Rechercher
Rechercher

Politique - Analyse

Le Hezbollah rattrapé par son ombre

Quatre jours seulement après le soutien annoncé par Hassan Nasrallah à la candidature de Sleiman Frangié pour la présidentielle, Téhéran et Riyad officialisent le rétablissement de leurs relations diplomatiques. Une nouvelle donne géopolitique qui semble bouleverser les calculs du parti chiite.

Le Hezbollah rattrapé par son ombre

Photo publiée par le quotidien français « L’Express », obtenue par l’AFP auprès du bureau du guide suprême iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, le 28 septembre 2019, et montrant le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, lors de ce qui est présenté comme étant une « discussion exclusive » avec des membres du bureau dans un endroit et à une date non révélés.

« Nous sommes certains que l’Iran ne lâche pas ses amis. » Si Hassan Nasrallah a senti le besoin de le dire, c’est qu’il n’en est pas aussi certain. Vendredi dernier, quelques heures seulement après l’annonce d’un accord entre l’Arabie...
« Nous sommes certains que l’Iran ne lâche pas ses amis. » Si Hassan Nasrallah a senti le besoin de le dire, c’est qu’il n’en est pas aussi certain. Vendredi dernier, quelques heures seulement après l’annonce d’un accord entre l’Arabie...
commentaires (13)

A force de vouloir se tourner vers l'est il s'est trouver avec un accord Made in China... si Apple produit là-bas des cellulaires américains de qualité, le sayed n'a qu'à espérer une qualité pareille... avec un produit qui change tout les quelques mois... Iccord 14 avec touch-screen lavable

Wlek Sanferlou

18 h 41, le 16 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • A force de vouloir se tourner vers l'est il s'est trouver avec un accord Made in China... si Apple produit là-bas des cellulaires américains de qualité, le sayed n'a qu'à espérer une qualité pareille... avec un produit qui change tout les quelques mois... Iccord 14 avec touch-screen lavable

    Wlek Sanferlou

    18 h 41, le 16 mars 2023

  • POURTANT DANS LES CIRCONSTANCES ACTUELLES J,AURAIS BIEN AIME VOIR UN DIALOGUE ENTRE LES FORCES LIBANAISES ET LE HEZBOLLAH.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 22, le 16 mars 2023

  • HN se retrouve aujourd’hui dans la même position que son allié fidèle d’hier le gendron. Il se sens floué mais ne perd pas espoir de voir le vent tourne en lançant des messages de rappel à ses maîtres pour leur rappeler sa dévotion et sa ferveur pour qu’ils ne l’abandonnent pas en cours de route pour cause de stratégie et d’intérêts qui les dépassent. C’est l’arroseur arrosé et on ne peut que jubiler du sort qui est réservé à tous les traîtres de leur pays. Nos prières seront en fin de compte exaucées. La roue tourne et à un moment où l’on s’attend le moins on se voit gratifier des efforts fournis par une bande de destructeurs de leur pays comme il se doit, et ça n’est que justice, une justice divine je dirais puisque la terrestre a été achetée et n’existe plus depuis belle lurette. Son tour arrivera tôt ou tard pour être jugée comme elle ne l’a jamais su faire avec les fossoyeurs de son pays.

    Sissi zayyat

    12 h 42, le 16 mars 2023

  • - DERRIERE LUI SUR LA PHOTO SON PRESIDENT. - SLEIMANE N,EST POUR LUI QU,UNE AUTRE RARE AUBAINE, - IL S,EN SERT POUR SERVIR AVEC GRAND DEVOUEMENT, - LES PLANS OBSCURS DE LA STRUCTURE FAKIHIENNE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 37, le 16 mars 2023

  • tout est chamboulé depuis plus d’un an.. La guerre en Ukraine ( US d’un côté et Russie de l’autre) avec des pays impliqués sinon intéressés comme l’iran , la chine et aussi la Turquie) . La tension sino taïwanaise avec comme acteurs la chine/USA/Australie et l’Angleterre. L’Iran soumise à la pression de ses citoyens refusant désormais ce régime rigoriste à l’heure où les jeunes générations ont internet et aimeraient vivre comme les autres jeunes occidentaux. Surtout une IRAN étranglée financièrement. Le middle east entre paix ( avec Israël) et processus nouveau de paix enclenché entre l’Arabie et l’Iran… Tout change… La Syrie qui revient progressivement dans le giron arabe… Le Hezbollah qui s’était vu jouer un rôle guerrier en Syrie et au Yémen. Au liban aussi notamment lors de l’invasion des zones sunnites à l’époque. Milice se trouvant face à des ennemis yéménites, syriens, arabes, libanais… ces gens vont retrouver un semblant d’armistice… ce hezbollah grillé, conspué par les arabes… Sans doute renié par ses maîtres financiers iraniens ? il se retrouve aujourd’hui face aux autres libanais qu’il menaçait, haranguait le doigt levé, il dictait SES choix voire les imposait. Aujourd’hui ? Sa milice ne servirait sans doute plus au Yémen, irak et syrie? Reste le liban : ce fameux AADOU qui a d’autres chats à fouetter en interne. Aujourd’hui l’Iran est impliquée ailleurs, le liban ne l’intéresse plus. Priorités besoin de $$ et Ukraine, Russie, Chine, pays du gulf. Liban= boulet

    LE FRANCOPHONE

    11 h 38, le 16 mars 2023

  • L'Iran capitule et comme toute capitulation les conditions du vaincu seront minimes et de pure forme. Le geste de bonne volonté qu'a été le tracé de la frontiere maritime libanaise n'a pas suffi et s'est retrouvé rapidement annulé par le meurtre de Mahsa Amini

    Lebinlon

    11 h 07, le 16 mars 2023

  • "نحن هنا من لبنان، نقول للعالم كله: إنّ إمامنا وقائدنا وسيدنا وعزيزنا وحسيننا في هذا الزمان هو سماحة آية الله العظمى الإمام السيد عليّ الحسينيّ الخامنئيّ!" Sans commentaire...

    Georges MELKI

    09 h 44, le 16 mars 2023

  • Que de spéculations, considérations de psychologie de comptoir de bistrot et autres plans sur la comète...Le secr gén est là pour servir les intérêts de ses maîtres pas pour avoir des états d'âme, et comme l'a souligné un autre lecteur, il s'agit simplement d'une reprise des relations diplomatiques. Lorsqu'on connaît la confiance qui peut être accordée au régime iranien, et la manière dont un courant d'air de palais peut modifier les humeurs saoudiennes...il y a loin de la coupe aux lèvres

    IBN KHALDOUN

    09 h 26, le 16 mars 2023

  • Qui donne ordonne, et c'est l'arabie saoudite qui donne. CQFD

    Elementaire

    07 h 30, le 16 mars 2023

  • Ha ha ha ......Peut etre il ira joindre son collegue? Rira bien qui rira le dernier.....

    Sabri

    03 h 54, le 16 mars 2023

  • Dans un embarras, rien n’est plus révélateur qu’un sourire de commande. Je cite : ""Une question fondamentale se pose : le Hezbollah est-il maintenant contraint, par son parrain, d’ouvrir sérieusement la porte à une entente nationale ?"", et ne plus lui accorder que ce rôle après avoir affiché ses ambitions régionales, de se désengager des conflits au frontières de l’Arabie, en limitant son action sur la politique intérieure, et confirmant son statut de perdant. Question difficile, si l’on ne connaît pas la sincérité des interlocuteurs (iraniens et séoudiens), et surtout les désidératas des séoudiens, s’ils ne veulent plus de son rôle dans la région, en le laissant confiné au Liban. Je pense comme je l’ai déjà écrit, qu’on donne trop d’importance à ce rapprochement, où l’on voit par illusion d’optique au moins deux perdants, Israël et le Hezb.

    NABIL

    02 h 03, le 16 mars 2023

  • Personne n’en a cure de la présidentielle au Liban, et l’appel d’air ne vient que des libanais, classe politique s’entend. Mais tout cela est humiliant, car de mémoire, jamais un seigneur n’a consulté un vassal. Le Secrétaire général n’est pas le seul "cocufié" ces derniers temps ""le dernier à savoir"". L’exemple le plus récent, celui de la signature de l’accord sur les champs d’hydrocarbures. M. Geagea affirmatif dans une interview qu’il n’y aura pas de signature, et M. Frangié tout aussi affirmatif, déclarait qu’il n’y aura pas de champs à exploiter du tout. Sont-ils toujours crédibles auprès de l’opinion publique (je ne parle ni de leurs partisans ni d’électeurs) c’est non. Alors qu’auprès d’une Assemblée parlementaire de notables solidement installés, c’est oui. Comment confier le destin du pays à des gens qui sont coupés des réalités des pays voisins. Quant à : "" on pouvait même voir dans leurs yeux un Sleiman Frangié arrivant à Baabda sur un tapis iranien et sous un parapluie saoudien"", et selon le bruit d'une certaine presse, Macron est favorable. C’est le signe d’une indifférence à cette échéance, qu’on espère avoir une incidence sur le taux de la livre.

    NABIL

    01 h 22, le 16 mars 2023

  • L'on fait un peu trop avec ce fameux accord irano-saoudien, qui n'en est pas un. Il s'agit d'une reprise de relations diplomatiques. Les 2 parties sont connues pour la fermeté de leurs positions.

    Céleste

    00 h 09, le 16 mars 2023

Retour en haut