Rechercher
Rechercher

Agenda - Communiqué de presse

Inauguration d’une « maison de l’étudiant » à Choueifate par la Fondation ben Talal

Inauguration d’une « maison de l’étudiant » à Choueifate par la Fondation ben Talal

Leila Solh Hamadé avec Khaoula Arslane, Talal Arslane, Issam Charafeddine et des membres de l’équipe du centre médical. Photo DR

Grâce à un financement de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, la Fondation sociale du prince Majid Arslane à Choueifate (sud de Beyrouth) s’est dotée d’une « maison de l’étudiant », qui devra héberger des étudiantes et des jeunes filles qui travaillent au sein de cette association. La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence de la vice-présidente de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, l’ancienne ministre Leila Solh Hamadé, accueillie par la présidente de la Fondation Majid Arslane, Khaoula Arslane, le président du Parti démocratique libanais, Talal Arslane, et sa femme Zeina, le ministre des Déplacés Issam Charafeddine ainsi que de nombreuses autres personnalités de la région.

Dans son allocution, Khaoula Arslane a rappelé que la Fondation ben Talal était un soutien à la Fondation Majid Arslane depuis sa création en 1996, remerciant Mme Hamadé pour cette nouvelle collaboration qui permet d’aménager un espace d’hébergement digne des étudiantes et des jeunes travailleuses de l’association. Elle a rappelé que la fondation a été conçue à la base pour apporter des services de santé à la population, soulignant qu’elle compte plusieurs cliniques, un laboratoire, un service de radiologie et une pharmacie.

Pour sa part, Mme Hamadé a déploré l’état dans lequel se trouve actuellement le pays, faisant assumer la responsabilité aux dirigeants actuels qui ne souffrent pas la comparaison avec les héros du passé, dont Majid Arslane faisait partie, selon elle. « Une certaine idée du Liban est en train de disparaître, et l’indépendance du pays est en danger. Donner le pouvoir à ceux qui ne le méritent pas est létal pour le Liban », s’est-elle désolée.


Grâce à un financement de la Fondation humanitaire al-Walid ben Talal, la Fondation sociale du prince Majid Arslane à Choueifate (sud de Beyrouth) s’est dotée d’une « maison de l’étudiant », qui devra héberger des étudiantes et des jeunes filles qui travaillent au sein de cette association. La cérémonie d’inauguration a eu lieu en présence de la vice-présidente de...