Rechercher
Rechercher

Monde - France

Décès du magnat franco-libanais Iskandar Safa

L'homme d'affaires a été un des négociateurs de la libération en 1988 des otages français au Liban.

Décès du magnat franco-libanais Iskandar Safa

Iskandar Safa, propriétaire de l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs Actuelles. Photo tirée de son site internet.

Le magnat franco-libanais des chantiers navals Iskandar Safa, propriétaire de l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs Actuelles, est décédé à l'âge de 68 ans, a annoncé lundi soir le directeur de la rédaction de cette publication.

Iskandar Safa est « parti avec la dignité du chevalier qu'il était. Que Dieu bénisse son âme et protège sa famille, qui comptait tant pour lui », a écrit Tugdual Denis sur le réseau social X.

« Guerrier jusqu'au bout, il a affronté ces derniers mois une maladie grave mais celle-ci a eu raison de son courage. Il est décédé, debout, le 29 janvier 2024, à Mougins, entouré de la chaleur des siens », précise un communiqué écrit par la rédaction de l'hebdomadaire et diffusé sur son site internet.

Né en 1955 dans une famille chrétienne, l'homme d'affaires a été un des négociateurs de la libération en 1988 des otages français au Liban. Il s'est fait connaître du grand public en 1992 en rachetant les chantiers de construction mécaniques de Normandie.

Très secret, Iskandar Safa contrôlait des chantiers navals à Cherbourg (CNM), en Grèce, à Abou Dhabi et au nord de Hambourg en Allemagne (GNYK pour les grands navires militaires et Nobiskrug, d'où est sorti en 2017 le plus grand yacht voilier du monde). Il comptait six grandes marines nationales comme clients.

En 2019, il avait été candidat à la reprise du groupe Nice-Matin. Sa fortune et celle de son frère Akram s'élevaient à 1,45 milliard d'euros, selon le magazine Challenges en 2023.

Marine Le Pen, la cheffe de file des députés RN, a salué mardi la mémoire d'un « capitaine d'industrie visionnaire et émérite » et d'un « amoureux de la France », dans un message sur le réseau social X.

« Homme de valeurs, il avait un idéal et le défendait, sans trembler. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait. Aux mots, il préférait l'action. Iskandar Safa forçait l'admiration de tous. La France perd un grand patron. Je perds un ami », a réagi mardi le patron des Républicains, Eric Ciotti, dans un communiqué.

Dans un billet d'hommage mis en ligne mardi sur le site de Valeurs actuelles, Tugdual Denis a décrit M. Safa comme un « double prince d'Orient et d'Occident ». Celui qui se définissait lui-même comme un « chrétien combatif » s'exprimait « dans un mélange délicieux de langues, où l'anglais servait le leadership, l'arabe la tendresse familiale et le français tout le reste », a poursuivi le directeur de la rédaction du magazine. « Ses deux téléphones faisaient office de bureau, sa démarche trahissait son empressement à conquérir et embrasser l'existence », a raconté M. Denis.

Ce dernier a été nommé directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles en juin 2023, après le licenciement de son prédécesseur Geoffroy Lejeune, qui a ensuite pris la tête du Journal du dimanche (JDD), dans le giron du milliardaire Vincent Bolloré.

Le magnat franco-libanais des chantiers navals Iskandar Safa, propriétaire de l'hebdomadaire d'extrême droite Valeurs Actuelles, est décédé à l'âge de 68 ans, a annoncé lundi soir le directeur de la rédaction de cette publication.Iskandar Safa est « parti avec la dignité du chevalier qu'il était. Que Dieu bénisse son âme et protège sa famille, qui comptait tant pour lui », a...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut