Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Le ministre iranien des AE entame une nouvelle tournée libanaise

Lors d’un point presse organisé dès son arrivée et retransmis en direct, le haut-responsable iranien a déclaré que « l’Iran ne voulait que le bien du Liban ».

Le ministre iranien des AE entame une nouvelle tournée libanaise

Le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein Amir Abdollahian. Photo AFP

Attendu au Liban pour la seconde fois en 4 mois, le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein Amir Abdollahian a atterri jeudi après-midi à Beyrouth, selon l’Agence nationale d’information (Ani, officielle). Il a notamment été accueilli par le député Ayoub Hmayed, tête de pont du mouvement Amal dirigé par le Parlement Nabih Berry, ainsi que par la responsable du protocole du ministère libanais des Affaires étrangères, Abir el-Ali et l’ambassadeur iranien au Liban, Moujtaba Amani.

Arrivé à Beyrouth après un passage à Damas, le chef de la diplomatie iranienne doit rencontrer, au cours de cette visite officielle, plusieurs responsables libanais. Lors d’un point presse organisé dès son arrivée et retransmis en direct, le haut-responsable iranien a déclaré que « l’Iran ne voulait que le bien du Liban » et a précisé que l’objet de sa visite concernait notamment le dossier de l’élection présidentielle libanaise, bloquée par des tensions politiques depuis la fin du mandat de Michel Aoun, le 31 octobre 2022. Il a aussitôt écarté toute volonté d’ingérence en affirmant que « c’était aux dirigeants libanais d’élire eux-mêmes un président ».

Lire aussi

Abdollahian de retour à Beyrouth, pour la seconde fois en quatre mois

Hussein Amir Abdollahian a ajouté que l’Iran appelait les différentes parties régionales et internationales à collaborer pour « remettre l’économie du Liban sur pied ». Il a enfin indiqué avoir abordé le dossier libanais avec les responsables saoudiens et que les discussions devant aboutir sur des accords commerciaux impliquant le Liban avaient été « constructives »

La visite du chef de la diplomatie iranienne se télescope avec celle, entamée la veille de l’émissaire américain Amos Hochstein, et qui s’achève jeudi soir. Il devrait s’entretenir avec le président de la Chambre, Nabih Berry, le Premier ministre sortant, Nagib Mikati, ainsi que le secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah.

Depuis avril dernier, plusieurs développements ont été enregistrés au niveau régional, notamment la mise en application de l’accord de Pékin, conclu le 10 mars dernier, pour normaliser les relations entre l'Arabie saoudite et l'Iran, les deux puissances régionales. 

Attendu au Liban pour la seconde fois en 4 mois, le ministre iranien des Affaires étrangères Hussein Amir Abdollahian a atterri jeudi après-midi à Beyrouth, selon l’Agence nationale d’information (Ani, officielle). Il a notamment été accueilli par le député Ayoub Hmayed, tête de pont du mouvement Amal dirigé par le Parlement Nabih Berry, ainsi que par la responsable du protocole du...

commentaires (9)

7EZZEK... MEZZEK... 7ELL 3AN LEBNEN !

LA LIBRE EXPRESSION

12 h 55, le 01 septembre 2023

Tous les commentaires

Commentaires (9)

  • 7EZZEK... MEZZEK... 7ELL 3AN LEBNEN !

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 55, le 01 septembre 2023

  • Non merci !

    Brunet Odile

    10 h 32, le 01 septembre 2023

  • A chaue fois l emissaire israelo americain se rend a Beyrouth, cet Iran qui oocupe totalement l etat Libanais surgit a Beyrouth comme par pure hasard ! c est a vomir Paix pour le Liban

    Walid Abou samah

    10 h 01, le 01 septembre 2023

  • Comme par hasard, il visite le Liban en même temps qu'un certain capitaine de l'armée israélienne.... quelle coïncidence !!

    Nad

    05 h 40, le 01 septembre 2023

  • Tournée en rond ...

    Zeidan

    22 h 10, le 31 août 2023

  • Il faut sa tournée? Il va plutôt tourné en rond. Sa tournée consiste à visiter ces obligés pour affiner les plans.

    Sissi zayyat

    21 h 32, le 31 août 2023

  • Ce Monsieur ne recherche que le "bien du Liban" bien évidement sans compléter sa phrase " pour le profit de l'Iran"

    DRAGHI Umberto

    21 h 32, le 31 août 2023

  • "Hussein Amir Abdollahian a atterri ce jeudi après-midi à Beyrouth". Qu'il redécolle vite, avec ou sans valises.

    Ca va mieux en le disant

    18 h 53, le 31 août 2023

  • La seule demande a vous faire parvenir est d’exiger aussi bien au Hezbollah, à Amal à et à tous les autres partis à siéger dans l’hémicycle au premier tour, et si une président n’est pas élu, de ne pas faire un défaut de quorum au deuxième tour. Ainsi, ci cela se passe comme exiger, vous auriez fait une bonne chose au Liban, car un libanais sera élu assurément. La faute incombe lors des précédentes élections surtout au Hezbollah et à Amal et au CPL. Surtout que le CPL ne veut pas comme président Frangié et Joseph Aoun. Dont acte à suivre de près et à sanctionner les abstentionnistes.

    Mohamed Melhem

    16 h 38, le 31 août 2023

Retour en haut