Rechercher
Rechercher

Lifestyle - Guerre Israël Hamas

La guillotine numérique, l’arme contre le Show Biz indifférent à Gaza

Il est vrai que la vie continue au-delà des frontières de Gaza en guerre, mais pas sans de multiples soubresauts d’indignation, notamment sur les campus universitaires américains, pour l’arrêt des combats. Aujourd’hui, le monde des réseaux sociaux monte au créneau.

La guillotine numérique, l’arme contre le Show Biz indifférent à Gaza

Haley Kalil en Marie-Antoinette et ses faux pas indigérables. Photo Instagram

Depuis un moment, des militants propalestiniens inondent les sections de commentaires des sites de médias sociaux, exhortant les stars et autres célébrités à se joindre aux appels à un cessez-le-feu dans la guerre meurtrière de Gaza. Ces appels, qui n’ont pas été entendus, se sont exacerbés il y a une semaine après la tenue du Met Gala le 6 mai où, comme d’habitude, les célébrités ont fait étalage de leur glamour, apparaissant dans des tenues extravagantes, oniriques et coûteuses à souhait. Sans compter que le public venu les admirer avait dû débourser 75 000 dollars par personne.

Les grandes griffes, les industriels de la mode et les gourous des médias avaient réservé des tables pour dix convives au prix de 350 000 dollars la table. Les rentrées de la soirée étaient destinées à bénéficier le Costume Institut du Metropolitan Museum. Pour les réseaux sociaux « engagés », ce n’est pas une raison pour que ce monde de strass et de paillettes, au vrai sens du mot, n’ouvre pas les yeux sur les milliers d’enfants actuellement en souffrance à Gaza, et qu’il ne joue pas de sa flamboyante renommée pour inspirer une véritable prise de conscience.

« Nous leur avons donné leurs plateformes. Il est temps de les reprendre »

Et, cerise sur le gâteau, est venu s’ajouter aux reproches que les vedettes subissent  un « trait d’esprit » des plus malvenus d’une participante aux préparatifs du show du Met déguisée en reine Marie-Antoinette. Il s’agit du mannequin et influenceuse Haley Kalil qui, le lendemain, avait poussé très loin sa personnification en publiant sur YouTube sa photo royale. Elle y avait ajouté un extrait audio du film Marie Antoinette (2006) de Sofia Coppola, dans lequel l'actrice Kirsten Dunst proclame : « Qu'ils mangent des gâteaux. » Devant l’indignation générale, Kalil s’est excusée disant qu’elle ne visait personne. N'ayant pas fait partie des happy few et Rich and Famous qui avaient participé au Gala du Met, elle s'est défendue en précisant qu'elle était sur place en tant qu’hôtesse pour aider à accueillir les participants. Puis, elle était rentrée chez elle voir le spectacle à la télé comme tout le monde.

Kim Kardashian et Taylor Swift ont toutes les deux perdu des centaines de milliers de followers sur Instagram pour leur non-soutien à Gaza. Photos AFP

Maladresse ou pas, c’était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase  et qui a poussé une TikTokteuse se présentant comme @ladyfromtheoutsidea à créer en ligne une fonction baptisée « Digital Guillotine » (guillotine numérique) ou Digitine pour bloquer les entrées des followers des célébrités indifférentes au sort des Palestiniens. Elle a déclaré à ce sujet sur son compte Instagram : « Il est temps de bloquer toutes les célébrités, les influenceurs et les riches mondains qui n’utilisent pas leurs ressources pour aider ceux qui en ont cruellement besoin. Nous leur avons donné leurs plateformes. Il est temps de les reprendre, de retirer nos points de vue, nos likes, nos commentaires, notre argent… »

Quant au message de la « Digital Guillotine », il a été repris comme un cri de ralliement pour le mouvement propalestinien, et les premiers signes suggèrent que le boycott pourrait avoir un impact. La star de télé-réalité Kim Kardashian – qui a assisté au gala – a perdu des centaines de milliers de followers sur Instagram ces derniers jours, selon le site d'analyse Social Blade. La superstar mondiale de la chanson, Taylor Swift, qui a choisi de se concentrer sur sa tournée Eras plutôt que de participer au gala du Met, a également constaté une baisse de plus de 200 000 followers depuis jeudi dernier.

 Ébranler les idoles sur leur piédestal

« Il est question ici de vies et de justice. Si elle peut nous rassembler tous pour voter, elle a le pouvoir de dénoncer l'injustice », a déclaré une utilisatrice de TikTok qui s'est décrite comme une « Swiftie palestinienne » et a déclaré qu'il était temps de bloquer, ne plus suivre et arrêter de diffuser son idole.

Il n'est toutefois pas clair si le mouvement est directement responsable du succès des réseaux sociaux vu par certaines célébrités, ou si d'autres tendances sont en jeu. À ce sujet, Natasha Lindstaedt, professeur à l'Université d'Essex qui a étudié le militantisme des célébrités, a précisé à l’AFP : « Parfois, les gens prennent une décision basée sur une réponse émotionnelle à un problème et décident que si une célébrité n'est pas du même côté... ils ne veulent plus la suivre. C’est là une décision éclair. Ce phénomène est connu dans les cercles universitaires sous le nom de “slacktivisme”, substituant des actions en ligne à faibles enjeux. Tels, publier des memes, ou privilégier des sites, ou choisir de ne plus suivre une star préférée pour cause d’un engagement politique significatif. »

Omar Sy a mis en ligne en début de semaine un appel au cessez-le-feu sur Instagram. Capture d'écran

Lorsque la star du grand écran Susan Sarandon a été la première à marcher dans une manifestation palestinienne au tout début de la guerre à Gaza, elle avait provoqué l'ire de son agent qui s’est vu obligé d’annuler un contrat de travail qu’elle devait entreprendre. D’aucuns se demandent ainsi si cette campagne de ralliement pour Gaza va ébranler le piédestal des idoles célèbres. Le vent serait-il en train de tourner un peu ? L'avenir proche nous le dira. En attendant, des célébrités comme Omar Sy, membre du jury à Cannes, ont mis en ligne en début de semaine un appel au cessez-le-feu sur Instagram.

Depuis un moment, des militants propalestiniens inondent les sections de commentaires des sites de médias sociaux, exhortant les stars et autres célébrités à se joindre aux appels à un cessez-le-feu dans la guerre meurtrière de Gaza. Ces appels, qui n’ont pas été entendus, se sont exacerbés il y a une semaine après la tenue du Met Gala le 6 mai où, comme d’habitude, les...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut