Rechercher
Rechercher

Politique - Diplomatie

Après la réunion de Paris, le compromis se concocte à feu doux

Des diplomates des cinq pays impliqués ont averti, depuis Beyrouth, que « le fait de ne pas élire un président de la République conduira à une remise en cause globale des relations avec le Liban ».

Après la réunion de Paris, le compromis se concocte à feu doux

De gauche à droite : l’ambassadeur d’Égypte Yasser Alaoui, l’ambassadrice de France Anne Grillo, le président du Parlement Nabih Berry, l’ambassadrice des États-Unis Dorothy Shea, le chargé d’affaires saoudien Farès Amoudi et l’ambassadeur du Qatar Abdel Aziz Sehlaoui. Hassan Ibrahim/Parlement libanais

Réunion de Paris, phase II. Les représentants diplomatiques des cinq pays ayant pris part à la réunion consacrée au dossier libanais, le 6 février dans la capitale française, ont entamé hier la deuxième étape de leur démarche : une tournée...

Réunion de Paris, phase II. Les représentants diplomatiques des cinq pays ayant pris part à la réunion consacrée au dossier libanais, le 6 février dans la capitale française, ont entamé hier la deuxième étape de leur démarche : une tournée...

commentaires (10)

Dixit les puissances bienfaîtrices étrangères : "Moi, je ne veux pas de Frangieh, mais lui pas de Mikati, alors que l'autre veut discuter avec Berry, pendant qu'eux souhaitent évincer Mouawad, et moi mettre en scène Aoun !... vous ne trouvez pas qu'on manque quelque peu d'initiative et de consensus à l'échelon local ? On en finira jamais dans ces conditions, même avec l'aide des puissants. Revoluciòn !

Gloups

14 h 20, le 15 février 2023

Tous les commentaires

Commentaires (10)

  • Dixit les puissances bienfaîtrices étrangères : "Moi, je ne veux pas de Frangieh, mais lui pas de Mikati, alors que l'autre veut discuter avec Berry, pendant qu'eux souhaitent évincer Mouawad, et moi mettre en scène Aoun !... vous ne trouvez pas qu'on manque quelque peu d'initiative et de consensus à l'échelon local ? On en finira jamais dans ces conditions, même avec l'aide des puissants. Revoluciòn !

    Gloups

    14 h 20, le 15 février 2023

  • - AUX ETABLES LIES, CITOYENS QUADRUPEDES ; - JE M,EXCUSE D,AVANCE AU PEU QUI NE L,EST PAS ; - DEBOUT SUR VOS DEUX PIEDS, REDEVENEZ BIPEDES, - LE GRAND CHANGEMENT EST A PORTEE DE VOS BRAS. = - N,ATTENDEZ LE SALUT NI DE VOS CORROMPUS, - NI DES SUPPOTS ET DES ENTURBANES BARBUS, - NI D,AUTRUI QUI PROMET L,HEUREUSE FIN D,AVANCE. - VOUS, POUVEZ CHANGER LE COURS DE LA PROVIDENCE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    12 h 39, le 15 février 2023

  • JE CONTINUE : - EN D,ENGAGEMENTS CREUX TOUS PROMETTENT L,AURORE, - MAIS SUR NOTRE SOL LES VENDUS GROUILLENT ENCORE.

    LA LIBRE EXPRESSION

    14 h 00, le 14 février 2023

  • - EN SUS DE NOS BOUFFONS REPUTES LOCAUX, - NOUS AVONS LES CLOWNS INTERNATIONAUX.

    LA LIBRE EXPRESSION

    13 h 50, le 14 février 2023

  • Berry est content de jouer tous les rôles dont celui du chef de l’état, alors pourquoi voulez-vous vous qu’il facilite les élections d’un nouveau président de la république? N’est ce pas son rêve de toujours de régner sans partage sur ce poulailler qu’est devenu notre pays. Le voici intronisé coq et les poules mouillées sont sont à ses ordres sans oser moufeter.

    Sissi zayyat

    11 h 00, le 14 février 2023

  • Dis moi qui tu soutiens, je te dirais qui tu es. Les mafieux se sont donnés le mot pour faire élire comme dab le plus pourri des candidats. J'en arrive à une conclusion toute personnelle, tout candidat qui n'a pas l'aval de Berry, du CPL et du hezb a toute ma sympathie.

    Roborm

    10 h 02, le 14 février 2023

  • Cette décision n'est qu'un blanc seing qui fait la part belle à certains qui précédemment recommandaient au Liban de se tourner vers "l'est". Là, ils auront les coudées franches jusqu'au point de pouvoir élire leur colifichet qu'ils utilisent en guise de représentation Chrétienne...

    C…

    07 h 27, le 14 février 2023

  • La gigantesque blague. Le Hezb, detenteur du vrai pouvoir dans ce pays, serait ravi si les 5 et d'autres decident d'abandonner le Liban a son sort. Les autres acteurs locaux ne sont que de vulgaires mafieux de village sans aucun scrupule ni influence. On n'est pas sorti de l'auberge.

    Michel Trad

    07 h 22, le 14 février 2023

  • "… le fait de ne pas élire un président de la République conduira à une remise en cause globale des relations avec le Liban …" - Donc il ne nous restera plus que l’Iran et la Syrie? Donc le Hezbollah a gagné. C’est ce qu’il cherchait, non?… J’espère qu’ils font "Le Farsi moderne en vingt leçons" chez Assimil?

    Gros Gnon

    04 h 14, le 14 février 2023

  • "… Après la réunion de Paris, le compromis se concocte à feu doux …" - Il n’y pas une faute de frappe à "con promis"?

    Gros Gnon

    04 h 09, le 14 février 2023

Retour en haut