Rechercher
Rechercher

Sport - NBA

« Wemby » perd contre « Rudy » dans le duel des géants français

Malgré les 29 points de Wembanyama, les Spurs se sont inclinés contre les Wolves de Minnesota (117-110) et enchaînent un quatrième revers de rang.

Victor Wembanyama (d.) essayant de contrer Rudy Gobert (g.) lors du match entre les San Antonio Spurs et les Minnesota Timberwolves, samedi au Frost Bank Center de San Antonio. Ronald Cortes/AFP

Victor Wembanyama, jeune prodige de 2,24 m, a perdu avec ses San Antonio Spurs face aux Minnesota Timberwolves de Rudy Gobert (117-110), expérimenté pivot de 2,16 m, pour un duel attendu entre les deux géants français de la NBA vendredi.

Entre une belle accolade en début de match et un échange de maillots en fin de rencontre, Victor Wembanyama (19 ans) et Rudy Gobert (31 ans) ont livré sur le parquet une première bataille attendue en plusieurs séquences, avant une victoire logique des Wolves, équipe en forme bien plus expérimentée que les louveteaux texans, plus jeune effectif de la NBA.

Pourtant, des deux Français, c'est bien Wembanyama qui s'est mis le plus en évidence en marquant 29 points, le deuxième meilleur total des neuf matches de sa carrière NBA débutée il y a un peu plus de deux semaines.

Le prodige, n° 1 de la draft en juin, a étalé son talent protéiforme avec plusieurs actions de classe, entre un dunk à l'envers en contre-attaque (4e quart-temps), un tir à trois points lointain en fin de deuxième quart-temps, ou encore un contre humiliant sur Karl-Anthony Towns en début de match, la balle partant complètement à la verticale dans un style proche du volley-ball.

Auteur de quatre contres, « Wemby » en a asséné deux à Gobert et globalement gagné ses actions directes face à son compatriote, malgré un joli mouvement offensif de « Gobzilla » entre les tentacules de Wembanyama (2,44 m d'envergure) dans la troisième période.

« Très en avance »


« Il est déjà très en avance pour un rookie. Il est évident qu'il est bien coaché et qu'il travaille tactiquement. Il représente déjà un obstacle, je pense qu'il va devenir un sérieux problème très bientôt », a salué Gobert à propos de Wembanyama.

Les deux joueurs pourraient former une redoutable paire d'intérieurs en équipe de France aux Jeux olympiques de Paris en 2024.

Malgré des statistiques moins clinquantes, Gobert (11 points, 10 rebonds) a de nouveau parfaitement complété ses coéquipiers Karl-Anthony Towns (29 points, 12 rebonds) et Anthony Edwards (28 points, 7 rebonds, 5 passes).

Les Wolves ont ainsi enchaîné une cinquième victoire consécutive qui les porte vers les sommets de la conférence Ouest (6 victoires - 2 défaites), dont sont loin les Spurs (3 victoires - 6 défaites), battus pour la quatrième rencontre d'affilée. Les deux formations disputaient vendredi leur premier match de la phase de poule du tournoi de mi-saison nouvellement créé par la NBA.

Plus à l'est, un autre Français s'est mis en évidence : Kilian Hayes a réussi son meilleur match cette saison avec Detroit, compilant 23 points (meilleur marqueur des Pistons), six rebonds et six passes, sans pouvoir empêcher une défaite (114-106) face aux Philadelphia 76es de Joel Embiid (33 points, 16 rebonds) et Nicolas Batum (3 points, 3 passes, 3 rebonds), aux sept succès consécutifs.

Le Slovène Luka Doncic a planté 44 points avec Dallas pour enfoncer un peu plus les Los Angeles Clippers (144-126), défaits pour la troisième fois en trois parties depuis l'arrivée de James Harden dans un effectif déjà rempli de stars (Paul George, Kawhi Leonard, Russell Westbrook).

En fin de soirée, LeBron James (38 ans) s'est de nouveau montré décisif (32 points, 11 rebonds, 6 passes) pour renverser les Phoenix Suns de Kevin Durant (38 points) et offrir une quatrième victoire aux Los Angeles Lakers (pour 5 défaites).

Cleveland mate encore les Warriors

Les Cleveland Cavaliers ont de nouveau dominé les Golden States Warriors (118-110), au terme d'un combat musclé. Déjà battue il y a une semaine dans l'Ohio, la formation de Stephen Curry n'a pas été en mesure de prendre sa revanche chez elle, en Californie, et enregistre une 4e défaite en 10 rencontres.

Le meneur des Warriors a certes inscrit 30 points, franchissant la barre des 22 000 en carrière, mais il n'a délivré que deux passes. Et Golden State a été handicapé par l'exclusion durant le troisième quart-temps de Draymond Green, pour une seconde faute technique après une altercation avec la star des Cavs, Donovan Mitchell.

La soirée a également été décevante pour les Bucks de Giannis Antetokounmpo, battus à Orlando malgré les 35 points et 10 rebonds du « Greek freak ». Milwaukee n'a jamais pu se remettre d'une première période ratée, avec 65 points encaissés.

« On doit faire du meilleur boulot défensivement, collectivement », a réagi le coach des Bucks, Adrian Griffin.

Les deux franchises sont en milieu de classement à l'Est, avec un bilan de 5-4. Dans cette conférence, Boston (7-2) a mis la pression sur Philadelphie (7-1) en faisant le métier face à Toronto (117-94), avec 56 points de la paire Jayson Tatum-Jaylen Brown.

Victor Wembanyama, jeune prodige de 2,24 m, a perdu avec ses San Antonio Spurs face aux Minnesota Timberwolves de Rudy Gobert (117-110), expérimenté pivot de 2,16 m, pour un duel attendu entre les deux géants français de la NBA vendredi.

Entre une belle accolade en début de match et un échange de maillots en fin de rencontre, Victor Wembanyama (19...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut