Moyen Orient et Monde

Des soldats tués et brûlés

Quatorze personnes – dont 6 soldats – sont mortes hier en Irak, où les violences ont atteint cette année des niveaux jamais vus depuis cinq ans, selon des sources médicales et militaires. Les attaques ont frappé au nord de Bagdad, dans des zones majoritairement sunnites. Les corps des soldats tués ont été brûlés par leurs agresseurs, a-t-on déclaré en outre de sources policière et militaire. Nul n’a revendiqué ces actes. La recrudescence des violences intercommunautaires depuis le début de l’année fait craindre un retour à un conflit de même ampleur que durant les années 2006-2007. Plus de 1 000 Irakiens ont péri dans ces violences au mois de juillet, plus lourd bilan mensuel depuis 2008.

Quatorze personnes – dont 6 soldats – sont mortes hier en Irak, où les violences ont atteint cette année des niveaux jamais vus depuis cinq ans, selon des sources médicales et militaires. Les attaques ont frappé au nord de Bagdad, dans des zones majoritairement sunnites. Les corps des soldats tués ont été brûlés par leurs agresseurs, a-t-on déclaré en outre de sources policière...

commentaires (0)

Commentaires (0)