La situation

TSL : Contacts multilatéraux pour une issue honorable

Le financement du TSL, les sanctions décidées par la Ligue arabe contre la Syrie et un tir anarchique de roquettes contre Israël ( voir par ailleurs) ont été au cœur de la journée politique d’hier.
En ce qui concerne le financement du TSL, rien n’était encore joué hier et le Premier ministre continuait à dire que le gouvernement se réunira aujourd’hui comme prévu. Cependant, des contacts multilatéraux étaient pris pour trouver une issue honorable à cette affaire, sinon pour reporter la réunion du gouvernement d’une semaine, histoire de se donner le temps d’en imaginer une autre.
Le Premier ministre, rappelle-t-on, a clairement affirmé qu’il démissionnera si le Liban n’honore pas ses engagements à l’égard du financement du tribunal. Un engagement d’une quarantaine de millions de dollars.
Les contacts d’hier ont impliqué, bien entendu, le chef de l’État, le Premier ministre et le président de la Chambre, mais aussi le général Michel Aoun et M. Walid Joumblatt.
M. Mikati s’est mis en contact avec le chef de l’État et a rencontré M. Berry et le ministre Mohammad Fneich, du Hezbollah.
De son côté, le général Michel Aoun a dépêché Gebran Bassil à Baabda, puis à Aïn el-Tiné.
M. Berry, après avoir vu M. Bassil, s’est concerté avec Walid Joumblatt puis, ultérieurement, avec Waël Bou Faour.
Ces chassés-croisés de contacts sont destinés à assurer que le gouvernement se réunira au complet et qu’une issue heureuse sera trouvée à la question du financement du TSL.
En tout état de cause, ce forcing fait éclater au grand jour le côté absurde, et comme contre-nature, de l’alliance entre le centre, représenté par le chef de l’État, M. Mikati et Walid Joumblatt, et les ultras du Hezbollah et du CPL.
Le point fort de M. Mikati réside dans le fait que le Hezbollah, comme l’a affirmé hier Mohammad Fneich, « ne veut pas d’une démission du gouvernement », tout en campant sur ses positions.
Selon des sources informées, le camp des ultras finira par céder sur ce point et par voter pour le financement. Le général Aoun a affirmé hier qu’il « coopérerait en vue d’une solution » et paierait cette « rançon », pour se protéger des sanctions que la communauté internationale menace de prendre contre le Liban, en cas de défaut de paiement.

Il a ajouté qu'entre la « stabilité interne » et la peur des sanctions, il choisira la stabilité interne. La peur interne étant celle d’une déstabilisation qui serait conduite par le Hezbollah, sur le mode de ses anciens chantages sécuritaires. Mais le temps de l’intimidation est révolu, assure le 14 Mars.

Selon une source politique, le CPL proposerait que les fonds nécessaires soient prélevés sur le budget du Haut Comité des secours, et non voté en Conseil des ministres, comme le trouve « tout naturel » M. Mikati. À suivre.

 


Les sanctions contre la Syrie
Par ailleurs, les sanctions contre la Syrie ont préoccupé hier les responsables. Mais il semble qu’elles soient circonscrites. Dans ce cadre, le chef de l’État a reçu hier, à Baabda, le ministre des AE, Adnane Mansour, et celui de l’Économie, Nicolas Nahas, ainsi que le gouverneur de la BDL, Riad Salamé.
Des appels à la retenue et au dialogue ont été lancés par Walid Joumblatt, en rapport avec la crise en Syrie. Après avoir rencontré le président de la Chambre, ce dernier a affirmé : « Je reprends aujourd’hui les derniers propos de Nabih Berry.
Il est facile de faire de la surenchère et de réclamer des solutions miracles. Il n’y a pas de solutions miracles (...). »


Le financement du TSL, les sanctions décidées par la Ligue arabe contre la Syrie et un tir anarchique de roquettes contre Israël ( voir par ailleurs) ont été au cœur de la journée politique d’hier.
En ce qui concerne le financement du TSL, rien n’était encore joué hier et le Premier ministre continuait à dire que le gouvernement se réunira aujourd’hui comme prévu....

commentaires (15)

Ashton,elle doit s'étrangler de rage...elle qui espérait que ce soit le bordel au Liban...C'EST RATE...pas cons les Libanais,hein?!Vous ne nous ferez pas le coup de la "libération" à coups de bombardements...vous avez oublié que nous avons de l'avance dans ce domaine...nananananère...on vous a bien eu,hein?!mais c'est que nous sommes Libanais...vous ne pensiez quand même pas qu'avec tout ce qu'on a vécu,on allait vous donner une occsion de nous jouer un sale tour,non?Vive nous!

GEDEON Christian

13 h 35, le 30 novembre 2011

Tous les commentaires

Commentaires (15)

  • Ashton,elle doit s'étrangler de rage...elle qui espérait que ce soit le bordel au Liban...C'EST RATE...pas cons les Libanais,hein?!Vous ne nous ferez pas le coup de la "libération" à coups de bombardements...vous avez oublié que nous avons de l'avance dans ce domaine...nananananère...on vous a bien eu,hein?!mais c'est que nous sommes Libanais...vous ne pensiez quand même pas qu'avec tout ce qu'on a vécu,on allait vous donner une occsion de nous jouer un sale tour,non?Vive nous!

    GEDEON Christian

    13 h 35, le 30 novembre 2011

  • Ah,il est fort le Mikati...ni vu,ni connu,je t'embrouille et pendant qu'on en discute...eh bien le pognon est déjà arrivé...!alors çà,c'est bluffant...Bravo,M le Premier Ministre,bravo.

    GEDEON Christian

    08 h 07, le 30 novembre 2011

  • Le sieur Jabbour, qui pense avoir répondu à mes propos -en fait il a été totalement hors sujet avec son envolée tragi-comique, ayant confondu le respect du droit international avec la corruption interne que, bien entendu, personne ne défend - devrait nous dire un de ces jours quel est donc ce "géant qui dort" dont il nous rebat inlassablement les oreilles.

    Paul-René Safa

    06 h 25, le 30 novembre 2011

  • VIVA MIKATIIIIIIIIIIIIIIIII. Le transfer pour le financement a été fait par ordre du P.M. Libanais. Anastase Tsiris

    Anastase Tsiris

    06 h 05, le 30 novembre 2011

  • Ya haram, et je croyais qu'un brin d'intelligence avait percé les cerveaux constipés. Quel dommage ! La constipation cérébrale y sévit toujours. Anastase Tsiris

    Anastase Tsiris

    05 h 51, le 30 novembre 2011

  • Aun passage,il lui ont maintenu M. Karam en prison...ce qui est une honte au demeurant...ce ne sont plus des couloeuvres qu'il avale,ce sont des anacondas...

    GEDEON Christian

    05 h 48, le 30 novembre 2011

  • C'esr reporté,les gars...il y en a un qui a compris(un peu tard) qu'il avait été manipulé à bloc et qu'ON lui demandait de servir de fusible pour protéger la blanche colombe...çà a du mal à passer...c'est coincé dans le gosier.On a dû lui demander quelquechose de plus au dernier moment...pôvre...

    GEDEON Christian

    05 h 32, le 30 novembre 2011

  • Bon calmez-vous, il paraît que le Conseil des ministres est annulé. Que va encore nous sortir Aoun ? Jabbour, vous vous répétez, vous vous répétez... Vous ne faites que ce qui est marqué à la huitième ligne du commentaire de M. Hadjigeorgiou (si ce dernier me le permet).

    Robert Malek

    04 h 51, le 30 novembre 2011

  • Et les voila gros Jean les résistants de la "Moumana3a"! Ils sont très forts pour faire les matamores et après avoir été mis au bord du gouffre ils proclament de nouvelles façon de percevoir leurs déconfitures! En 2006 les Israéliens nous ont foutu une tapotée qui a coûté des lustres en vies humaines et en Milliards sonnantes et trébuchantes, mais nous avons remporté, soit disant, une victoire divine! Il s'en ai trouvé des pauvres hères pour y croire et applaudir! Ils voulaient des élections saines convaincu qu'ils les gagneraient, après la défaites cuisantes, ils ont décidé que malgré tout ils sont la majorité (Prrroutttt) et que notre démocratie est consensuelle et donc ils ont quand même droit au pouvoir! Ils ont perdu les élections estudiantines a L'AUB et pour couvrir ce nouveau "set back" ils ajoutent a leurs sièges ceux des indépendants! Maintenant, Aoun est ignoré majestueusement en étant sommé d'accepter et la décision est entre les mains du Général! Se moquent ils de qui? Personne ne sait, mais pour l'instant je n'en connais qu'un seul pris journalièrement a l’hameçon sur les forums de l'OLJ et il s’appelle André! 7aram! wala 7aram 3leik ya General!

    Pierre Hadjigeorgiou

    04 h 24, le 30 novembre 2011

  • - - SUITE ET FIN - Nous avons tous bu des rosées en échange de notre sang ! Que la terre cent fois brûlée , nous sait bon gré d'être vivants !!! Arrêtez avec ce point de détail qui n'est qu'une petite goutte dans cet océan de malheurs qui nous ont frappé , et qui risquent de revenir si vous continuez à enfoncer le clou de la discorde et de continuer à tirer la couverture vers une seule famille , mettant toute un pays et toute une population à découvert , comme vous l'avez fait pendant 20 ans depuis Taef ... Ne réveillez pas le Géant qui dort .

    JABBOUR André

    04 h 21, le 30 novembre 2011

  • Je pense que le titre de cet article annonce la couleur de ce qui va suivre."Une issu honorable" ce qui veut dire "faut pas pousser".

    Jaber Kamel

    04 h 20, le 30 novembre 2011

  • - - Seuls les états hors la loi , ne respectent pas leurs institutions et leur Constitution , et font passer des transactions internationales en catimini , au profit d'une " famille " ! au détriment de toute la population , comme cela se fait dans les Républiques bananières d'Afrique et d'ailleurs , pas loin de chez nous ! qui ne sont pas encore des Républiques , mais ne tarderont pas à le devenir (...) Le TSL et sa raison " illégale " , est un point de détail de notre histoire et de l'histoire tout court , dans un pays qui a souffert le martyr , où il n'y a pas une seule famille , qui n'a pas porté le deuil pour un fils , un père , une mère , un frère ou une soeur , une tante ou une cousine , un oncle , un grand père ou une grand-mère , un ami ou un proche , un fiancé ou un petit fils ..... tués , assassinés , kidnappés , égorgés , péris dans un attentat , ensevelis sous les décombres de leur maisons ou immeubles , en dormant ou en dînant en famille ! en priant à l'église ou à la mosquée , appelés victimes de dommages collatéraux .. ! SUITE .

    JABBOUR André

    04 h 13, le 30 novembre 2011

  • Seuls les états hors-la-loi font fi du droit international. Nous n'en sommes pas un. Nous honorerons donc nos engagements et payerons notre quote-part pour que la vérité soit faite et que justice soit enfin rendue. La traque aux criminels coupables du lâche et ignoble attentat du 14 février 2005 n'est PAS une affaire de famille, comme le prétendent certains ICI, pas plus que les 20 assassinats ou tentatives d'assassinats ciblés qui ont suivi, sans oublier les milliers de victimes " collatérales" cruellement arrachées à leurs familles uniquement parce qu' elles étaient au mauvais endroit au mauvais moment. Tout cela vous laisse indifférent M Jabbour, uniquement préoccupé à distribuer des satisfecits à votre bien-aimé GMA à longueur de billets ?

    Paul-René Safa

    03 h 47, le 30 novembre 2011

  • - - La décision de la survie de ce gouvernement se trouve à Rabié et nulle part ailleurs ! Comme il a été " créé conçu et réalisé , par la même personne qui l'a choisi et lui a donné sa bénédiction à son chef pour le diriger !!! Cette même personne qui représente le plus grand nombre de ministres à elle seule au sein de ce gouvernement , à des revendications et ne se laissera plus berner par des promesses et des salam aleik .. La seule et unique sortie honorable sera pour le PM et pour personne d'autre , il sait ce qui lui reste à faire . Quand au financement du TSL , ce n'est pas ça le problème , ce n'est qu'un petit , mais très petit détail de l'histoire , qui elle , est de loin plus importante ..!!! PS : Au cas où quelques uns dans cette République d'après Taef ne le savent pas encore , qu'ils sachent que NOUS existons et comptons le leur faire sentir par tous les moyens ........ Démocratiques .

    JABBOUR André

    01 h 46, le 30 novembre 2011

  • Comme je l'avais répété très souvent, on ne peut plus se payer le luxe des mensonges. Le financement du TSL sera bel et bien honoré par peur des sanctions et de la boite de Pandore, car il semble enfin qu'un brin de sagesse y fit son apparition et y prévalut, dans les cerveaux constipés. Anastase Tsiris

    Anastase Tsiris

    01 h 39, le 30 novembre 2011