Liban-Syrie

Nasrallah : Muslmans et chrétiens libanais sont menacés par les radicaux en Syrie

Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé les Etats-Unis et Israël d’être les principaux pays à soutenir la rébellion syrienne face au régime de Bachar el-Assad. Nasrallah s’exprimait à l’occasion de la fête de la résistance et de la libération, qui commémore le retrait de l'armée israélienne du sud du Liban en 2000 après 22 ans d'occupation.

« Une guerre mondiale a été lancée contre la Syrie, a dit le chef du Hezbollah. Tout le monde intervient en Syrie, mais la communauté internationale n’accuse que le Hebzollah pour son implication dans le conflit ». « La communauté internationale veut le départ de ce régime même si cela veut dire la destruction de la Syrie », a-t-il accusé.

« Une partie de l’opposition syrienne souhaite le dialogue, mais une autre partie travaille pour le compte des renseignements américains et israéliens. Il y a aussi les groupes armés sur le terrain, dominés principalement pas les mouvements takfiris », a encore ajouté Hassan Nasrallah, faisant allusion aux extrémistes sunnites.

« Ils sont venus de l’étranger pour combattre les forces syriennes nationales, a-t-il poursuivi, accusant « certains » pays arabes de financer et d’armer ces mouvements.

« La montée de ces mouvements radicaux ne constituent pas uniquement une menace pour les chiites au Liban, mais pour tous les Libanais, qu’ils soient musulmans ou chrétiens, a avertit le chef du Hebzollah.

 


Le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, a accusé les Etats-Unis et Israël d’être les principaux pays à soutenir la rébellion syrienne face au régime de Bachar el-Assad. Nasrallah s’exprimait à l’occasion de la fête de la résistance et de la libération, qui commémore le retrait de l'armée israélienne du sud du Liban en 2000 après 22 ans...