Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde - Législatives

L’extrême droite autrichienne pavoise

Heinz Christian Strache, le chef du parti d’extrême droite FPÖ, se considère comme « le véritable vainqueur » des législatives. Dieter Nagl/AFP

La grande coalition entre sociaux-démocrates et conservateurs en Autriche devrait se maintenir au pouvoir à l’issue des élections législatives d’hier, mais elle essuie parallèlement un revers cuisant avec la forte montée de l’extrême droite. Selon des estimations des instituts ARGE et SORA, les sociaux-démocrates du SPÖ arrivent en tête (26,4 % à 26,7 %) des suffrages, soit environ trois points de moins qu’il y a cinq ans. Son traditionnel allié gouvernemental, le Parti populaire (ÖVP, démocrate-chrétien), perd plus de 2 points (23,6 à 23,8 %). Les deux grands partis du centre devraient néanmoins pouvoir reconduire un gouvernement de coalition : selon SORA, ils rassembleraient 97 sièges sur les 183 que compte le Conseil national, la Chambre basse du Parlement autrichien.
Le scrutin est marqué par la forte progression du principal parti d’extrême droite FPÖ, qui gagne plus de quatre points (21,9 à 22,4 %). Le FPÖ de Heinz Christian Strache, qui a prêché « l’amour du prochain » – à condition qu’il s’agisse d’Autrichiens –, était fortement remonté dans les sondages, profitant d’une campagne terne et clientéliste des deux grands partis. « HC », comme il aime se faire appeler, avait promis « un miracle bleu », la couleur du FPÖ, lors de ces élections. Se considérant comme « le véritable vainqueur » des législatives, il refuse d’être assimilé à Jörg Haider, son prédécesseur, et s’affirme plus que jamais décidé à bousculer la scène politique.
Quelque 6,4 millions d’électeurs étaient appelés aux urnes pour élire les 183 députés de leur Conseil national. La participation devrait avoir baissé de deux points, après 78,82 % en 2008.

 

Pour mémoire

Heinz Christian Strache, l'homme qui veut secouer la politique autrichienne

La grande coalition entre sociaux-démocrates et conservateurs en Autriche devrait se maintenir au pouvoir à l’issue des élections législatives d’hier, mais elle essuie parallèlement un revers cuisant avec la forte montée de l’extrême droite. Selon des estimations des instituts ARGE et SORA, les sociaux-démocrates du SPÖ arrivent en tête (26,4 % à 26,7 %) des suffrages, soit...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut