Rechercher
Rechercher

Société

Un homme tue son cousin à Taraya

Un homme, M.H., a tiré hier avec son arme de combat sur son cousin, Ibrahim H., à Taraya, dans la Békaa, selon notre correspondante Sarah Abdallah. Le blessé a été transporté à l’hôpital dans un état grave, avant de succomber à ses blessures. Le différend aurait été causé par une dispute sur un terrain ou une propriété.

Le port d’armes incontrôlé fait de nombreuses victimes chaque année. Toujours dans la Békaa hier, selon notre correspondante, des tirs provenant d’une direction non identifiée ont blessé un enfant qui jouait avec ses amis dans un champ du village de Marj. L’enfant, A.H., né en 2013, a été atteint d’éclats de balle. Une enquête est en cours.


Un homme, M.H., a tiré hier avec son arme de combat sur son cousin, Ibrahim H., à Taraya, dans la Békaa, selon notre correspondante Sarah Abdallah. Le blessé a été transporté à l’hôpital dans un état grave, avant de succomber à ses blessures. Le différend aurait été causé par une dispute sur un terrain ou une propriété.Le port d’armes incontrôlé fait de nombreuses victimes...

commentaires (1)

Les libanais sont en train de péter un plomb et au lieu de retourner leur haine et leurs frustrations contre ceux qu’ils les ont ruinés et humiliés ils s’entretuent faisant ainsi un cadeau aux crasseux au pouvoir qui eux ne sont même pas montrés du doigt et continuent leurs massacres du peuple docile qui leur voue une admiration sans borne pour la prouesse avec laquelle ils réussissent encore et encore à les anéantir sans l’ombre d’une gêne et sans être dérangés pour le moins du monde.

Sissi zayyat

12 h 53, le 05 octobre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (1)

  • Les libanais sont en train de péter un plomb et au lieu de retourner leur haine et leurs frustrations contre ceux qu’ils les ont ruinés et humiliés ils s’entretuent faisant ainsi un cadeau aux crasseux au pouvoir qui eux ne sont même pas montrés du doigt et continuent leurs massacres du peuple docile qui leur voue une admiration sans borne pour la prouesse avec laquelle ils réussissent encore et encore à les anéantir sans l’ombre d’une gêne et sans être dérangés pour le moins du monde.

    Sissi zayyat

    12 h 53, le 05 octobre 2022

Retour en haut