Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Terrorisme

Europol annonce la fermeture de canaux de propagande de l'État islamique


Des membres d'Europol et Eurojust lors d'une conférence de presse au siège d'Europol, à La Haye, le 14 juin 2024. Photo Robin Utrecht / ANP / AFP

Les polices européennes et américaine ont démantelé des serveurs hébergeant des moyens de communications liés au groupe État islamique "incitant au terrorisme dans au moins 30 langues", ont indiqué vendredi Europol et Eurojust.

Les autorités espagnoles ont arrêté neuf "personnes radicalisées" et des serveurs ont été démantelés aux États-Unis, en Allemagne, aux Pays-Bas et en Islande, ont déclaré les agences européennes.

"Les opérations conjointes de cette semaine s'inscrivent dans le cadre des efforts continus et d'une vigilance constante pour lutter contre la propagande et les communications terroristes en ligne, y compris via les réseaux sociaux", ont-elles souligné dans un communiqué commun. Une station de radio, une agence de presse et du contenu sur les réseaux sociaux dans plusieurs langues ont notamment été fermés.

Ces raids résultaient d'une enquête d'un an ciblant les réseaux de propagande. Ils ont permis de "limiter la capacité des organisations terroristes à recruter, radicaliser et mobiliser des recruteurs en ligne", selon le communiqué. Certains des sites internet étaient également utilisés pour collecter des fonds et coordonner des attaques, avec des instructions sur la manière de créer des explosifs, précise-t-il.

Il existe un "lien direct" entre le type de propagande diffusée et un risque accru d'attentats, a déclaré Alberto Rodriguez Vazquez, de la police espagnole, lors d'une conférence de presse à La Haye, où sont basées Europol et Eurojust. La fermeture des serveurs "prive l'adversaire de son champ de bataille en ligne. Cela empêche la mobilisation de membres déjà terroristes et la radicalisation d'autres", a-t-il ajouté.

Les polices européennes et américaine ont démantelé des serveurs hébergeant des moyens de communications liés au groupe État islamique "incitant au terrorisme dans au moins 30 langues", ont indiqué vendredi Europol et Eurojust.

Les autorités espagnoles ont arrêté neuf "personnes radicalisées" et des serveurs ont été démantelés aux...