Rechercher
Rechercher

Économie - Finance

Marchés : la tendance se redresse après le reflux de l’inflation américaine

Marchés : la tendance se redresse après le reflux de l’inflation américaine

Les Bourses mondiales dans le vert hier, suite au ralentissement de l'inflation aux États-Unis. Angela Weiss/AFP

Les Bourses mondiales retrouvaient le chemin de la hausse hier, soulagées par la poursuite du tassement de l’inflation aux États-Unis, une bonne nouvelle après plusieurs jours difficiles en raison des faillites de banques américaines.

Après deux séances de forte baisse, les places européennes remontaient la pente. Durant l’après-midi, Paris avançait de 1,78 % et Francfort de 1,75, après avoir grimpé de plus de 2 % quelques minutes plus tôt. Londres prenait 0,87 % et Milan 2,16. La Bourse de New York a ouvert en hausse : le Dow Jones prenait 0,99 %, l’indice Nasdaq gagnait 1,72 % et l’indice élargi S&P 500 1,48.

L’inflation a encore ralenti aux États-Unis en février à 6 % sur un an, son plus faible niveau depuis près d’un an et demi, au moment où la Réserve fédérale américaine (Fed), chargée de juguler cette hausse des prix, est sous pression avec la faillite de la banque SVB. L’inflation ralentit également sur un mois, à 0,4 %, conforme là aussi aux attentes des analystes.

« Le mouvement de désinflation se poursuit, mais, dans les services, l’inflation reste résiliente et suffisamment forte pour que la banque centrale considère qu’elle n’a pas gagné cette bataille », commente Christian Parisot, économiste du courtier Aurel BGC.

Certains opérateurs de marché se demandaient si la faillite de plusieurs banques régionales américaines était susceptible d’entraîner un ralentissement des hausses des taux par les banques centrales, voire en sonner le glas, alors qu’un relèvement plus fort que prévu était attendu il y a encore quelques jours.

Les taux fixés par les banques centrales sont leur principal outil pour peser sur l’inflation. La prochaine réunion de la banque centrale américaine se tiendra dans une semaine.

Les établissements financiers, qui ont perdu plus de 450 milliards d’euros de capitalisation boursière en deux jours, selon l’indice mondial MSCI Financial, reprenaient des couleurs. Après avoir perdu lundi près de 10 % et évolué à ses plus bas dans la première partie de la séance, Credit Suisse remontait de 1,51 %. Ailleurs en Europe, BNP Paribas reprenait 3,90 %, Société Générale 3,53, Banco BPM 0,57, Commerzbank 4,52, Standard Chartered 1,71 et HSBC 1,37 %.

Massacrées en Bourse depuis trois séances, les banques régionales américaines commençaient à arrêter l’hémorragie : First Republic Bank montait de plus de 48 % et Western Alliance de 45 % dans les premiers échanges. Après une spectaculaire détente des taux d’intérêt des emprunts des États lundi, le marché de la dette souveraine se retendait fortement hier : le rendement de l’emprunt américain à 10 ans s’établissait à 3,66 % et le deux ans à 4,38.

En outre, le bitcoin grimpait de 6,38 % à 25 781 dollars, après avoir bondi de plus de 12 % lundi.

Source : AFP


Les Bourses mondiales retrouvaient le chemin de la hausse hier, soulagées par la poursuite du tassement de l’inflation aux États-Unis, une bonne nouvelle après plusieurs jours difficiles en raison des faillites de banques américaines.Après deux séances de forte baisse, les places européennes remontaient la pente. Durant l’après-midi, Paris avançait de 1,78 % et Francfort de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut