X

La Dernière

Hamra, mon amour

Vient de paraître Images contrastées d'une rue qui ne cesse de se transformer, témoignages d'histoires et d'amours qui se font et se défont, le concours photo « Your Hamra, My Hamra », lancé en octobre dernier, a donné naissance à un livre éponyme qui réunit 80 visions de Hamra by day, by night, en noir et blanc et en couleurs*. Et autant de flammes déclarées.
Carla Henoud | OLJ
26/07/2010

Fière d'afficher sa couleur rouge passion, Hamra n'est pas qu'une simple rue... Lieu mythique qui ne rougit pas de sa diversité, elle reste un passage et un arrêt obligés qui inspirent de la nostalgie aux générations passées et du désir aux plus jeunes.
Depuis toujours, la rue fascine, elle meut, émeut. Elle divise, elle réunit. Scène d'événements qui ont doré sa légende, elle en est également le principal acteur. Rebelle, intellectuelle, marginale, tombée un temps dans l'oubli, ressuscitée par une nouvelle génération avide de vivre. Pétrie de contradictions, vraie, quelquefois arrogante, bavarde toujours, elle prend les formes de ses visiteurs, de leurs attentes et de leur regard.
C'est justement leur regard qui a été retenu pour le concours photo « Lakum Hamra2kum wa li Hamra2i » lancé en octobre 2009 par un grand amoureux de Hamra, Mohammad Badre. « Je suis un aficionado de cette rue. Chaque fois que j'ai besoin de réfléchir, d'écrire, de travailler, de me détendre, à tous les moments de la journée, j'y passe un moment privilégié. J'aime tout en elle, ses cafés, ses trottoirs, ses murs, son esprit, son âme », avoue-t-il. Lui-même photographe et partenaire dans Spreadminds, une agence spécialisée dans le « guerilla marketing » et l'organisation atypique d'événements et autres lancements de lieux ou de labels, il est à la base de ce projet, né d'un poème qu'il a composé et intitulé Your Hamra, My Hamra, inspiré de la fameuse phrase de Gebran Khalil Gebran « Vous avez votre Liban et j'ai le mien »...

Des images et des histoires
Que son Hamra soit celui des cafés bercés de jazz, des ruelles pavées, des graffitis, des poètes inconnus, que celui des autres soit à ses yeux gorgé de mélancolie, hanté par des mendiants et des ombres jamais oubliées, Hamra reste indiscutablement la reine de Beyrouth. Amateurs ou professionnels, hommes d'affaires ou étudiants, les 350 participants au concours, applaudis par le ministère de la Culture, ont montré leur vision personnelle, émotionnelle et artistique de la rue. « Le choix des gagnants a été difficile, précise Badre. Le jury, constitué principalement de photographes professionnels, en a sélectionné 80 pour n'en retenir que 5. » La totalité des clichés ont été exposés au café La Galleria di Franco le 20 décembre dernier.
Les réunir dans un livre était la suite logique de cet hymne à une rue en constante transformation. Avec la complicité de la maison d'éditions Turning Point, toujours emballée par des projets différents, le livre reflète parfaitement l'esprit du concours, les détails qui dessinent le visage de ce quartier, ce qu'il est et ce qu'on voudrait qu'il soit. « Nous avons tenu à ce que tout le travail reste. Fixer ces regards dans un support qui puisse transmettre ces histoires aux générations futures. Leur montrer une réalité qui a existé et qui va sans doute changer. » Et puis sans doute la retenir... Les images sont tendres, fortes, étonnantes ou plus ordinaires, elles sont toutes surtout sincères et éloquentes.
La signature du livre, qui a eu lieu le mercredi 21 juin au De Prague, à Hamra bien sûr, a réuni les 41 participants qui ont composé l'ouvrage.
Enfin, pour en savoir encore plus sur le quotidien de sa rue de prédilection, Mohammad Badre a créé le site www.lihamra2i.com, qui vous en livre les dernières confessions, lieux à voir et expositions à visiter. Hamra son amour et le nôtre...

Les lauréats :

1 - Nour el-Assaad - Window to the World.
2 - Falak F. Shawwa - Over Time.
3 - Dima Karam - Street Poetry.
4 - Firas Chehabedine - Hamra Thinks Pink.
5 - Abbas Ramadan - Street Stones.

 

* Your Hamra, My Hamra, Lakum Hamra2kum wa li Hamra2i (éditions Turning Point) est vendu dans toutes les librairies, ainsi que dans certains restaurants et cafés de Hamra.

À la une

Retour à la page "La Dernière"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Décryptage de Scarlett HADDAD

Tractations gouvernementales : retour à la case départ

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'OLJ vous offre 5 articles

"La révolution en marche". Rejoignez maintenant la communauté des abonnés en vous abonnant dès 1$

Je poursuis la lecture

4

articles restants