Rechercher
Rechercher

Politique - Liban

Nomination du chef d'état-major : recours du ministre de la Défense devant le Conseil d'État

Nomination du chef d'état-major : recours du ministre de la Défense devant le Conseil d'État

Le ministre libanais sortant de la Défense, Maurice Slim. Photo Dalati et Nohra

Le ministre libanais sortant de la Défense, Maurice Slim, a présenté mercredi un recours devant le Conseil d'État contre la décision du Conseil des ministres de nommer Hassane Audi comme nouveau chef d'état-major de l'armée et sa promotion au grade de général, rapporte l'agence al-Markaziya. 

Le Conseil d'État doit désormais décider s'il est compétent pour traiter ce recours et peut adopter, dans les prochaines semaines, des mesures conservatoires et temporaires sur le dossier. Sa décision finale peut, elle, prendre des mois. 

Le Conseil des ministres avait nommé Hassane Audi à l’unanimité des présents, le 8 février 2024, au poste de chef d’état-major, qui était vacant depuis décembre 2022. Le cabinet avait étudié le dossier en se basant sur une étude établie par le secrétaire général du Conseil, Mahmoud Makkiyé, pour éviter le vide au sein de l’armée. Dans l’un de ses points, elle met en avant le fait que les circonstances de la guerre entre le Hezbollah et Israël au Liban-Sud nécessitent de nommer un chef d’état-major. La nomination de l’officier druze serait le fruit de contacts entre le leader druze Walid Joumblatt et le chef des Marada Sleiman Frangié, et conformément à la volonté du commandant en chef de l’armée.

Cette nomination par le gouvernement sortant fait partie des dossiers qui ont tendu les relations entre le ministre Slim et le Premier ministre sortant Nagib Mikati. M. Slim, à l'instar du Courant patriotique libre (CPL, aouniste) dont il est proche, estime qu'un cabinet chargé de l'expédition des affaires courantes ne devrait se charger que des dossiers urgents et ne pas procéder à des nominations, qui nécessitent un président en exercice. Le ministre sortant boycotte, tout comme ses autres collègues proches du parti aouniste, les réunions du Conseil depuis la fin du mandat présidentiel de Michel Aoun en octobre 2022. 


Le ministre libanais sortant de la Défense, Maurice Slim, a présenté mercredi un recours devant le Conseil d'État contre la décision du Conseil des ministres de nommer Hassane Audi comme nouveau chef d'état-major de l'armée et sa promotion au grade de général, rapporte l'agence al-Markaziya. Le Conseil d'État doit désormais décider s'il est compétent pour traiter ce recours et...
commentaires (3)

"... Le ministre sortant boycotte, tout comme ses autres collègues proches du parti aouniste, les réunions du Conseil ..." - Comme quoi ils ne méritent pas des postes à responsabilité... au lieu de vouloir faire ministres, ils devraient faire chômeurs ou grévistes... ça irait mieux avec leur teint blâfârd (je sais, ça ne prend pas d'accent, mais ça accentue justement) ...

Gros Gnon

19 h 17, le 17 avril 2024

Tous les commentaires

Commentaires (3)

  • "... Le ministre sortant boycotte, tout comme ses autres collègues proches du parti aouniste, les réunions du Conseil ..." - Comme quoi ils ne méritent pas des postes à responsabilité... au lieu de vouloir faire ministres, ils devraient faire chômeurs ou grévistes... ça irait mieux avec leur teint blâfârd (je sais, ça ne prend pas d'accent, mais ça accentue justement) ...

    Gros Gnon

    19 h 17, le 17 avril 2024

  • Assez vous décarcasser pour choisir des pions pour vous prêter main forte pour anéantir notre pays, vos heures sont comptées et bientôt nous serons débarrassés de tous les vendus qui ont sacrifié notre pays contre des dollars et des postes pompeux à leur image. Tic tac, tic tac.

    Sissi zayyat

    13 h 30, le 17 avril 2024

  • C’est une maladie incurable. Tous pourris, tous vendus

    Sissi zayyat

    13 h 06, le 17 avril 2024

Retour en haut