Rechercher
Rechercher

Sport - NBA

Gobert étranglé par Green, Wembanyama corrigé par OKC

Dans un match musclé, Minnesota s'est imposé sur le terrain de Golden State (104-101) tandis que les Spurs ont enchaîné un sixième revers de rang à Oklahoma City (123-87).

Rudy Gobert (d.) face à Kevon Looney lors du match entre les Minnesota Timberwolves et les Golden State Warriors, au Chase Center de San Francisco, mardi 14 novembre. Ezra Shaw/AFP

Le pivot français Rudy Gobert a été violemment étranglé par l'ailier-fort des Golden State Warriors Draymond Green, ensuite exclu, dans une soirée marquée par la nouvelle correction reçue par les Spurs de Victor Wembanyama à Oklahoma City (123-87) mardi.

La réputation de « bad boy » de Draymond Green ne risque pas de s'arranger après la défaite des Warriors face aux Timberwolves (104-101)...  Ailier-fort et fort en gueule, Green et son immense palmarès (quatre fois champion NBA avec les Warriors, sa franchise de toujours) est régulièrement détesté par le public adverse, à force d'avoir multiplié les actions litigieuses ou dangereuses pendant sa carrière.

Mardi, l'Américain de 33 ans s'est jeté dans une échauffourée en étranglant avec son bras, par derrière et pendant plusieurs secondes, le Français Rudy Gobert, des images particulièrement violentes.

Après moins de deux minutes de jeu, alors qu'aucun panier n'avait été marqué, l'incident avait démarré entre Jaden McDaniels (Minnesota) et Klay Thompson (Golden State), Gobert intervenant pour les séparer, avant l'arrivée de Green. Green a été exclu ainsi que Thompson, le maillot déchiré, et McDaniels.

« Ridicule »

« Klay Thompson n'aurait pas dû être exclu, c'est ridicule, il est tiré par le maillot, il tire lui-même en réponse. Concernant Draymond, si on observe bien les images, Rudy avait ses mains au niveau du cou de Klay (Thompson), ce qui explique la réaction de Draymond », a estimé en conférence de presse le coach des Warriors Steve Kerr, présent au plus près de la bagarre. 

Une analyse peu en accord avec les ralentis, largement relayés sur les réseaux sociaux. Draymond Green pourrait être lourdement suspendu pour son geste, lui l'habitué des suspensions et des fautes techniques.

En avril, il avait été suspendu un match pour avoir marché sur un adversaire lors des play-offs contre Sacramento. En octobre 2022, il avait frappé un coéquipier (Jordan Poole, depuis parti à Washington) lors d'une séance d'entraînement.

En 2016, il avait été sanctionné pour un mauvais geste sur LeBron James lors de la finale NBA.  Sans deux joueurs exclus, et sans leur star Stephen Curry (touché à un genou pour une absence de courte durée selon Kerr), les Warriors ont tout de même tenu tête aux Timberwolves, équipe en forme du moment.

Mais Karl-Anthony Towns (33 points, 11 rebonds) et Anthony Edwards (20 points) ont fait la différence en fin de rencontre pour permettre aux Timberwolves de s'imposer (104-101). Rudy Gobert a, lui, disputé 35 minutes pour 9 points et 13 rebonds.

De quoi placer les Wolves à la deuxième place de la conférence Ouest (8 victoires – 2 défaites), juste derrière Denver, tenant du titre, vainqueur d'un match serré face aux Los Angeles Clippers (111-108) grâce à l'inévitable Nikola Jokic (32 points, 16 rebonds, 9 passes).

Les Clippers enchaînent ainsi une 6e défaite consécutive, la 5e depuis l'arrivée de James Harden, dont l'intégration dans un collectif de stars vieillissantes (Russell Westbrook, Paul George, Kawhi Leonard) pose toujours question.

Huit points pour Wembanyama

Plus tôt, les San Antonio Spurs de Victor Wembanyama ont eux aussi connu un sixième revers consécutif, très lourd, à Oklahoma City (123-87). Dans le coup jusqu'à la mi-temps, les Spurs ont sombré pendant le 3e quart-temps, plombés comme souvent par leur maladresse, avec 24 pertes de balle au total (15 pour OKC).

Wembanyama, qui était attendu face à l'autre favori pour le titre de rookie de la saison Chet Holmgren (9 points, 7 rebonds), a été en difficulté, ne marquant que 8 points, son pire total depuis ses débuts en NBA le 25 octobre. Le géant français (2,24 m) a tout de même compilé 14 rebonds, son record, 2 passes et 2 contres, avec quelques actions spectaculaires.

Les Spurs connaissent ainsi une sixième défaite en dix jours et continuent de plonger au classement (3 victoires – 8 défaites, avant-derniers de la conférence Ouest avant le reste des matches de la soirée). La rencontre de mardi comptait pour la phase de poules du tournoi de mi-saison, dont ne sortiront pas les Spurs (2 défaites) sauf miracle.

Les Texans, plus jeune équipe du championnat, étaient privés mardi de deux joueurs importants sur blessure, Keldon Johnson et Tre Jones. Ils accueillent Sacramento vendredi pour leur prochain match.

Enfin, Philadelphie et Joel Embiid (39 points) ont vu leur série de victoires s'arrêter à huit après une défaite à domicile contre les Indiana Pacers (132-126) de Tyrese Haliburton (33 points), sans perdre la tête de la conférence Est.

Le pivot français Rudy Gobert a été violemment étranglé par l'ailier-fort des Golden State Warriors Draymond Green, ensuite exclu, dans une soirée marquée par la nouvelle correction reçue par les Spurs de Victor Wembanyama à Oklahoma City (123-87) mardi.

La réputation de « bad boy » de Draymond Green ne risque pas de s'arranger après la...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut