Rechercher
Rechercher

Sport - WTA

Jabeur sort par la petite porte

Touchée au genou, la Tunisienne a subi la loi de son adversaire tchèque Vondrousova (6-1, 5-7, 6-1). Tout le contraire pour Carolina Garcia, qui a dominé avec autorité la Canadienne Leylah Fernandez (7-6, 7-5).

Jabeur sort par la petite porte

Ons Jabeur tête basse lors de sa défaite en trois sets face à la Tchèque Marketa Vondrousova au deuxième tour de l’Open d’Australie. Martin Keep/AFP

Un pépin de plus pour Jabeur. Après avoir fait l’impasse sur le Majeur australien l’an passé en raison d’une blessure au dos, la numéro 2 mondiale tunisienne a dû une nouvelle fois mettre un terme prématuré à son aventure sur les courts de Melbourne à cause d’un autre souci physique.

Gênée au genou droit depuis son arrivée sur le sol australien, elle n’est jamais parvenue à retrouver son véritable niveau, qui lui avait notamment permis de se hisser jusqu’en finale de Wimbledon et de l’US Open la saison passée.

Après une victoire laborieuse aux dépens de la Slovène Tamara Zidansek (98e) au premier tour (7-6, 4-6, 6-1), la marche était cette fois trop haute face à la Tchèque Marketa Vondrousova. Dépassée dans la première manche, qu’elle a sèchement concédée 6-1, Ons Jabeur a fait de son mieux pour revenir dans la partie en arrachant le deuxième set 7-5.

Mais à force de trop vouloir écourter l’échange, étant dans l’incapacité de se déplacer correctement, elle a commis bien trop de fautes directes (50 au total) pour espérer quoi que ce soit face à la finaliste de Roland-Garros en 2019.

L’actuelle 86e au classement WTA retrouvera au prochain tour sa jeune compatriote Linda Fruhvirtova (82e), qui participe, à 17 ans, à son premier tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem.

Garcia dans l’élan de 2022

Sur la lancée de son titre aux Masters de Turin en novembre dernier et de son beau parcours à l’US Open, Carolina Garcia débute idéalement sa quinzaine australienne. Après un premier tour sans encombre devant la Canadienne Katherine Sebov (6-3, 6-0), la Lyonnaise a de nouveau remporté son duel face à une autre « Canuck », Leylah Fernandez (40e), qu’elle a dominée en deux manches sur le score de 7-6, 7-5.

« C’était à celle qui serait la plus agressive », a commenté Garcia, 4e mondiale, après cette nouvelle victoire acquise dans l’adversité. C’est d’ailleurs la Canadienne qui a longtemps fait la course en tête, au score comme sur le plan statistique.

Avec 11 aces et 40 points gagnants, elle a fait bien mieux que la finaliste de l’US Open 2022, qui s’est contentée de 18 points gagnants et n’a pas réussi le moindre ace, tout en gagnant quand même 71 % des points joués sur sa première balle de service.

« Remporter le premier set, c’était un peu un hold-up parce qu’elle a toujours été devant et qu’elle gagnait ses jeux de service plus facilement que moi », a reconnu la Lyonnaise de 29 ans.

Elle affrontera samedi l’Allemande Laura Siegemund (158e) pour une place en seconde semaine. Championne des Masters après avoir atteint les demi-finales de l’US Open l’an dernier, Garcia n’a encore jamais dépassé les huitièmes en Australie en onze participations dans le tableau principal.

Mais depuis son changement de dimension entamé dans la seconde moitié de la saison dernière, celle qui ne cache plus ses ambitions de soulever un premier titre majeur ne se fixe plus aucune limite.

G.B. avec AFP


Un pépin de plus pour Jabeur. Après avoir fait l’impasse sur le Majeur australien l’an passé en raison d’une blessure au dos, la numéro 2 mondiale tunisienne a dû une nouvelle fois mettre un terme prématuré à son aventure sur les courts de Melbourne à cause d’un autre souci physique. Gênée au genou droit depuis son arrivée sur le sol australien, elle n’est jamais parvenue...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut