Rechercher
Rechercher

Dernières Infos - Guerre de Gaza

La situation de l’Unrwa est « délicate », confie Lazzarini auprès de Mikati

La situation de l’Unrwa est « délicate », confie Lazzarini auprès de Mikati

Le Premier ministre sortant Nagib Mikati et le chef de l'Unrwa, Philippe Lazzarini ce lundi au Grand sérail. Photo tirée du compte X de la présidence du Conseil des ministres.

Le chef de l'Unrwa, Philippe Lazzarini, s’est entretenu lundi avec le Premier ministre libanais sortant Nagib Mikati, au Grand sérail pour aborder plusieurs sujets dont celui de la situation précaire de l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens dont les financements ont été suspendus pendant plusieurs mois en début d’année avant de progressivement reprendre, sur fond de guerre entre Israël et le Hamas à Gaza.

« Comme vous le savez (…) l'agence souffre d'une crise financière depuis des années, exacerbée en janvier lorsque des allégations sont apparues selon lesquelles 12 employés de l'agence auraient participé aux événements du 7 octobre » a rappelé Philippe Lazzarini. « La situation reste délicate sur le plan financier, mais j'ai assuré au Premier ministre que nous ferons tout ce qui est en notre pouvoir pour maintenir notre travail et nos activités et les poursuivre au Liban et dans la région », a-t-il ajouté.

Plusieurs pays et organisations ont récemment repris leurs financements à l'Unrwa après les avoir suspendus au début de l'année à la suite des accusations de Tel Aviv soutenant qu'une partie des employés de l'organisation avaient participé à l'attaque du 7 octobre 2023 perpétrée par le Hamas, qui marque le début de la guerre opposant le mouvement palestinien à Israël à Gaza.

Le chef de l’Unrwa a également rappelé que le nombre d’employés de l’Onu tués à Gaza était « sans précédent, avec 192 victimes à ce jour », sans parler des équipements détruits et des « convois interceptés ou attaqués ».

Selon Philippe Lazzarini, la réunion a également porté sur la situation humanitaire urgente à Rafah, dans la bande de Gaza, où environ « un million de personnes déplacées, constituant la moitié de la population de l'enclave, sont confrontées à des conditions désastreuses ». 

Dans la nuit de dimanche à lundi, des dizaines de personnes ont été tuées lors d'une frappe aérienne israélienne dans un camp de réfugiés au nord-ouest de Rafah. L'armée israélienne a déclaré que la frappe visait des militants du Hamas, tandis que le Hamas affirme que la zone avait été désignée par Israël comme zone humanitaire.


Le chef de l'Unrwa, Philippe Lazzarini, s’est entretenu lundi avec le Premier ministre libanais sortant Nagib Mikati, au Grand sérail pour aborder plusieurs sujets dont celui de la situation précaire de l'agence onusienne pour les réfugiés palestiniens dont les financements ont été suspendus pendant plusieurs mois en début d’année avant de progressivement reprendre, sur fond de guerre...