Rechercher
Rechercher

Politique - Enquête sur le 4 aôut 2020

La libération symbolique de Badri Daher

La libération symbolique de Badri Daher

Les partisans de Badri Daher devant sa maison hier soir. Photo Waël Taleb

L’ex-directeur des douanes Badri Daher, qui était détenu depuis le 8 août 2020 suite à l’explosion du port du 4 août 2020, faisait partie des 17 suspects libérés hier par le procureur général de la Cour de cassation libanaise Ghassan Oueidate. Sa libération a soulagé sa famille et son camp politique, comme pour les 16 autres détenus libérés.

M. Daher n’était pas à sa maison de Hazmiyé hier soir, mais certains de ses partisans s’y trouvaient, en signe de solidarité. Selon certains d’entre eux et les forces de sécurité présentes, Daher n’est passé que brièvement à sa maison.

Ahmad Abdallah, qui a dit qu’il était là « en tant que citoyen libanais », qu’il rencontre Daher ou non, a déclaré à L’Orient Today que l’arrestation du haut fonctionnaire était « injuste ». « Il est une cible... Ils pensaient que le monde se terminerait ici, mais ce n’est pas le cas », a déclaré Abdallah. « Je veux saluer le juge (Ghassan) Oueidate », car il « a probablement considéré la détention de Daher comme injuste lorsque l’enquête a été suspendue. Il a libéré les détenus mais les a empêchés de voyager, ce qui est juste ».

Badri Daher, proche du Courant patriotique libre, était le plus haut fonctionnaire à être détenu dans le cadre de l’enquête. Le camp aouniste avait fait campagne au cours des derniers mois pour obtenir sa libération.

Daher a commencé à travailler aux douanes en 1994. En mars 2017, il est devenu directeur des douanes et occupait toujours ce poste lorsque l’explosion s’est produite.


L’ex-directeur des douanes Badri Daher, qui était détenu depuis le 8 août 2020 suite à l’explosion du port du 4 août 2020, faisait partie des 17 suspects libérés hier par le procureur général de la Cour de cassation libanaise Ghassan Oueidate. Sa libération a soulagé sa famille et son camp politique, comme pour les 16 autres détenus libérés. M. Daher n’était pas à sa maison...

commentaires (5)

Impressionnant !!! Mème un simple directeur des douanes au Liban, compte des partisans !!!

C…

22 h 04, le 26 janvier 2023

Tous les commentaires

Commentaires (5)

  • Impressionnant !!! Mème un simple directeur des douanes au Liban, compte des partisans !!!

    C…

    22 h 04, le 26 janvier 2023

  • Tous savaient, mais ne pouvaient rien faire.

    Esber

    18 h 24, le 26 janvier 2023

  • Il était détenu pour sa protection physique. Espérons pour lui qu’ils ne l’ont pas libéré pour mieux l’atteindre et faire taire ses secrets définitivement. Car lui, s’il n’est pas coupable, sait…

    Gros Gnon

    09 h 44, le 26 janvier 2023

  • Que quelqu'un puisse rester en prison des années sans jugement est certainement injuste, mais, la faute à qui, sinon à tous ceux qui ont bloqué l'enquête?

    Yves Prevost

    07 h 20, le 26 janvier 2023

  • C'est Aoun et Bassil qui doivent etre contents. Ghassan Oueidate, breloque de Berri, a enfin fait liberer Badri Daher, le petit protege de Aoun. Grandes et petites manoeuvres de la Moumana3a en vue de faire avaliser l'election de Frangieh...????

    Michel Trad

    00 h 55, le 26 janvier 2023

Retour en haut