Rechercher
Rechercher

Agenda - Distinction

En France, la médaille de la Défense nationale au Dr Raphaël Nassif

En France, la médaille de la Défense nationale au Dr Raphaël Nassif

Le Dr Raphaël Nassif. Photo DR

Un psychiatre libanais, le Dr Raphaël Nassif, fait partie d’un groupe de cinquante praticiens civils ayant reçu, le 8 décembre 2023, la médaille de la Défense nationale, pour leur travail auprès de militaires blessés. C’est la secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, Patricia Miralles, qui leur a remis cette distinction, à l’École du Val-de-Grâce, à Paris.

Le Dr Raphaël Farid Nassif, né le 25 septembre 1963, à Debel au Liban-Sud, a effectué ses études supérieures de médecine à la faculté de médecine de Montpellier dès 1983, ville où il exerce sa spécialité de psychiatrie depuis l’obtention de son diplôme en 1994.

En parallèle de sa qualification de psychiatre, il a développé la pratique de l’expertise psychiatrique et médico-légale, d’abord civile, en devenant expert en réparation du dommage corporel, puis pénale, dès 1999. Il est inscrit sur la liste de cassation des experts judiciaires près les cours d’appel de Montpellier et de Nîmes.

En 2007, le Dr Nassif a été appelé par les administrations respectives du ministère de la Défense et du ministère des Armées pour y être agréé en tant que psychiatre qualifié en réparation du dommage corporel et psychique auprès des Conseils militaires d’invalidité. Depuis, il reçoit les militaires victimes de blessures de guerre et les civils victimes d’attentats, en vue d’évaluer leurs dommages corporels et de les accompagner dans leur réparation.

Depuis deux ans, le Dr Nassif est chef de service de psychiatrie et président de la Commission médicale d’établissement (CME) dans lequel il partage la gouvernance hospitalière avec le directeur d’établissement, en tant que binôme.

Un psychiatre libanais, le Dr Raphaël Nassif, fait partie d’un groupe de cinquante praticiens civils ayant reçu, le 8 décembre 2023, la médaille de la Défense nationale, pour leur travail auprès de militaires blessés. C’est la secrétaire d’État aux Anciens combattants et à la Mémoire, Patricia Miralles, qui leur a remis cette distinction, à l’École du Val-de-Grâce, à Paris....