Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Automobile

Ferrari remporte sa deuxième victoire de rang aux 24 Heures du Mans

Le pilote italien Antonio Fuoco au volant de sa Ferrari 499P lors des 24h Du Mans le 16 juin 2024. Guillaume Souvant/AFP

Ferrari a remporté dimanche pour la deuxième fois consécutive les 24 Heures du Mans au terme d'une 92e édition incroyablement disputée sur le circuit de la Sarthe.

La n°50 de l'Italien Antonio Fuoco, de l'Espagnol Miguel Molina et du Danois Nicklas Nielsen s'est imposée devant la Toyota n°7 et l'autre Ferrari, la n°51, victorieuse l'an passé sur le légendaire tracé manceau.

La première Porsche du classement, la n°6 partie en tête 24h plus tôt, a échoué au pied du podium. Elle a terminé devant la Toyota n°8.

Les promoteurs de la nouvelle catégorie reine, les Hypercars, lancée en 2021, peuvent se féliciter puisque la densité du plateau a offert une course acharnée durant 24 heures : dimanche à 16h00 (heure de Paris), neuf voitures ont terminé dans le même tour, représentant quatre constructeurs sur neuf engagés au départ.

L'intervention des voitures de sécurité durant la nuit et dans la matinée – à cause de la pluie ou d’accidents - a souvent rendu caducs les écarts entre les voitures, et a lancé de facto une nouvelle course à chaque relance. Cela explique les marges aussi faibles entre les prototypes les plus rapides engagés.

Dans les catégories inférieures, l'Oreca n°22 de l'équipe United Autosports l'a emporté en LMP2 et la Porsche n°91 de l'équipe Manthey Ema s'est imposée en LMGT3, catégorie dans laquelle Valentino Rossi concourait pour la première fois aux 24 Heures du Mans.

La légende italienne de la moto a dû abandonner dans la nuit, après la sortie de piste de son coéquipier au volant de leur BMW, alors dans le Top 5.

Ferrari a remporté dimanche pour la deuxième fois consécutive les 24 Heures du Mans au terme d'une 92e édition incroyablement disputée sur le circuit de la Sarthe. La n°50 de l'Italien Antonio Fuoco, de l'Espagnol Miguel Molina et du Danois Nicklas Nielsen s'est imposée devant la Toyota n°7 et l'autre Ferrari, la n°51, victorieuse l'an passé sur le légendaire tracé manceau. La...