Rechercher
Rechercher

Actualités

Cher monsieur,

Cher monsieur, Je connais Chiyah, et j’ai pu mesurer, au cours de ces dernières années, la qualité du travail accompli au quotidien et à tous les niveaux par la municipalité que vous présidez. Laissez-moi pourtant éclaircir deux points : « Régner » n’avait, à mes yeux, aucun sens péjoratif, bien au contraire, et être « l’un des gendres de Michel Murr » n’a rien de répréhensible non plus. Enfin, en vous remerciant de la considération que vous portez au journaliste que je suis, en vous priant de croire à ce même sentiment, permettez-moi de laisser aux seuls lecteurs – dont vous faites partie – le droit d’apprécier ou non le respect que je leur porte, ainsi que la profondeur ou la superficialité de mes analyses. Z.M.

Cher monsieur,
Je connais Chiyah, et j’ai pu mesurer, au cours de ces dernières années, la qualité du travail accompli au quotidien et à tous les niveaux par la municipalité que vous présidez. Laissez-moi pourtant éclaircir deux points : « Régner » n’avait, à mes yeux, aucun sens péjoratif, bien au contraire, et être « l’un des gendres de Michel Murr » n’a rien de...