Rechercher
Rechercher

À nos lecteurs - A nos lecteurs

2022 : l’année de la transition numérique pour « L’Orient-Le Jour » et « L’Orient Today »

Nous avons pris l’habitude, chaque année, de vous donner des nouvelles de notre journal et de vous informer sur notre évolution, nos difficultés éventuelles, mais aussi nos ambitions et nos choix. Et cette année 2022 fut, à cet égard, riche en rebondissements, à l’image des Libanais qui tentent, malgré tout, de lutter et de se redresser. Ce journal traverse ainsi une profonde mutation, entamée il y a plusieurs années, et que nous entendons mener à bien.

Le poids de la diaspora

La crise économique, commencée en 2019, nous a en effet touchés, comme tous les Libanais ainsi que tous les médias, nous obligeant à nous appuyer davantage sur le lectorat de la diaspora : alors que nous étions demeurés jusqu’en 2019 un journal qui tirait l’essentiel de ses revenus du Liban, nous réalisons désormais une part croissante (plus de 70 %) de nos revenus numériques grâce au soutien et à la fidélité des Libanais où qu’ils se trouvent. La raison en est simple : les Libanais de la diaspora gardent un profond attachement pour ce pays, dont ils restent à l’écoute et dont ils continuent de suivre les rebondissements de l’actualité. La segmentation de notre audience numérique sur l’année 2022 le montre, les lecteurs de L’Orient-Le Jour basés au Liban constituant environ le tiers du total (en nombre de pages vues), alors que les lecteurs basés à l’extérieur du Liban, en majorité des Libanais, comptent pour les deux tiers de l’audience. Les mêmes indicateurs pour L’Orient Today montrent, eux, une quasi-parité entre les lecteurs basés au Liban et ceux basés à l’étranger. Nous œuvrons ainsi pour poursuivre l’expansion du journal en diaspora, sans oublier aucunement nos lecteurs basés au Liban, ceux qui nous suivent sur le web comme ceux du journal papier, qui nous sont restés fidèles depuis toujours.

La transformation numérique

La clé de ces évolutions repose, elle, sur le développement web et numérique, qui permet de toucher notre lectorat partout et en temps réel. C’est pourquoi nous avons développé les formats numériques, avec une nouvelle rubrique vidéo décryptant régulièrement les enjeux-clés (en cinq minutes), ainsi qu’une série d’entretiens filmés avec des personnalités de premier plan, diffusés sur notre site. Nous avons mis en place un mini-site dédié aux élections législatives de mai 2022, en français et en anglais, qui proposait des résultats détaillés, des infographies, mais également des portraits de candidats, des analyses et des reportages sur chaque région du Liban dans la perspective de ces élections. Pour rester à l’écoute de notre lectorat, nous avons récemment achevé un grand sondage via notre site web qui a permis de recueillir les attentes de nos lecteurs, au Liban comme en diaspora, afin de mieux y répondre dans la phase qui vient ; cependant que nous venons de mettre en place un groupe WhatsApp pour tenir nos lecteurs informés continuellement des nouvelles les plus saillantes.

Plus fondamentalement, la dimension numérique impose désormais à tous les médias de travailler et de penser en temps réel : il faut non seulement diffuser l’information brute, mais également l’analyse et le décryptage de cette information. Et cela au plus vite, en vérifiant les sources et en évitant toute approximation. Cette accélération, cette compression du temps nous mène à repenser en profondeur notre organisation, afin de continuer à offrir à nos lecteurs un contenu de qualité. Nous avons ainsi créé en 2022 une direction du développement numérique, qui a pour tâche de mener ce changement à bien, en coordination étroite avec la rédaction. Tandis que cette transformation se traduit également dans nos revenus, qui proviennent désormais principalement des abonnements numériques (la remontée des revenus du journal papier en 2022 reflétant, elle, une légère amélioration de sa rentabilité, qui reste toutefois bien en deçà de son niveau d’avant la crise).

Le développement éditorial

Ces données nous imposent également de faire évoluer notre approche éditoriale, en respectant trois paramètres : en premier lieu, maintenir et renforcer notre couverture de l’actualité libanaise, tout en tentant de lui apporter une perspective et un éclairage différents, au-delà de la « routine » informationnelle et quotidienne. Dans le contexte chaotique que traverse le pays, il est en effet de notre devoir de proposer à nos lecteurs des clés de compréhension, de décrypter et d’expliciter davantage le comment sinon le pourquoi des événements politiques, économiques et sociaux. Et, surtout, de faire cela sans parti pris ni enfermement idéologique, en demeurant, avant tout, profondément libanais.

Nous œuvrons aussi pour élargir notre couverture de l’actualité régionale. C’est ainsi que nous avons récemment proposé une couverture spéciale du séisme en Turquie, en dépêchant sur place une équipe de journalistes (notamment à Antioche, lieu symbolique et fortement touché) pour retransmettre leur témoignage direct sur l’ampleur de cette catastrophe qui s’est déroulée dans notre voisinage immédiat, et dont le Liban a ressenti les effets. Nous continuerons d’élargir également notre couverture de la région Proche et Moyen-Orient ainsi que du Golfe : il y a là un monde qui nous entoure, qui nous est familier et qui est largement peuplé de Libanais émigrés, et dont nous devons raconter l’histoire. Tout en développant notre couverture de la diaspora libanaise où qu’elle se trouve dans le monde.

Enfin, et malgré les difficultés que traverse notre pays, il nous tient également à cœur de transmettre à nos lecteurs des messages optimistes et positifs. à travers l’ensemble de nos pages, sans oublier les rubriques culturelles et lifestyle, nous avons ainsi tenu à vous proposer un contenu diversifié, qui mette en valeur le dynamisme extraordinaire du Liban, un pays qui tente, aujourd’hui, de repartir envers et contre tout.

Le développement continu de « L’Orient Today »

L’Orient Today poursuit de son côté son développement, entamé il y a un peu plus de deux ans. L’un des seuls médias d’information anglophones au Liban, il s’est taillé une solide réputation de fiabilité et de sérieux auprès de ses lecteurs. Sa newsletter « Morning Brief », en forte croissance depuis son lancement, offre une synthèse quotidienne de l’actualité, cependant que l’augmentation continue du nombre d’abonnés montre que le potentiel est considérable. L’Orient Today poursuit ainsi son développement, en synergie avec L’Orient-Le Jour, les deux publications fonctionnant de concert, sur base de notre charte éditoriale commune (disponible sur les deux sites), et tout en multipliant les traductions dans les deux sens, même si chaque publication garde sa touche et son identité propres.

La foi, toujours, dans l’avenir

Aujourd’hui, plus que jamais, nous plaçons ainsi nos espoirs dans l’avenir. Si le Liban, qui vient de traverser une crise sans précédent, peine en effet à se relever, les Libanais, eux, démontrent en effet qu’ils veulent survivre, envers et contre tout. Face à l’effondrement des structures étatiques, la société libanaise lutte pour combler les déficits, rapatrier des fonds, reconstruire ce qui a été détruit et combattre les inégalités et la misère. Le chemin est dur, mais il en vaut la peine. L’Orient-Le Jour, qui a traversé toute la guerre et fêtera l’an prochain un siècle d’existence, y croit. Cette foi, d’autres la partagent également : si l’Académie française nous a décerné en 2022 la Grande Médaille de la Francophonie, c’est en effet, pour nous, non seulement un signe de reconnaissance pour notre journal, mais également d’encouragement pour le Liban.

Cette foi dans le pays, nos actionnaires la portent, et nous manifestent un soutien à toute épreuve, de même que nos lecteurs, au Liban et à l’étranger. C’est pourquoi nous regardons l’avenir avec confiance, poursuivrons notre développement sans relâche et continuerons à vous offrir une information de qualité. Merci donc à vous tous, chers lecteurs, pour l’attention et la fidélité que vous nous manifestez chaque jour.


Le comité de direction du groupe L’Orient-Le Jour / L’Orient Today :

Nayla DE FREIGE, PDG

Fouad KHOURY HELOU, directeur exécutif

Élie FAYAD, rédacteur en chef

Anthony SAMRANI, rédacteur en chef

Émilie SUEUR, directrice du développement numérique

Nicole KARKOUR, directrice marketing

Nous avons pris l’habitude, chaque année, de vous donner des nouvelles de notre journal et de vous informer sur notre évolution, nos difficultés éventuelles, mais aussi nos ambitions et nos choix. Et cette année 2022 fut, à cet égard, riche en rebondissements, à l’image des Libanais qui tentent, malgré tout, de lutter et de se redresser. Ce journal traverse ainsi une profonde...
commentaires (18)

Un grand merci a l'orient - le jour. Vous etes un lien cher avec mon pays d'origine . Merci aux redacteurs, aux journalistes, aux photographes qui parfois risquent leur vie pour nous donner les nouvelles.

Brasseler Daria

17 h 07, le 26 mars 2023

Tous les commentaires

Commentaires (18)

  • Un grand merci a l'orient - le jour. Vous etes un lien cher avec mon pays d'origine . Merci aux redacteurs, aux journalistes, aux photographes qui parfois risquent leur vie pour nous donner les nouvelles.

    Brasseler Daria

    17 h 07, le 26 mars 2023

  • Merci. Merci aux redacteurs, aux journalistes, au photographes. Je lis tous vos articles sur whatsapp. Vous etes un lien avec mon pays d'origine qui m'est tres cher.

    Brasseler Daria

    16 h 53, le 26 mars 2023

  • Merci . Je suis reconnaissante a LLJ pour ce lien qui me tient en contact avec mon pays d'origine. Merci aux redacteurs, au journalistes, aux photographes. Je lis vos articles sur Whatsapp. Je suis abonnee et ne regrette pas ma decision.

    Brasseler Daria

    16 h 49, le 26 mars 2023

  • Bravo et merci pour vos articles instructifs et variés ainsi que vos éditoriaux percutants. Aussi bravo pour la qualité des références historiques et littéraires, la grande médaille de la francophonie bien méritée.

    Saliba Patricia

    00 h 30, le 28 février 2023

  • Cet article d’informations reflète la qualité de ce journal aussi bien dans sa précision que dans son style. Bravo à vous tous et merci pour le courage dont vous faites preuve continuellement en laissant vos journaliste et éditorialistes s’exprimer sans filtre tout comme nous les commentateurs qui vous faisons prendre des risques non calculés en nous publiant même si des fois nous avons la dent dure concernant certaines censures qui sont en fait largement compréhensibles et justifiées. Merci de continuer d’exister pour nous informer dans le plus prestigieux des styles et la qualité de vos éditoriaux, ce qui vous avez valu un prix bien mérité. Vous tordez ainsi le cou à tous ceux qui veulent noyer ce pays dans l’obscurantisme et la médiocrité.

    Sissi zayyat

    16 h 27, le 27 février 2023

  • Intéressant de voir que vous avez progressivement (beaucoup) réduit votre dépendance à la pub et aux partenariats. ça garantit votre indépendance dans le traitement de l'info.

    Marionet

    15 h 43, le 27 février 2023

  • Ca fait des decennies que L'orient le Jour constitue l'essentiel de mes nouvelles Libanaises. Bon travail.

    ..... No comment

    11 h 16, le 27 février 2023

  • Bravo à toute l'équipe et bonne continuation Merci

    Nayla Francis

    10 h 08, le 27 février 2023

  • NOUS AVIONS GRANDI AVEC L,ORIENT ET LE JOUR DANS NOTRE PATRIE, LE LIBAN. NOUS VIEILLISSONS AVEC L,ORIENT-LEJOUR COMME DIASPORA A L,ETRANGER. L,ORIENT-LEJOUR EST NOTRE CONNECTION AVEC NOTRE PATRIE BIEN-AIMEE, LE LIBAN. SOUHAITS DE REUSSITE CONTINUELLE. RESTEZ DES PRODROMES. BRAVO A TOUTE L,EQUIPE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    09 h 43, le 27 février 2023

  • Merci pour vos efforts. Ce journal fait partie de notre patrimoine. Nous y tenons

    Massabki Alice

    08 h 28, le 27 février 2023

  • En tout cas bravo à toute l’équipe. Et… merci!

    Gros Gnon

    08 h 09, le 27 février 2023

  • ANNAHAR était le journal favori de nos parents, et OLJ notre fidèle compagnon en cette période de crise! Gospeed!

    saliba rima

    07 h 24, le 27 février 2023

  • Ce rapport est édifiant et partage sans prétention les grands choix courageux et judicieux que vous avez dû prendre pour faire face à la multitude de défis dans un pays qui n’arrête de chavirer. Votre combat apporte l’espoir et contribue à protéger les valeurs

    Joe Kassarjian

    07 h 05, le 27 février 2023

  • Bravo a toute l'equipe. Le journal devient de plus en plus interessant. Bonne continuation.

    Sami Mouracade

    05 h 31, le 27 février 2023

  • On apprecie énormément lorient lejour, avec un petit bémol, la disparité au niveau des tarifs pratiqués... pour certains il en coûte 189$, l'abonnement annuel pour une décroissance allant jusqu'à 50$ le même abonnement numérique...Il y a comme un problème.

    C…

    05 h 23, le 27 février 2023

  • Merci à vous d'exercer un droit élémentaire dont tant d'humains sont aujourd'hui privés à travers le monde, le droit de s'exprimer et d'imprimer librement

    Georges Calache

    01 h 27, le 27 février 2023

  • Bonjour, nous espérons surtout que l’OLJ francophone reste francophone. Que vous ne soyez pas atteints par le virus « anglo-saxon » qui a envahi le liban. La plupart des libanais ( pourtant francophones) se mettant à utiliser des expressions en anglais pour rester « tendance apparemment » . Que l’OLJ. reste votre principale activité et que la version anglaise ne supprime pas l’OLJ de langue française à terme Notre difference, notre plus value vis à vis des pays arabes, des pays du gulf est LA LANGUE FRANÇAISE. Evitons de les « singer » pour garder notre supériorité et richesse linguistique. C’est tout ce qui nous reste au liban…. Merci et bon courage.

    LE FRANCOPHONE

    01 h 27, le 27 février 2023

  • Bravo pour la transparence dont vous faites preuve et pour la qualité de votre équipe (avec des mentions spéciales pour les éditorialistes et pour les journalistes de la page culture dont l’éclectisme et la qualité me réjouissent). Puis-je me permettre de regretter quand même que certains papiers dans d’autres rubriques ne soient pas toujours très clairs pour des lecteurs qui ne peuvent pas les compléter avec d’autres sources d’infos, radios, télés et coiffeurs du coin? Je sais que vos conditions de travail sont difficiles et que notre exigence est grande parce que vous êtes l’une de nos rares sources d’info sur le pays. Et je reconnais que l’OLJ a effectué un parcours impressionnant. Ne reste plus que quelques petits (kilo)mètres.

    Marionet

    01 h 04, le 27 février 2023

Retour en haut