Rechercher
Rechercher

Agenda - Fondation

Une vente aux enchères réussie au gala annuel du printemps de Takreem à Monaco

Une vente aux enchères réussie au gala annuel du printemps de Takreem à Monaco

Le dîner organisé par Takreem à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo. Photo DR

La Fondation Takreem a organisé son gala annuel de printemps à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo, le 9 mai sous le haut patronage du prince Albert II de Monaco. L’événement a rassemblé des personnalités du monde entier pour célébrer les efforts de la fondation en vue de favoriser les échanges culturels et de soutenir des causes humanitaires. Dans son discours d’ouverture, Ricardo Karam a exprimé l’engagement inébranlable de la fondation en faveur du progrès et de l’unité : « Ensemble, unis par un engagement commun en faveur du progrès, nous pouvons surmonter les obstacles qui se dressent devant nous. » Ses paroles ont trouvé un écho profond auprès des participants, soulignant la détermination collective à lutter contre l’injustice et à défendre l’égalité. Il a enchaîné en remerciant Monaco pour son hospitalité : « Monaco complète les aspirations de Takreem en fournissant une plate-forme prestigieuse pour mettre en valeur l’excellence arabe et promouvoir les échanges culturels. »

Créée en 2010, la Fondation Takreem a honoré, au fil des ans, 150 lauréats dans divers domaines, dont des personnalités telles que Zaha Hadid, Bill Gates, la princesse Ghida Talal de Jordanie et l’artiste de renom Etel Adnan. Cette année, le jury et les conseils consultatifs se sont réunis à l’Hôtel Métropole Monte-Carlo pour sélectionner les lauréats de 2024.

La vente aux enchères a suscité de généreuses contributions. Photo DR

Au cours de la soirée, qui n’était pas seulement une célébration de la philanthropie, mais aussi un hommage au courage et à la résilience, trois personnes ont été honorées pour leurs contributions exceptionnelles : Samia Halaby, artiste et universitaire

palestino-américaine pionnière basée à New York, qui a passé plus de six décennies à remodeler le paysage de l’expressionnisme abstrait, et dont le rôle d’éducatrice et de militante souligne son impact profond sur le monde de l’art et les mouvements de justice sociale ; Abdul Hamied Ahmad Seddiqi, président de Seddiqi Holding, qui a conduit l’entreprise familiale au succès grâce à sa vision entrepreneuriale et à son expertise horlogère ; Iskandar Safa, entrepreneur visionnaire et philanthrope, qui a laissé une empreinte indélébile sur de nombreux secteurs dans le monde : de la transformation de chantiers navals en difficulté en entreprises mondiales à son engagement en faveur du patrimoine culturel et de causes caritatives.

Tout au long de la soirée, le pianiste franco-libanais Bachar Mar-Khalifé a enchanté les invités avec ses mélodies avant de passer à une vente aux enchères, orchestrée en collaboration avec Julien-Vincent Brunie, directeur général des ventes privées de Christie’s International, qui a suscité de généreuses contributions. Toutes les recettes de la vente aux enchères ont été affectées au soutien des enfants vulnérables au Liban. Cette initiative s’inspire des efforts philanthropiques des anciens lauréats de Takreem et vise à avoir un impact significatif sur la vie des enfants, quelle que soit leur nationalité, et à répondre à la crise humanitaire urgente à laquelle sont confrontés les enfants vulnérables. Ainsi le but était d’aider les enfants soutenus par des organisations reconnues par Takreem, telles que Sesobel et Assameh Birth & Beyond. Fondée en 1976, Sesobel, lauréate de Takreem en 2012, défend les droits des enfants handicapés et fournit des services de soutien, tout en encourageant la reconnaissance de leur valeur et de leur dignité par la société. En outre, Assameh Birth & Beyond, lauréate de Takreem 2022 créée en 2016, s’engage à offrir des soins de premier ordre aux nouveau-nés et aux prématurés de toutes nationalités, en particulier dans un contexte de difficultés économiques au Liban. Une forme d’hommage aussi au Dr Robert Sacy, président d’Assameh Birth & Beyond, disparu depuis peu, qui a inspiré beaucoup de personnes par son empathie et son dévouement envers les enfants abandonnés et défavorisés. Son héritage résonnera à jamais à travers la Fondation Takreem et les vies qu’il a touchées.

La Fondation Takreem a organisé son gala annuel de printemps à l’Hôtel de Paris Monte-Carlo, le 9 mai sous le haut patronage du prince Albert II de Monaco. L’événement a rassemblé des personnalités du monde entier pour célébrer les efforts de la fondation en vue de favoriser les échanges culturels et de soutenir des causes humanitaires. Dans son discours d’ouverture, Ricardo Karam...