Rechercher
Rechercher

Agenda - Social

Les Nations unies et le gouvernement japonais inaugurent le centre communautaire Markazouna à Tripoli

Les Nations unies et le gouvernement japonais inaugurent le centre communautaire Markazouna à Tripoli

Au centre communautaire Markazouna, entièrement remis à neuf. Photo ONU-Femmes/Lauren Rooney

Le Programme des Nations unies œuvrant à un meilleur avenir urbain (ONU-Habitat), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes), le Fonds d’affectation spéciale des Nations unies pour la sécurité humaine (UNTFHS), le gouvernement du Japon et la municipalité de Tripoli ont inauguré le centre communautaire polyvalent Markazouna, récemment réhabilité et réactivé à Shalfé, Tripoli.

Entièrement réhabilité, le centre peut désormais continuer à fournir des services essentiels aux femmes et aux enfants, y compris des activités extrascolaires pour les enfants et les jeunes dans un espace sûr et inclusif. Les activités spécifiques comprennent la sensibilisation à la protection contre les violences sexuelles et sexistes, l’organisation de cours d’autodéfense et de parentalité positive, des ateliers de menuiserie, etc.

Cette initiative a été menée dans le cadre du projet conjoint intitulé « Réponse multisectorielle à la crise humanitaire dans le nord du Liban par l’approche de la sécurité humaine », qui vise à renforcer la sécurité des populations locales et réfugiées vivant dans les zones vulnérables de Tripoli. Le projet, soutenu par le gouvernement japonais par l’intermédiaire du UNTFHS, est mis en œuvre par l’ONU-

Habitat, l’Unicef, l’ONU-Femmes ainsi que des partenaires locaux : l’association al-Fayha’, qui gère le centre communautaire, le Rassemblement des femmes démocrates libanaises et la Fondation René Moawad.

« Étant donné les circonstances difficiles que traverse le Liban, le besoin d’installations qui favorisent un environnement de soutien et de sécurité pour les communautés vulnérables augmente fortement, d’où l’importance de cette initiative que le Japon a choisi de soutenir par le biais du UNTFHS », a déclaré l’ambassadeur du Japon au Liban Magoshi Masayuki.

La priorité accordée à la réhabilitation et à la réactivation du centre a été confirmée par les besoins du quartier de Shalfé. Les travaux comprenaient la restauration et la modernisation de l’ensemble du centre et de l’aire de jeux, et par l’alimentation du centre en énergie renouvelable, grâce à des panneaux solaires, ainsi que la fourniture de mobilier et d’équipements électriques.

« Markazouna est une oasis d’ambition et de confiance qui tisse la trame du développement autour des gens, et non des gens autour du développement, en fournissant un soutien psychologique, éducatif et social », a déclaré Ahmad Kamareddine, maire de Tripoli.

Mis en œuvre entre avril et mi-septembre 2023, le projet a touché plus de 5 000 bénéficiaires libanais et non libanais.

« Les communautés sont construites sur des valeurs, des traditions, une culture et des aspirations partagées ; et en période de défis et d’adversité, c’est la solidarité et l’unité au sein des communautés qui fournissent la résilience nécessaire pour surmonter les obstacles (…) Markazouna témoigne de notre engagement à favoriser cette solidarité », a déclaré le coordinateur résident et humanitaire des Nations unies pour le Liban Imran Riza dans son discours.

« Notre partenariat a débuté en 2018 par le biais du centre Abjad, où nous avons pu voir comment l’approche de la sécurité humaine favorise les conditions nécessaires à l’épanouissement des personnes. Je suis heureuse de voir le centre communautaire Markazouna suivre le modèle du centre Abjad et servir d’espace qui soutient des solutions intégrées sur des domaines prioritaires clés, tels que le logement, l’éducation, la santé et l’inclusion sociale pour les communautés et les personnes les plus vulnérables », a expliqué à son tour Mehrnaz Mostafavi, chef du UNTFHS.

Le Programme des Nations unies œuvrant à un meilleur avenir urbain (ONU-Habitat), le Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), l’entité des Nations unies pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes (ONU-Femmes), le Fonds d’affectation spéciale des Nations unies pour la sécurité humaine (UNTFHS), le gouvernement du Japon et la municipalité de Tripoli ont...