Rechercher
Rechercher

Moyen Orient et Monde

Hezbollah vs Front al-Nosra

Au Liban, la scène politique est divisée en pro et anti-régime syrien, surtout depuis 2005 et l’assassinat de Rafic Hariri, et l’apparition des deux pôles : 8 et 14 Mars. Il est donc remarquable qu’en deux ans de conflit en Syrie, le voisin libanais soit demeuré – relativement – calme. La ligne de conduite du gouvernement est restée officiellement celle de la neutralité, et l’ingérence du Hezbollah dans les combats en Syrie était au début secrète, mais aussi limitée. Si le parti de Dieu n’est pas intervenu plus tôt, « c’est probablement parce qu’il avait dans l’idée que le régime Assad n’avait pas besoin d’aide extérieure », estime le directeur du Carnegie, Paul Salem. Néanmoins, la montée en puissance de certains groupes islamistes comme le Front al-Nosra – qui a d’ailleurs prêté allégeance à el-Qaëda–, au cours des derniers mois surtout, a été ressentie comme une menace militaire directe, forçant le Hezb à s’impliquer de plus en plus dans le conflit. Pendant ce temps, le gouvernement libanais dit de « neutralité » s’est effondré en mars avant de donner lieu à la prorogation de 17 mois du Parlement et de législatives ratées ; des incidents (entre éléments armés) qui étaient relativement limités ont dégénéré, fragilisant une situation sécuritaire déjà précaire et inquiétante.

Au Liban, la scène politique est divisée en pro et anti-régime syrien, surtout depuis 2005 et l’assassinat de Rafic Hariri, et l’apparition des deux pôles : 8 et 14 Mars. Il est donc remarquable qu’en deux ans de conflit en Syrie, le voisin libanais soit demeuré – relativement – calme. La ligne de conduite du gouvernement est restée officiellement celle de la neutralité, et...

commentaires (3)

c'est encore la langue de bois!

Bibette

09 h 28, le 11 juin 2013

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • c'est encore la langue de bois!

    Bibette

    09 h 28, le 11 juin 2013

  • Une M..de coupée en deux....

    Antoine-Serge KARAMAOUN

    11 h 51, le 10 juin 2013

  • Mais c'est qu'il explique bien les choses ce Paul Salem, je crois pas mes yeux quand je lis , que c'est à la suite de l'ingérence des anosra allié à alqaida que le hezb décide d'intervenir, il dit tout là !!!

    Jaber Kamel

    10 h 57, le 10 juin 2013

Retour en haut