Rechercher
Rechercher

Société - Rencontre

De Beyrouth à Gaza, une vie de famille faite de deuil et d'exil

Saada Ghattas est une réfugiée palestinienne chrétienne du camp de Dbayé. Elle raconte la vie de ses proches Nahida Boulos et Samar Antoun, tuées le 16 décembre dernier alors qu’elles étaient réfugiées dans la paroisse de la Sainte-Famille dans la bande de Gaza.

De Beyrouth à Gaza, une vie de famille faite de deuil et d'exil

Saada Ghattas, une réfugiée palestinienne au Liban, montrant une photo de ses proches Nahida et Samar Antoun, tuées à Gaza le 16 décembre 2023. Photo João Sousa

« Je vais tout vous raconter... »Les yeux embués, Saada Ghattas se reprend tant bien que mal. Dans sa supérette située dans le camp de réfugiés palestiniens de Dbayé (Metn), la commerçante s’apprête à narrer l’histoire de sa tante Nahida Antoun, née...
« Je vais tout vous raconter... »Les yeux embués, Saada Ghattas se reprend tant bien que mal. Dans sa supérette située dans le camp de réfugiés palestiniens de Dbayé (Metn), la commerçante s’apprête à narrer l’histoire de sa tante Nahida Antoun, née...

commentaires (4)

Le calvaire du peuple palestinien !

Maya B.

09 h 06, le 18 janvier 2024

Tous les commentaires

Commentaires (4)

  • Le calvaire du peuple palestinien !

    Maya B.

    09 h 06, le 18 janvier 2024

  • Merci pour ce reportage. Elles ont donc été visées intentionnellement par les Israéliens, qui disent se battre contre le Hamas!! Des CRIMINELS ET MENTEURS!!!

    Hélène Somma

    03 h 10, le 16 janvier 2024

  • Mon Dieu quelle histoire

    Eleni Caridopoulou

    17 h 03, le 15 janvier 2024

  • Merci pour l'article et pour avoir rendu ces personnes moins anonymes.

    Amélie Tig

    21 h 58, le 14 janvier 2024

Retour en haut