été tuées hier par la chute d'obus devant la célèbre mosquée des Omeyyades, dans le centre historique de Damas, et 26 autres ont été blessées, a rapporté la télévision syrienne accusant les « terroristes », terme utilisé pour désigner les rebelles. Les tirs d'obus sur le centre de la capitale de la part des rebelles, qui contrôlent plusieurs secteurs de la périphérie de Damas, sont de plus en plus courants.
L'armée, qui tente de chasser les rebelles de ces secteurs, est parvenue à pénétrer dans Nabak, une ville située au nord de la capitale. Elle avait pris jeudi la localité de Deir Atiyya après celle de Qara le 19 novembre, dans la région montagneuse de Qalamoun, a indiqué l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). Selon une source de sécurité syrienne, si Nabak est prise, il ne restera plus que la localité de Yabroud et quelques villages pour que la région entière de Qalamoun tombe aux mains des troupes du régime. L'OSDH a fait état « de violents combats sur le front de Nabak. Il semble que l'armée ait opté pour la destruction systématique à Nabak (...) ».

Une génération sacrifiée
La guerre, déclenchée en mars 2011 par une révolte réprimée dans le sang, a coûté la vie à plus de 120 000 personnes, dont 11 000 enfants. Elle a aussi fait plus de deux millions de déplacés à l'intérieur de la Syrie. En outre, selon Antonio Guterres, directeur du Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), plus de trois millions de personnes ont fui hors de Syrie, principalement vers la Jordanie, le Liban, la Turquie, l'Irak et l'Égypte. Les enfants représentent la moitié de ces réfugiés. Dans une présentation de la première étude approfondie du HCR sur ces enfants depuis mars 2011, M. Guterres a estimé qu'en cas d'inaction, « une génération d'innocents sera sacrifiée à cause de cette guerre épouvantable ».
Et un drame est venu, hier, apporter de l'eau au moulin de M. Guterres. Cinq réfugiés syriens, dont un nourrisson de deux mois, ont péri dans le naufrage de leur navire survenu au large de la Turquie, ont rapporté les gardes-côtes turques. Neuf autres ont pu être secourus et ont été hospitalisés. L'embarcation a chaviré à une dizaine de kilomètres au large de la province occidentale de Balikesir. Les réfugiés tentaient apparemment de gagner l'île grecque de Lesbos.
Par ailleurs, une vingtaine d'entreprises ont proposé leurs services pour la destruction de l'arsenal chimique syrien, a-t-on appris hier de sources proches de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques. Ces sources n'ont pas révélé les noms des compagnies qui se sont manifestées. La société publique finlandaise Ekokem en fait partie, a toutefois précisé son directeur général, Timo Piekkari.
(Sources : agences et rédaction)


Quatre personnes ont été tuées hier par la chute d'obus devant la célèbre mosquée des Omeyyades, dans le centre historique de Damas, et 26 autres ont été blessées, a rapporté la télévision syrienne accusant les « terroristes », terme utilisé pour désigner les rebelles. Les tirs d'obus sur le centre de la capitale de la part des rebelles, qui contrôlent plusieurs secteurs de la...

commentaires (3)

la politique du string généralisé...je te tiens, tu me tiens par la p'tite ficelle...

GEDEON Christian

11 h 15, le 30 novembre 2013

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • la politique du string généralisé...je te tiens, tu me tiens par la p'tite ficelle...

    GEDEON Christian

    11 h 15, le 30 novembre 2013

  • ÇA Y EST, C'EST CONFIRMÉ, ÇA PREND LA MÊME TRAJECTOIRE QUE LA GUERRE CIVILE LIBANAISE DE 1975 !

    ANTOINE-SERGE KARAMAOUN

    11 h 00, le 30 novembre 2013

  • AVEC CE QUI SE PASSE EN SYRIE, ET LA DÉCLARATION IRANIENNE SUR LA SÉCURITÉ DU LIBAN, ON PEUT DÉJÀ COMPRENDRE DEUX CONCESSIONS DES CINQ ABRUTIS PLUS UN. MAIS... QUELLES SONT LES CONCESSIONS DE L'IRAN ? QUI S'EST LE PLUS DÉCULOTTÉ ? CAR ON VOIT DÉCULOTTAGE EN MASSE...

    SPECIALE RUBRIQUE+NO CENSURE=REABONNEMENT+SOUTIEN.

    10 h 05, le 30 novembre 2013

Retour en haut