Liban

Un jardin botanique à Beyrouth ?

George ACHI | OLJ
16/10/2009
Des consultations sont en cours pour reprendre le projet de création d'un jardin botanique à Beyrouth : cette annonce a été faite hier par l'écrivain Rémy Pagani, maire de Genève, en visite officielle au Liban. M. Pagani a en effet signé un protocole d'accord amical entre sa ville et la municipalité de Beyrouth, protocole qui devrait permettre le développement de projets de développement soutenus par Genève dans la capitale libanaise.
Le futur jardin botanique de Beyrouth devrait s'inspirer de celui de Genève, qui possède, au bord du lac Léman, une collection de plantes vivantes de plus de 16 000 espèces, ainsi que l'un des herbiers historiques les plus riches de la planète. « C'est grâce à notre herbier que le blé algérien a été réintroduit en Algérie après la décolonisation », fait remarquer Rémy Pagani. Cette variété de blé avait disparu sous la domination coloniale française, mais avait été conservée par les scientifiques suisses.
Le projet en cours, né il y a deux ans, a repris de l'élan avec la signature du protocole d'accord. Il a pour objectif d'utiliser le savoir-faire de Genève pour créer un jardin botanique qui s'adapte aux conditions climatiques libanaises. Plusieurs terrains, à l'intérieur de Beyrouth, sont actuellement soumis à une étude qui permettra de désigner celui qui pourra accueillir le jardin. Les responsables du projet ont refusé de révéler la liste de ces terrains, et n'ont pas souhaité confirmer ou nier les rumeurs qui désignent comme candidat favori la forêt des Pins, à côté de l'hippodrome de Beyrouth.
Outre le projet de jardin botanique, différentes activités culturelles lient actuellement les deux pays, notamment « Ayam el-Ouloum » (les « journées de la science »), organisées à Beyrouth sous le parrainage de la Ville de Genève, ainsi que la célébration du 60e anniversaire des conventions de Genève, qui sera marquée par l'organisation, au Liban, de nombreux colloques portant sur les enjeux actuels de ces accords signés à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

À la une

Retour à la page "Liban"

Vos Commentaires

Chère/cher internaute,
Afin que vos réactions soient validées sans problème par les modérateurs de L'Orient-Le Jour, nous vous prions de jeter un coup d'oeil à notre charte de modération en cliquant ici.

Nous vous rappelons que les commentaires doivent être des réactions à l'article concerné et que l'espace "réactions" de L'Orient-Le Jour, afin d'éviter tout dérapage, n'est pas un forum de discussion entre internautes.

Merci.

 

Dernières infos

Les signatures du jour

Gaby NASR

Le billet de Gaby NASR

Crime de lèse-orange

Un peu plus de Médéa AZOURI

Notre vie avant et depuis la révolution

Les + de l'OLJ

1/1

Le Journal en PDF

Les articles les plus

A WEEKLY EDITION CURATED AND
PERSONALIZED BY OUR EDITORIAL TEAM

SIGN UP TO OUR NEWSLETTER IN ENGLISH

More Info See Sample
x

Pour enregistrer cet article dans votre dossier personnel Mon Compte, vous devez au préalable vous identifier.

L'Orient-Le Jour vous offre 5 articles

Nous sommes un journal indépendant, nous chérissons notre liberté qui découle de notre autonomie financière comme de nos principes éthiques. Votre soutien, cher lecteur, est plus que nécessaire pour pérenniser nos initiatives.

Je poursuis la lecture

4

articles restants