Rechercher
Rechercher

Nos Lecteurs ont la Parole

« 12 cas cliniques en éthique psychiatrique », de Sami Richa

L’ouvrage du professeur Sami Richa, ancien chef de département de psychiatrie à la faculté de médecine de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth est destiné à un vaste public de psychiatres et psychologues, ainsi qu’aux familles des patients qui s’interrogent sur le destin de leurs proches. Aussi touche-il un vaste public qui mérite cette note succincte sur l’importance de ce document, paru aux éditions Complicités.

L’auteur écrit en page 24 : « L’information en psychiatrie doit être claire loyale et intelligible… personnalisée, intégrée, évolutive et partagée. »

Les douze cas évoqués dans le titre du livre sont satisfaisants : du cas de MX âgé de 42 ans schizophrène, au douzième cas de dysphorie, un jeune homme de seize ans qui se sent être une fille depuis qu’il est enfant.

L’ouvrage est riche en informations sur ces douze cas, qu’on sort content d’avoir acquis les renseignements désirés sur les soins appliqués à ces malades : « La médecine, c’est parfois guérir, souvent soulager, toujours réconforter », comme le disait le chirurgien Ambroise Paré du XVIe siècle.

12 cas cliniques en éthique psychiatrique du Pr Richa ouvre ainsi des perspectives au lecteur qui n’est pas informé de la nouvelle approche des maladies, dont certaines ne sont plus considérées comme faisant partie de la catégorie des maladies mentales.

Ainsi j’invite tout lecteur curieux de savoir où on en est dans la médecine psychiatrique à notre époque d’acheter l’ouvrage qui se trouve en librairie et de le lire avec plaisir.

Les textes publiés dans le cadre de la rubrique « Courrier » n’engagent que leurs auteurs. Dans cet espace, « L’Orient-Le Jour » offre à ses lecteurs l’opportunité d’exprimer leurs idées, leurs commentaires et leurs réflexions sur divers sujets, à condition que les propos ne soient ni diffamatoires, ni injurieux, ni racistes.

L’ouvrage du professeur Sami Richa, ancien chef de département de psychiatrie à la faculté de médecine de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth est destiné à un vaste public de psychiatres et psychologues, ainsi qu’aux familles des patients qui s’interrogent sur le destin de leurs proches. Aussi touche-il un vaste public qui mérite cette note succincte sur l’importance de ce...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut