Rechercher
Rechercher

Politique - Présidentielle au Liban

La mission de Le Drian plus incertaine que jamais

L’émissaire français estime que l’initiative de dialogue lancée par Nabih Berry constitue « un début de solution ». 

La mission de Le Drian plus incertaine que jamais

L’émissaire de l’Élysée pour le Liban, Jean-Yves Le Drian arrivant à Aïn el-Tiné, le 12 septembre 2023. Photo Mohammad Yassine

Tous les protagonistes attendaient son retour. Certains pour miser sur une démarche qui servirait leurs intérêts, d’autres pour en tourner la page et passer à autre chose. Arrivé lundi soir à Beyrouth, l’envoyé spécial français au Liban, Jean-Yves...
Tous les protagonistes attendaient son retour. Certains pour miser sur une démarche qui servirait leurs intérêts, d’autres pour en tourner la page et passer à autre chose. Arrivé lundi soir à Beyrouth, l’envoyé spécial français au Liban, Jean-Yves...

commentaires (11)

Seul le retrait de Frangié pourrait permettre une solution de dialogue. S'il veut vraiment le bien du pays, il doit le faire

Hélène Somma

21 h 21, le 13 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Seul le retrait de Frangié pourrait permettre une solution de dialogue. S'il veut vraiment le bien du pays, il doit le faire

    Hélène Somma

    21 h 21, le 13 septembre 2023

  • Seul le retrait de Frangié pourrait aider à élire un président! Ce n'est qu'à ce moment qu'une entente pourrait se faire!! Alors, Frangié veut-il oui ou non se retirer honorablement pour le bien du pays?

    Hélène Somma

    21 h 19, le 13 septembre 2023

  • Ou en est la feuille de route de votre Patron, Macron. C’était août 2020. Reddition des comptes de l’Etat, enquête sur l’explosion du port, il y aura un avant et un après le 4 août…etc…Ou en est ce discours ? Et pourquoi le gouvernement français ne nomme-t-il pas les frères Charif de Charlie Hebdo, ministres de l’intérieur et de La Défense , pour dialoguer avec les islamistes ?

    LeRougeEtLeNoir

    12 h 05, le 13 septembre 2023

  • Rien que le dialogue, effectivement. Mais à armes égales ! Soit on s’assied à la même table et chacun met son revolver sur la table, ou bien , on met les armes au vestiaires , et on oublie !

    LeRougeEtLeNoir

    11 h 58, le 13 septembre 2023

  • TIRADE CORRIGEE.... - LE DELEGUE SPECIAL DE LA FRANCE, - VIENT NOUS PROPOSER PAR IGNORANCE, - DU PERCHE LA FOURBE MANIGANCE, - NOUS LA PRESENTANT COMME UNE SCIENCE. - MAIS NOUS LIBANAIS NE GOBONS PAS, - DES IMBERBES ET BARBUS L,APPAT. - POUR DES GAGES DE JUTEUX CONTRATS, - SUR LES BORDS DOUTEUX DU BARADA.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 39, le 13 septembre 2023

  • Le dialogue devrait avoir lieu sur le pilier de notre démocratie qui est notre constitution que les fossoyeurs foulent aussi souvent que les pays aidants leur permettent. Ils sont là à leur tenir le crachoir pour soit disant arriver à une solution alors qu’ils savent tous que plus des concessions leur seront accordées, plus ils se sentiraient légitimes à massacrer notre démocratie pour installer une dictature à leur image pour anéantir notre pays. Quelle honte de voir que pour élire un président local, nous faisons appel à des pays étrangers de surcroît avec des intérêts aux antipodes des nôtres pour nous choisir une marionette aux ordres des fossoyeurs de notre pays. Aucun pays au monde, à part en Afrique, n’accepte qu’un président leur soit imposé. On voit le résultat dans ces pays qui souffrent d’instabilité constante depuis des décennies en acceptant qu’un président leur soit imposé et non choisi par le peuple et pour l’intérêt de leur pays. La France n’a rien compris.

    Sissi zayyat

    10 h 28, le 13 septembre 2023

  • - QUE COMMENTER, SINON QUE LA FRANCE, - VIENT NOUS PROPOSER PAR IGNORANCE, - DU PERCHE LA FOURBE MANIGANCE, - NOUS LA PRESENTANT COMME UNE SCIENCE. - MAIS NOUS LIBANAIS NE GOBONS PAS, - DES IMBERBES ET BARBUS L,APPAT. - DES PROMESSES DE JUTEUX CONTRATS, - SUR LES BORDS DOUTEUX DU BARADA.

    LA LIBRE EXPRESSION

    10 h 12, le 13 septembre 2023

  • Il serait vain de se lancer dans toutes ces supputations, l'émissaire Français ne pourra pas avoir une influence quelconque sur les élections, à partir du moment où il propose un troc "bon marché" , la seule issue réside dans l'élection du général AOUN avec une petite objection, qu'est il devenu du camion transportant les armes du Hezbollah après l'accident de Kahalé ? Si ces armes ont été restituées ... la messe est dite, autrement on pourrait très bien se passer d'un président "potiche" à l'image du précèdent, les Libanais, semble t il, ne se sont jamais aussi bien portés !!

    C…

    07 h 53, le 13 septembre 2023

  • Tous cherchent midi à 14 heures.. Il y a 3 ou 4 candidats centristes, tous valables pour présider ce pauvre pays. Mais le problème c'est la milice qui veut s'imposer et imposer pour tous les Libanais. L'hypocrisie française ne fait qu'entretenir le chaos qui a détruit toutes les structures de l'État Libanais, et qu'il est très difficile de resouder. Et les jours venant , montreront un paysage dramatique sur tous les niveaux , notamment social, financier,et sécuritaire.

    Esber

    06 h 09, le 13 septembre 2023

  • Ce Français aime venir au Liban, car on le reçoit comme un nouveau riche aux voitures blindées et guarded du corps, et le bling bling typique ridicule libanais. Par contre quand il rentre chez lui en France, il se trimbale tout seul et rentre chez lui bredouille. En gros c’est pour ça que tous ces soi-disant émissaires “diplomatiques” sont heureux de cette visite humiliante. Comme avant lui l’autre Americain , et avant lui et avant lui… A Ne jamais rien s’attendre, et cela depuis des décennies.

    Abdallah Barakat

    05 h 56, le 13 septembre 2023

  • "Le dialogue, rien que le dialogue ". Non monsieur! "La Constitution, rien que la Constitution"!

    Yves Prevost

    05 h 38, le 13 septembre 2023

Retour en haut