Rechercher
Rechercher

Société - Témoignages

Dans les banques libanaises, de l’autre côté du guichet...

Ils sont excédés, angoissés, continuellement visés et doivent... se taire.

Dans les banques libanaises, de l’autre côté du guichet...

Nahida Wehbé, directrice de l’agence par intérim de la BLOM Bank à Tarik Jdidé, lors du braquage par Abed Soubra, le 16 septembre. Photo Mohammad Yassine

Affalée sur une chaise de bureau, elle s’évente avec des photocopies. Elle a le visage dur, les cheveux en bataille. Elle évite de croiser le regard de ceux qui la retiennent confinée dans cet étage glauque, aux néons blafards. Elle observe avec...

Affalée sur une chaise de bureau, elle s’évente avec des photocopies. Elle a le visage dur, les cheveux en bataille. Elle évite de croiser le regard de ceux qui la retiennent confinée dans cet étage glauque, aux néons blafards. Elle observe avec...

commentaires (8)

Lanceur d'alerte? Pourquoi faire? Je le répète une fois de plus : au Liban vous pouvez établir la culpabilité d'un politique mais alors le faire condamner c'est une toute autre question. Quel dommage qu'on n'ait pas donné les clés au Hezbollah pour faire le ménage dans ce pays et éradiquer la corruption et proposer son modèle bancaire exemplaire avec des fonds transparents

Georges Olivier

23 h 05, le 21 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (8)

  • Lanceur d'alerte? Pourquoi faire? Je le répète une fois de plus : au Liban vous pouvez établir la culpabilité d'un politique mais alors le faire condamner c'est une toute autre question. Quel dommage qu'on n'ait pas donné les clés au Hezbollah pour faire le ménage dans ce pays et éradiquer la corruption et proposer son modèle bancaire exemplaire avec des fonds transparents

    Georges Olivier

    23 h 05, le 21 septembre 2022

  • Les crapules bancaires se soucient comme d'une guigne de leurs employes sous-payes, taillables et corveables a merci. Seul compte le sacro-saint benefice qui est demultiplie par les restrictions illegales et les multiples taux de change honteux. A tel point que le taux de la 151 leur permet un benefice de 400 % loin au-dessus des pires taux de l'usure admis internationnalement.

    Michel Trad

    15 h 35, le 21 septembre 2022

  • La plupart de mes collègues ne saisissent même pas les rouages de la chute du système bancaire. Ahh comme je suis d accords avec ca. jai toujours dis que notre chute viendra a cause de notre medocritee..a commencer par 99% des employes de banques, ils ne savent rien a la finance, une honte! que sa soit chez Audi, BloM, etc ...que du bling bling... D’ailleur de la mediocrite a tout les niveaux, banque, Politique etat…

    Jack Gardner

    14 h 17, le 21 septembre 2022

  • - Bonjour monsieur le client. Votre tante a son argent en Suisse? Il faut la convaincre de le rapatrier au Liban, nous offrons des taux d’intérêts bien supérieurs. - Oui mais c’est sa retraite, vois comprenez? Elle vit dessus. Ce n’est pas risqué au Liban? - Walaaawww! Nous sommes une banque réputée. Et puis le taux livre/dollar n’a pas bougé depuis 30 ans. Non non, il n’y a aucun risque. C’est garanti par la banque. - Tous ceux qui se reconnaitrons dans ce scénario comprendront que les directrices et directeurs des branches sont aussi coupables! Pas les employés. Eux n’avaient aucun contrôle. Et quand on les engueule c’est seulement parce qu’ils sont en première ligne, et qu’ils sont la voix de leurs maîtres. Alors on se défoule. Nous n’avons rien contre eux, mais contre leurs supérieurs POURRIS!

    Gros Gnon

    13 h 31, le 21 septembre 2022

  • iPhone flambant neuf dans les photo, les employé de banque ne souffre par trop où es-ce le grand classique libanais de râler qu’il n’y pas d’argent et que nous avons faim mais on va dépenser tout nos sous sur un téléphone

    Roger Xavier

    09 h 20, le 21 septembre 2022

  • Les employés des banques souffrent autant que toute la population, hormis qu’ils ne sont pas humiliés pour retirer du cash. Sinon, ils ne sont certainement pas responsables des restrictions bancaires, ils ne font qu’appliquer les instructions de leurs patrons. C’est à ce niveau qu’il faut chercher les responsables, en partie, de la crise. Les premiers responsables demeurent les politiciens dirigeants et les hauts fonctionnaires qui ont pillé et volé de façon éhontée l’argent de la population. Ce sont ces politiciens qui doivent faire l’objet du courroux des foules et pourtant la population les a ramenés au pouvoir ou s’est abstenue de voter. Alors que tout le monde se taise, on aurait du avoir au moins 120 députés de la révolution et non 13 ou 14.

    Liberté de penser et d’écrire

    09 h 18, le 21 septembre 2022

  • Si j'étais un employé de banque, je ne pourrais que vous dire un immense merci pour cet article. Espérons que beaucoup de clients le liront!

    Yves Prevost

    08 h 00, le 21 septembre 2022

  • I sympathize with the bank employees. They are working under rough conditions caught between and a rock and a hard place. They are entitled to a safe work environment, and to be treated with respect.

    Mireille Kang

    03 h 33, le 21 septembre 2022

Retour en haut