Rechercher
Rechercher

Économie - Électricité/Liban

Tarifs des générateurs : le prix du kWh baisse pour le deuxième mois consécutif

Tarifs des générateurs : le prix du kWh baisse pour le deuxième mois consécutif

Un générateur privé à Mansourié (Metn). P.H.B.

Le prix du kilowattheure (kWh) fourni par les générateurs privés ou de quartier, qui fournissent du courant pour pallier les carences du fournisseur public Électricité du Liban (EDL), a été fixé à 32.998 livres libanaises (LL) pour les factures du mois de décembre, selon la dernière mise à jour des tarifs règlementés par le ministère de l’Énergie et de l’Eau publiée ce jeudi.

Ce tarif est en baisse de 5,3 % comparé à celui de novembre (34.863 LL). Il s’agit aussi de la 2e baisse consécutive après 5 mois de hausse de ce tarif en livres. Converti au taux de change retenu par le ministère pour ses calculs, soit 89.700 LL pour un dollar, il équivaut ainsi à 0,37 dollar. 

Conformément aux modalités habituellement appliquées, le prix au kWh est majoré de 10 % dans les régions montagneuses (plus de 700 m d’altitude) et/ou rurales, où il passe donc à 36.297 LL.

Le tarif de décembre a été calculé en fonction du prix moyen du mazout, évalué à 1.554.493 LL les 20 litres, qui représente une baisse de 6,3 % par rapport au mois précédent. Le taux de change moyen utilisé pour le calcul reste, lui, identique au mois précédent, à 89 700 LL.

Pour calculer sa facture, chaque abonné doit multiplier le prix du kWh fourni par le ministère par sa consommation relevée sur un compteur individuel que le propriétaire de générateur doit avoir installé. S’y ajoute un forfait variant en fonction de l’intensité maximale délivrée en ampères (A).

Pour une intensité maximale de 5 A, le forfait mensuel est fixé à 385 000 LL (comme pour le mois précédent) ; celui d’une intensité de 10 A à 685 000 livres (inchangé). Le ministère impose également une majoration évaluée ce mois à 300 000 livres pour chaque 5 ampères additionnels à partir de 10 A. Ces tarifs intègrent aussi une marge de 10 % au profit des exploitants.

Le ministère maintient aussi les spécificités concernant les ascenseurs et les parties communes des bâtiments connectés en triphasé, en précisant que leurs tarifs fixes seront calculés sur la base d’une installation monophasée. Exemple : si l’ascenseur et les parties communes disposent d’un disjoncteur triphasé 3 x 15 A, leur forfait sera calculé sur la base d’une capacité de 15 A, et non de 45 A, soit 985 000 LL en décembre (inchangé), et non 2 785 000 livres.

Les propriétaires de générateurs – une filière illégale mais tolérée en raison des carences chroniques d'EDL – sont nombreux à appliquer les tarifs et les directives mises en place par le ministère de l’Énergie et celui de l ’Économie et du Commerce. Une importante partie d’entre eux ont refusé de s’y conformer et continuent d’appliquer des tarifs forfaitaires, parfois exigés en dollars – ce qui est interdit. D’autres vont jusqu’à faire payer la TVA à leurs abonnés ou ajoutent des frais supplémentaires à des clients ayant installé des panneaux solaires.

Le prix du kilowattheure (kWh) fourni par les générateurs privés ou de quartier, qui fournissent du courant pour pallier les carences du fournisseur public Électricité du Liban (EDL), a été fixé à 32.998 livres libanaises (LL) pour les factures du mois de décembre, selon la dernière mise à jour des tarifs règlementés par le ministère de l’Énergie et de l’Eau publiée ce...
commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut