Rechercher
Rechercher

Politique - Rencontre

Un mois de sit-in au Parlement : Melhem Khalaf promet d’aller jusqu’au bout

Un mois de sit-in au Parlement : Melhem Khalaf promet d’aller jusqu’au bout

Les députés issus de la contestation populaire Najat Saliba et Melhem Khalaf, au siège du Parlement, le 30 janvier 2023. Photo Twitter/@najat_saliba

« Il faut se battre pour garder l’espoir vivace chez les Libanais. » À la veille de boucler le premier mois du sit-in entamé le 19 janvier à l’hémicycle avec Najat Saliba, Melhem Khalaf ne montre aucune lassitude et refuse de se laisser...
« Il faut se battre pour garder l’espoir vivace chez les Libanais. » À la veille de boucler le premier mois du sit-in entamé le 19 janvier à l’hémicycle avec Najat Saliba, Melhem Khalaf ne montre aucune lassitude et refuse de se laisser...
commentaires (13)

Qu’on se le dise : qu’ils aient tort ou raison, ces deux parlementaires en ont dans la culotte! Au contraire de bien d’autres…

Citoyen Lambda

14 h 37, le 20 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (13)

  • Qu’on se le dise : qu’ils aient tort ou raison, ces deux parlementaires en ont dans la culotte! Au contraire de bien d’autres…

    Citoyen Lambda

    14 h 37, le 20 février 2023

  • j'ai 91 ans. j'en ai vu de toutes les couleurs au Liban. mais aujourd'hui je voudrais avant de partir pour de bon, me rassurer sur le sort de la démocratie... Toute ma vie j'ai agi pour insuffler l'esprit d initiative et le courage chez me élèves; pour les rendre conscients de la beauté de notre Liban, et de son exceptionnelle mission dans ce proche-orient tourmenté. leur exceptionelle mission. Me Khalaf, Mme Saliba j'aurais été fière de vous avoir pour élèves. persévérez. ce n'est pas l'lection d'un président qui est en jeu : c'est l'avenir de la démocratie. Samira Fakhoury

    FAKHOURY Samira

    18 h 40, le 19 février 2023

  • Ce sit-in est courageux et remarquable. Le ralliement du peuple est difficile à se réaliser à cause du sectarisme dévorateur des bonnes volontés. Si les chiites bougent ils risquent d'affaiblir leur duo de dirigeants, donc ils ne bougent pas. Si les chrétiens bougent ils risquent d'affaiblir les uns et les autres de leur trio dominants, donc ils ne bougent pas. De même; les Sunnites sont très divisés et plus que jamais jusqu'ici, donc ils ne bougeront pas. Les druzes ne vont pas descendre de leurs montagnes seuls pour manifester à Beyrouth, ils ne l'ont jamais fait auparavant.

    Céleste

    10 h 15, le 19 février 2023

  • ?????????? ??

    Eleni Caridopoulou

    17 h 13, le 18 février 2023

  • « Melhem Khalaf croit ainsi à l’État de droit et à la démocratie, qui selon lui repose sur la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire. « Il y a des gens qui doutent de cela ? étrange, les religieux peut-être et/ou surtout le hezbollah. Ce pays devrait avoir plus de figures comme celles de ces deux députés, hélas, les « bons » libanais on émigré ! Les féodaux cherchent à écraser, encore plus, le peuple pour mieux assoir leurs pouvoirs, folie.

    TrucMuche

    13 h 21, le 18 février 2023

  • Il y en au moins deux qui méritent encore qu'on s'y intéresse. N'en déplaise aux pisse-froids et aux analystes à deux balles. On se gargarise de pseudo explications identitaires ou de spéculations géopolitique pour se donner bonne conscience. Les libanais, toutes tendances et origines confondues, doivent accepter de voir la réalité en face. Ils ont en commun de s'être laissés entraîner, depuis des années, dans la pente de la perte des valeurs fondamentales qui font une société. Tout le reste n'est qu'un cache-sexe, qui, depuis le temps, ne cache plus grand chose. Beaucoup regarderont ces députés avec morgue, ou s'en moqueront, bardés de leur certitudes. Perso, je leur dit chapeau , et bon courage !

    I A

    11 h 24, le 18 février 2023

  • Enfin des élus du peuple qui traduisent leur engagement en actes ! Oui, les médias devraient braquer les projecteurs sur leur action, en espérant que cela finira par susciter une réaction du peuple…

    SFEIR Jihane / AIIC

    11 h 11, le 18 février 2023

  • Merci Scarlett pour cet article qui met en lumière la volonté de persister dans un projet utopique. Que les deputés se mettent d'accord et élisent un président. Mais la presse ne parle pas assez de khalaf et Saliba qui tiennent bon. Je pensais que chacun etait rentré chez soi. Mais non, ils s'accrochent. Et c'est magnifique. Il faut garder la foi rt le rêve d'un monde plus juste même si la réalité et le bon sens disent le contraire. Ce n'était pas Kant qui haissait le bon sens?

    Massabki Alice

    09 h 23, le 18 février 2023

  • Mr Khalaf et Mme Saliba ont entamé une action courageuse mais auraient dû dès le départ annoncer leur soutien à la candidature de Michel Moawad ou de tout autre candidat qui VEUT et qui PEUT gouverner sans les armes du Hezbollah c’est à dire TRÈS CONCRÈTEMENT qui VEUT et qui PEUT refuser de signer le décret de formation de tout gouvernement comprenant tout ministre qui défend la légitimité des armes du Hezbollah. Et demander à leurs 11 collègues de faire de même et ainsi de montrer s’ils sont avec le système ou avec la (vraie) contestation. Faute de quoi leur sit-in ne sert PLUS À RIEN.

    Citoyen libanais

    08 h 30, le 18 février 2023

  • Bravo! Les députés Khalaf et Saliba montrent par leur action aux Libanais que des élus se soucient d’eux, une grande nouveauté pour ce parlement constamment monopolisé par des partis sectaires sans aucun sens des responsabilités. Merci de montrer un visage civilisé et courageux du combat pour récupérer notre pays.

    Alexandre Choueiri

    08 h 26, le 18 février 2023

  • Initiative courageuse et honnête, qui aurait dû faire tâche d’huile. La presse devrait en parler tous les jours.

    Goraieb Nada

    07 h 33, le 18 février 2023

  • CHAPEAU UN GRAND MONSIEUR

    Gebran Eid

    07 h 00, le 18 février 2023

  • Bravo, courage, beaucoup de personnes vous soutiennent. En pensées et en prières Melhem Khalaf ne perd pas de bataille. Et ceux qui se moquent de cette action qu ‘Ils proposent mieux.

    Staub Grace

    00 h 39, le 18 février 2023

Retour en haut