Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Italie

Meloni espère que l'UE comprendra le "message" des européennes

La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni donnant une conférence de presse au sommet du G7 à Savelletri, en Italie, le 15 juin 2024. Photo REUTERS/Guglielmo Mangiapane

La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni a dit espérer samedi que l'Europe prenne en compte dans ses politiques le « message » envoyé par les citoyens européens aux élections, marquées par une poussée de l'extrême droite.

Mme Meloni, sortie renforcée de ce scrutin avec plus de 28% des voix pour son parti post-fasciste Fratelli d'Italia, espère que « l'Europe comprenne le message qui est arrivé des citoyens européens parce que tirer comme enseignement des élections européennes que tout allait bien serait, je le crains, une lecture un peu biaisée ». « Les citoyens européens demandent du pragmatisme, une approche moins idéologique sur différentes grandes questions », a affirmé Mme Meloni lors de la conférence de presse de clôture du sommet des chefs d'Etat et de gouvernement du G7 qui s'est tenu de jeudi à samedi dans les Pouilles (sud) sous présidence italienne.

Giorgia Meloni est une opposante virulente par exemple du Pacte vert européen et promotrice en revanche d'un durcissement sur le dossier migratoire. « Je pense que la politique doit surtout répondre aux indications arrivant des citoyens », a-t-elle insisté.

Les chefs d'État et de gouvernements des 27 se retrouvent lundi à Bruxelles pour négocier sur les « top jobs », les dirigeants des principales institutions de l'UE, et notamment sur l'éventuelle reconduction d'Ursula von der Leyen à la tête de la Commission. « Nous nous réunirons lundi et c'est dans cette enceinte que nous débuterons nos évaluations », a-t-elle confirmé, rappelant que la « proposition » pour la présidence de la Commission « revient au parti populaire européen (PPE), le parti qui a le plus grand nombre de parlementaires ».

Douze des 27 membres du Conseil européen sont membres du PPE, et, selon une règle non-écrite, le vainqueur des élections européennes peut revendiquer la présidence de la Commission européenne.

Mme Meloni a également souhaité qu'on « reconnaisse à l'Italie le rôle qui lui revient en termes de compétences dont elle devra s'occuper quand la Commission sera formée ».


La cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni a dit espérer samedi que l'Europe prenne en compte dans ses politiques le « message » envoyé par les citoyens européens aux élections, marquées par une poussée de l'extrême droite.Mme Meloni, sortie renforcée de ce scrutin avec plus de 28% des voix pour son parti post-fasciste Fratelli d'Italia, espère que «...