Rechercher
Rechercher

Politique - Frontière sud

Après un coup dur, le parti chiite se déchaîne sur Israël

La formation revendique un nombre record d’attaques sur fond de menaces du président de son conseil exécutif.

Après un coup dur, le parti chiite se déchaîne sur Israël

Un bâtiment endommagé au nord d’Israël après un tir de roquettes du Hezbollah, le 12 juin 2024. Gil Eliyahu/Reuters

C’est sur un ton menaçant que le président du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine, a prévenu que le parti allait « renforcer ses opérations » contre Israël. « Elles s’intensifieront en puissance, en nombre et en qualité, en guise de réponse. Notre ennemi saura qui sont les fils de la résistance au Liban », a-t-il lancé lors des funérailles, dans la banlieue sud de Beyrouth, de Taleb Abdallah, un haut commandant du Hezbollah, tué avec trois autres combattants dans une frappe israélienne mardi soir à Jouaya. La mort de Abdallah est le coup le plus dur pour la formation islamiste depuis qu’elle a ouvert le front du sud du Liban contre Israël en octobre, pour soutenir le Hamas dans sa guerre à Gaza. Des centaines de partisans et de militants du Hezbollah se sont rassemblés dans l’après-midi dans le complexe Achoura pour assister aux funérailles de ce commandant. Des combattants en treillis, portant des bérets noirs, ont porté le cercueil, recouvert du drapeau du Hezbollah, au son d’une fanfare militaire. « Nous disons adieu aujourd’hui à un frère mort dans le jihad », a ajouté Hachem Safieddine en hommage au commandant tué. « Il était prédestiné au martyre depuis toujours (…) C’est donc naturel qu’il ait été pris pour cible », a-t-il estimé. Les trois autres « martyrs » du Hezbollah se nomment Mohammad Sabra, né en 1973 et originaire de Haddatha, Hussein Hamayed, né en 1980 et originaire de Bint Jbeil, et Ali Soufane, né en 1971 et originaire de Jouaya. C’est le domicile de ce dernier qui avait été visé par la frappe israélienne. L’armée israélienne a confirmé avoir mené « un raid aérien » pour éliminer Abdallah et trois autres combattants du Hezbollah. Elle a affirmé que Abdallah était « l’un des plus importants commandants du Hezbollah dans le sud du Liban » et qu’il avait « planifié et exécuté des attentats » anti-israéliens pendant des années.

Pas de décision

La riposte du Hezbollah à cette frappe ne s’est pas fait attendre. Mercredi, il a revendiqué pas moins de 19 attaques contre Israël, un record depuis le début de la guerre. Il a notamment affirmé avoir pris pour cible des positions d’artillerie israéliennes et des soldats rassemblés à Khirbet Maar, face au village frontalier libanais de Boustane, en plus d’un tir sur le site de Hanita, face à Alma el-Chaab et un autre sur Jal al-Alam, face à Labbouné. Le Hezbollah dit également avoir pris pour cible le site de Birket Richa à l’aide de missiles de type Burkane, également en riposte à l’attaque israélienne contre Jouaya. Selon le parti, des soldats israéliens rassemblés à Malikiyé, qui fait face au village libanais de Aïta el-Chaab, ont également été pris pour cible. Il a, en outre, lancé des « dizaines de missiles Katioucha » et d’obus d’artillerie contre le quartier général du « corps nord », situé dans la base de Aïn Zeitim, puis contre le quartier général de la réserve de cette même unité, situé à Amiad, et enfin contre le quartier général de son unité de contrôle aérien, situé dans la base de Meron. Depuis le début de la guerre, les frappes du Hezbollah contre Meron sont synonymes d’épisode de haute tension. Un porte-parole de l’armée israélienne a indiqué qu’environ 160 projectiles ont été tirés depuis le sud du Liban vers le territoire israélien en deux barrages successifs, provoquant le déclenchement des sirènes d’alarme dans de nombreuses localités israéliennes, sans toutefois « faire de victimes ». Plusieurs incendies ont toutefois été provoqués par ces tirs, a ajouté le porte-parole.

Le porte-parole arabophone de l’armée israélienne, Avichay Adraee, a affirmé que l’aviation israélienne a de son côté visé « deux plateformes de missiles » du Hezbollah à Taybé et Rachaya el-Foukhar qui ont servi à lancer des obus vers le nord d’Israël le matin. Il a ajouté que l’aviation israélienne a visé une « plateforme de missiles » ainsi que « quatre infrastructures » du Hezbollah dans la région de Yater « d’où des roquettes ont été tirées plus tôt dans la journée ».Malgré ce contexte explosif, des sources de l’armée israélienne ont déclaré au Haaretz que le gouvernement de Benjamin Netanyahu n’a pas encore pris de décision quant à une vaste offensive militaire contre le Hezbollah, mais qu’il continuera à procéder à des assassinats ciblés et à des frappes contre les installations du parti chiite. Toujours selon le quotidien israélien, l’armée de l’État hébreu ne s’attend pas à ce que les représailles du Hezbollah atteignent la ville de Haïfa, au nord d’Israël, car l’assassinat de Taleb Abdallah a eu lieu dans la région de Tyr, au sud du Liban, et non à Beyrouth ou dans un autre lieu stratégique.

C’est sur un ton menaçant que le président du conseil exécutif du Hezbollah, Hachem Safieddine, a prévenu que le parti allait « renforcer ses opérations » contre Israël. « Elles s’intensifieront en puissance, en nombre et en qualité, en guise de réponse. Notre ennemi saura qui sont les fils de la résistance au Liban », a-t-il lancé lors des funérailles, dans...
commentaires (2)

Qui a commencé ?

Eleni Caridopoulou

18 h 15, le 13 juin 2024

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Qui a commencé ?

    Eleni Caridopoulou

    18 h 15, le 13 juin 2024

  • - L,ENNEMI SAURA QUI SONT, - LES FILS DE LA RESISTANCE. - MAIS COMMENT LE SAURA-T-IL, - SI ON NE S,ACHARNE QUE, - SUR DEUX BOURGADES DU NORD, - VIDES, DE LA GALILEE ? METTEZ ENFIN EN PRATIQUE, - TOUTES VOS FANFARONNADES ! - VOUS AVEZ PRESQUE CINQ CENTS, - TUES RIEN QUE DANS VOS RANGS. - ET VOUS AVEZ LES MOYENS, - DE PUNIR TOUS LES YAHUS. - BARBU, QU,ATTENDEZ-VOUS DONC ? - SLEEPING JOE ET LE QUINTETE ? - CONCESSIONS CONTRE AVANTAGES ? - CALME ET PAIX POUR ISRAEL, -VOTRE MAINMISE AU LIBAN ? - CROYEZ-VOUS QUE TOUS LES AUTRES, -BIEN QUE DESUNIS, NON LACHES, -SE SOUMETTRONT A LA DOUCE ? - GARE !

    LA LIBRE EXPRESSION NE COMMENTE PAS.ELLE CONSEILLE

    10 h 29, le 13 juin 2024

Retour en haut