Rechercher
Rechercher

Politique - Crise

Un kamikaze présumé abattu en Israël, le Hezbollah soupçonné

Selon l'enquête préliminaire israélienne, "le terroriste se serait apparemment infiltré en Israël depuis le territoire libanais".

Un kamikaze présumé abattu en Israël, le Hezbollah soupçonné

Des véhicules militaires blindés de l'armée israélienne, le 15 mars 2023 près du kibboutz de Bar'am, près de la frontière avec le Liban. Photo JALAA MAREY / AFP

L'armée israélienne a annoncé mercredi avoir tué lundi dans le nord d'Israël un suspect portant une ceinture explosive, et évoqué une possible implication du Hezbollah.

Le suspect, soupçonné de s'être infiltré en Israël à partir du Liban, a été abattu par les forces israéliennes dans le nord du pays alors qu'il portait une ceinture explosive et "nous examinons la possibilité que l'organisation terroriste Hezbollah soit impliquée", a dit l'armée israélienne.

L'annonce survient alors que le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'apprête à partir en Allemagne pour une visite officielle, qui a été écourtée d'un jour. Son bureau a déclaré dans un communiqué qu'il "suivait de près (...) les développements sécuritaires".

Lire aussi

Le Liban peut-il rester à l’écart de la nouvelle escalade israélo-iranienne ?

Le suspect interpellé en voiture lundi l'a été à un des barrages établis par les forces de l'ordre dans le nord d'Israël après l'explosion d'un engin dans le secteur, au carrefour de Megiddo (à environ 35 km au sud-est de Haïfa). L'armée israélienne soupçonne ce même suspect tué lundi d'être également responsable de cette détonation, qui a blessé grièvement un civil israélien, un incident sur lequel l'armée avait imposé une censure, levée mercredi en fin d'après-midi. "Il aurait pu utiliser la ceinture explosive dans le premier attentat mais a décidé de ne pas le faire", a déclaré l'armée israélienne lors d'un point presse. "Nous supposons qu'il allait commettre un autre attentat terroriste mais nous ne savons pas comment (...) Peut-être voulait-il perpétrer une autre attaque terroriste puis se suicider".

D'autres armes

L'identité du suspect abattu n'a pas été précisée dans l'immédiat et et a dit n'exclure aucune hypothèse sur sa nationalité. Elle a précisé qu'il disposait d'autres armes, en plus de sa ceinture explosive.

"L'hypothèse est qu'en raison de sa neutralisation, une attaque terroriste supplémentaire a été empêchée", indique un communiqué conjoint de l'armée, de la police et des services de sécurité intérieure israéliens.

D'après l'armée, l'homme à la ceinture d'explosifs avait demandé à un conducteur de le prendre à bord de sa voiture pour le mener vers le nord du territoire, avant d'être interpellé au point de passage. Le conducteur, dont l'identité n'a pas été dévoilée, est actuellement interrogé, a précisé l'armée, disant que "beaucoup de questions sont sans réponse".

"Je félicite les forces de sécurité d'avoir neutralisé le terroriste impliqué dans l'attentat à la bombe au carrefour de Megiddo", a écrit le ministre israélien de la Défense Yoav Gallant sur Twitter.

La situation est en train d'être évaluée avec le gouvernement, qui décidera de la réponse à apporter, a indiqué l'armée israélienne.

Contacté par L'Orient-Le Jour mercredi soir, Andrea Tenenti, le porte-parole de la Force intérimaire de l'ONU au Liban (Finul) a affirmé n'être "au courant que des faits véhiculés par les médias". "Nous ne disposons d'aucune information supplémentaire pour l'heure", a-t-il ajouté, affirmant suivre l'incident. Plus tard dans la soirée, la force onusienne a indiqué dans un communiqué officiel ne pas avoir "observé de passage" vers Israël depuis le Liban. 

Le Hezbollah a, pour sa part, indiqué ne pas avoir plus d'informations actuellement sur cette affaire.

En 2006, la dernière grande confrontation entre Israël et le Hezbollah avait fait plus de 1.200 morts côté libanais, en majorité des civils, et 160 côté israélien, en majorité des militaires.

Le dernier attentat suicide anti-israélien a fait 21 blessés à Jérusalem, le 19 avril 2016.

L'armée israélienne a annoncé mercredi avoir tué lundi dans le nord d'Israël un suspect portant une ceinture explosive, et évoqué une possible implication du Hezbollah.Le suspect, soupçonné de s'être infiltré en Israël à partir du Liban, a été abattu par les forces israéliennes dans le nord du pays alors qu'il portait une ceinture explosive et "nous examinons la possibilité que...
commentaires (2)

Comme par hasard, quand une accalmie voit le jour, les demons inventent une histoire pour raviver les tensions… le mec avait sa ceinture d explosive pour traverser la frontiere et personne ne la vu, la bonne blague, les israeliens sont les grands perdants de l accord arabie saoudite iran, et ils feront tout pour le faire capoter…

Bee S

10 h 00, le 16 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (2)

  • Comme par hasard, quand une accalmie voit le jour, les demons inventent une histoire pour raviver les tensions… le mec avait sa ceinture d explosive pour traverser la frontiere et personne ne la vu, la bonne blague, les israeliens sont les grands perdants de l accord arabie saoudite iran, et ils feront tout pour le faire capoter…

    Bee S

    10 h 00, le 16 mars 2023

  • Les forces de l'ONU n'ont pas d'infos. Le hezbollah n'a pas d'infos. Attendez quelques minutes svp, je vais demander à l'épicier du coin. Lui, il aura sans doute plus d'infos qu'eux tous réunis.....

    LE FRANCOPHONE

    20 h 48, le 15 mars 2023

Retour en haut