Rechercher
Rechercher

Sport - Tennis

Sabalenka veut jouer à Miami malgré le décès de son compagnon, les joueuses au soutien

L'ancien hockeyeur professionnel bélarusse Konstantin Koltsov, compagnon de la joueuse, est mort "vraisemblablement par suicide".

Aryna Sabalenka (à g.) serrant la main Emma Navarro (à dr.) lors de leur match au Masters 1000 d'Indian Wells, le 13 mars 2024. Frederic J. Brown/AFP

Le tournoi WTA de Miami (Floride, États-Unis) a débuté mardi avec le soutien des joueuses à la Bélarusse Aryna Sabalenka, qui entend jouer malgré le décès de son compagnon, d'après les organisateurs.

La n°2 mondiale, âgée de 25 ans, et vainqueure de l'Open d'Australie en janvier, s'est entraînée mardi après-midi sur le site du tournoi. Les organisateurs ont indiqué qu'elle n'avait pas demandé à être retirée du tableau, et qu'elle avait "l'intention de jouer".

L'ancien hockeyeur professionnel bélarusse Konstantin Koltsov, compagnon de la championne, est mort "vraisemblablement par suicide", avait annoncé plus tôt dans la journée la police du comté de Miami-Dade. 

Les policiers ont été envoyés dans la nuit la veille dans un hôtel de Miami Beach car "un homme avait sauté d'un balcon", a déclaré dans un email le porte-parole de la police, Argemis Colome.

"Aucun acte criminel n'est suspecté" dans cette enquête, a-t-il ajouté. Konstantin Koltsov, dont la mort avait été annoncée plus tôt par la fédération bélarusse de hockey sur glace, était âgé de 42 ans. Au cours de sa carrière, cet ailier droit a joué plus de 140 matches en NHL, le championnat nord-américain de hockey sur glace, au sein de l'équipe des Penguins de Pittsburgh.

"Soutien"

L'ex-attaquant, père de trois enfants d'une précédente union, avait disputé deux Jeux olympiques avec le Bélarus, à Salt Lake City en 2002 et à Vancouver en 2010, ainsi que neuf éditions des championnats du monde.

Sa compagne Aryna Sabalenka, qui s'entraîne fréquemment à Miami et y garde un logement, n'a pas fait de déclaration dans l'immédiat, mais a affiché sa volonté de jouer d'après les organisateurs du tournoi.

"On a toutes entendu ce qui s'était passé la nuit dernière, nous avons vu les nouvelles arriver ce matin, et c'est terrible", a commenté l'Américaine Jessica Pegula (numéro 5 mondiale)

"Tout ce que nous pouvons faire c'est offrir notre soutien", a-t-elle ajouté. "J'espère qu'elle sait que, bien que nous soyons adversaires, que nous essayons toutes de nous battre sur ce tournoi, nous sommes toutes une sorte de famille."

"Ça nous brise le cœur", a indiqué pour sa part la Danoise Caroline Wozniacki, vainqueure de son premier match contre la Française Clara Burel (6-1, 6-4). "J'adore Aryna, c'est une très belle personne, toujours enjouée. Je ne peux imaginer ce qu'elle traverse."

"Meilleure amie"

Exemptée de premier tour comme toutes les têtes de série, Sabalenka devrait ainsi affronter jeudi l'Espagnole Paula Badosa. "J'ai beaucoup parlé avec elle, encore ce matin (mardi). Je sais exactement ce qu'elle traverse", a raconté l'Espagnole, amie proche de Sabalenka, en conférence de presse.

"C'est aussi un choc pour moi parce que c'est ma meilleure amie et je ne veux pas la voir souffrir. C'est très difficile. Jouer contre elle ce ne sera pas agréable du tout."

Badosa a battu mardi l'ex-n°1 mondiale roumaine Simona Halep (1-6, 6-4, 6-3), qui faisait à Miami son grand retour depuis août 2022 après avoir vu sa suspension pour dopage écourtée.

La suspension pour deux infractions antidopage de Halep (32 ans) avait été réduite de quatre ans à neuf mois il y a deux semaines par le Tribunal arbitral du sport (TAS), lui permettant d'être invitée à Miami.

Malgré près de 19 mois sans jouer sur le circuit, Halep a montré qu'elle avait gardé un bon niveau, avant de s'affaisser au fur et à mesure du match. Elle a été massée au niveau de l'épaule droite à la fin du 2e set. Le tournoi masculin débute mercredi.

Le tournoi WTA de Miami (Floride, États-Unis) a débuté mardi avec le soutien des joueuses à la Bélarusse Aryna Sabalenka, qui entend jouer malgré le décès de son compagnon, d'après les organisateurs.

La n°2 mondiale, âgée de 25 ans, et vainqueure de l'Open d'Australie en janvier, s'est entraînée mardi après-midi sur le site du tournoi. Les...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut