Rechercher
Rechercher

Scan TV - Documentaire

Plus de 50 ans après, « Let It Be » disponible en version remastérisée

Plus de 50 ans après, « Let It Be » disponible en version remastérisée

Paul McCartney (à droite) et Ringo Starr (à gauche) posent à Londres le 15 septembre 2016 pour la projection spéciale du film « The Beatles Eight Days A Week: The Touring Years ». Ben Stansall/AFP

Let It Be, le documentaire sur les Beatles sorti juste après la séparation du groupe mythique en 1970, fait son retour, un demi-siècle plus tard, en version remastérisée sur la plateforme Disney+.

Filmé en janvier 1969, le film réalisé par Michael Lindsay-Hogg’s laissait transparaître les tensions entre John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, qui les ont conduits à prendre des trajectoires séparées.

« George n’enregistrait pas beaucoup de chansons parce que John et Paul étaient tellement brillants et prolifiques », souligne Jonathan Clyde, d’Apple Corps, la société des Beatles.

« John avait rencontré Yoko (Ono) et suivait son propre chemin, Paul faisait ce qu’il voulait et Ringo avait commencé à faire des films », a-t-il ajouté lors d’une projection du film à Londres.

Restauré à partir des négatifs originaux en 16 mm et en son remastérisé, celui-ci montre les « Fab Four » en répétition, en session d’enregistrement pour l’album Let It Be.

La dernière partie revient sur leur concert surprise de 40 minutes sur le toit de leur société à Londres.

Le film couvre une période où les Beatles essayaient de ranimer l’esprit qui était le leur quand ils ont commencé à se produire au Cavern Club de Liverpool et à Hambourg. Il a surtout été teinté de la séparation du groupe en avril 1970, un mois avant la sortie du film, au point d’en devenir « une sorte de postface à la fin de leur carrière ». « Ils n’ont jamais trop aimé Let It Be car je crois qu’il était associé à tous les problèmes », a déclaré Jonathan Clyde après la projection du documentaire à Londres.

Plus de 50 ans après, il peut désormais être vu sous un jour plus objectif comme un témoignage précieux du processus créatif des Beatles.

« On sait tous qu’ils étaient des génies, ils ont créé cette musique incroyable année après année, mais en fait, ils y travaillaient extrêmement dur, a souligné Jonathan Clyde. On peut voir un pas en avant, un pas en arrière, des jours où il ne se passait rien et soudainement un jaillissement d’énergie. »

De gauche à droite : John Lennon, George Harrison, Paul McCartney et Ringo Starr à leur arrivée à l’aéroport John F. Kennedy de New York, le 7 février 1964. Photo AFP

Emblématique

Quelque 60 heures de tournage inédites réalisées pour le film avaient été utilisées par Peter Jackson, réalisateur du Seigneur des anneaux, dans sa série sur la fabrication de Let It Be.

Son The Beatles: Get Back, documentaire sur un documentaire, propose une vision plus positive des derniers mois des Beatles, grâce à des prises qui montrent les membres du groupe en train de plaisanter ensemble alors qu’ils créent les classiques de leur douzième et dernier album studio.

Le point culminant du documentaire de Lindsay-Hogg’s est le concert sur la terrasse, leur dernière apparition publique ensemble.

Selon le journaliste et critique John Harris, il offre un instantané de Londres en 1969, avec ses salariés de bureau et passants portant minijupe ou chapeau melon qui s’arrêtent dans la rue ou se hissent en haut des bâtiments voisins pour avoir une bonne vue.

« Ça évoque le Londres de l’époque, c’est incroyable de voir ça, des gars en chapeau (...) tous ces gens qui sortent sur les toits, souligne-t-il. C’est emblématique. »

« John dans son manteau de fourrure et Ringo dans son imperméable rouge et Paul dans ce magnifique costume noir et George en pantalon vert et chaussures de baseball, ajoute-t-il. Tout est parfait. »

Helen ROWE/AFP

Let It Be, le documentaire sur les Beatles sorti juste après la séparation du groupe mythique en 1970, fait son retour, un demi-siècle plus tard, en version remastérisée sur la plateforme Disney+.Filmé en janvier 1969, le film réalisé par Michael Lindsay-Hogg’s laissait transparaître les tensions entre John Lennon, Paul McCartney, George Harrison et Ringo Starr, qui les ont conduits à...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut