Rechercher
Rechercher

Politique - CETTE ANNÉE OÙ TOUT A BASCULÉ / GRAND ANGLE

Quarante ans après Sabra et Chatila : ce que l’on sait ; ce que l’on ne sait (toujours) pas

C’était il y a quarante ans. Une année de poussière et de sang pour le Liban. De coups de théâtre et de rumeurs qui deviennent réalité. De clochards qui réapparaissent en espions et d’Israéliens qui s’invitent à Bickfaya pour un enterrement. Elle n’est pas unique en son genre. Mais elle a été épiée par les caméras du monde entier. C’est l’année 1982. Celle de la drôlement nommée « opération Paix en Galilée » et de la présidence la plus courte de l’histoire du pays. Celle des faux adieux de Yasser Arafat et d’un massacre de civils camouflé sous une décharge à ordures. Une débâcle. Un nouveau « Stalingrad ». L’année où tout a changé. L’année où rien n’a changé pour le Liban. Cinquième et dernier épisode de notre série dédiée à cet été où tout a basculé.

Quarante ans après Sabra et Chatila : ce que l’on sait ; ce que l’on ne sait (toujours) pas

Dans les fosses communes, sous les décombres d’habitations rasées après le massacre de Sabra et Chatila, les camps se muent en cimetière à ciel ouvert. ©Archives L’OLJ

Deux gamins s’amusent sur un terrain délaissé, aux portes du camp palestinien de Chatila. Sacs plastiques, mauvaises herbes et cagettes empilées jonchent le sol. À leurs pieds, un charnier : environ 800 hommes, femmes et enfants gisent sous terre. «...
Deux gamins s’amusent sur un terrain délaissé, aux portes du camp palestinien de Chatila. Sacs plastiques, mauvaises herbes et cagettes empilées jonchent le sol. À leurs pieds, un charnier : environ 800 hommes, femmes et enfants gisent sous terre. «...
commentaires (11)

Pourquoi toujours revenir sur Sabra et Chatila .A partir du moment où les Palestiniens se sont comportés comme en pays conquis avec des milices armées et une volonté de combattre ça ne pouvait que mal finir .J'ai séjourné à Saïda en 73 , 74 ,75 où ils se comportaient en maîtres , comme à Beyrouth entre l’aéroport et Achrafieh .Ce sont les régimes arabo-musulmans qui ont laissé cette occupation se faire .Et il aurait fallu que les Libanais patriotes supportent ça . Ne commençons pas à nous jeter les massacres à la figure Pour que la paix revienne , il ne fallait plus un réfugié palestinien au Liban .Le pétrole aurait dû servir à les accueillir.Et maintenant c'est mon pays qui commence à ressembler au Liban de 1982 .Alors non , nous ne nous laisserons pas faire .

yves gautron

20 h 39, le 20 septembre 2022

Tous les commentaires

Commentaires (11)

  • Pourquoi toujours revenir sur Sabra et Chatila .A partir du moment où les Palestiniens se sont comportés comme en pays conquis avec des milices armées et une volonté de combattre ça ne pouvait que mal finir .J'ai séjourné à Saïda en 73 , 74 ,75 où ils se comportaient en maîtres , comme à Beyrouth entre l’aéroport et Achrafieh .Ce sont les régimes arabo-musulmans qui ont laissé cette occupation se faire .Et il aurait fallu que les Libanais patriotes supportent ça . Ne commençons pas à nous jeter les massacres à la figure Pour que la paix revienne , il ne fallait plus un réfugié palestinien au Liban .Le pétrole aurait dû servir à les accueillir.Et maintenant c'est mon pays qui commence à ressembler au Liban de 1982 .Alors non , nous ne nous laisserons pas faire .

    yves gautron

    20 h 39, le 20 septembre 2022

  • Faut savoir qui est Randal. Ici l'exemple de Randal et de ses fantaisies. Un U tube de lui ( https://youtu.be/x4SnbUXjCDg ) parlant de la guerre en Syrie en ses débuts , liant l’escalade de la violence de Bashar en Syrie aux “massacres des phalangistes”. C’est étonnant qu’il ne fut pas discréditer au fil des années, mais voilà que l’OLJ le tient comme référence.

    Cedrus Fidelis

    05 h 09, le 18 septembre 2022

  • Cet article n’est pas digne des deux auteurs. N’y avait-il pas des archives de L’Orient, Nahar ou des propos de journalistes libanais qui étaient sur place pour relater leurs opinions? Ou des témoignages d’auteurs libanais ou Européens. Vous vous basez sur les textes de Thomas Friedman, Michael Jansen et les deux non-journalistes Jonathan Randall et Robert Fisk???? Avez vous lu leurs ouvrages? On dirait un devoir d’étudiant en science-po qui a fait un peu de Google vu les sélections choisies. Vous auriez pu mieux faire, et c’est la moindre critique que l’on puisse faire.

    Cedrus Fidelis

    04 h 54, le 18 septembre 2022

  • D’où provient notre plus grand malheur et notre dispersion dans les quatre coins du monde et pourquoi le gouvernement de l’époque a autorisé des éléments armés et hargneux sur notre territoire ? Toutes les minorités vivaient très paisiblement au Liban , palestiniens inclus mais Arafat et ses hommes ont détruit notre équilibre et nos vies, sans appel. Fallait pas les recevoir, point barre !!

    Wow

    02 h 04, le 17 septembre 2022

  • Rien ne peut justifier un tel massacre. Il aurait fallu excommunier quelques uns pour montrer l'indignation du clergé. A l'époque, le peuple ordinaire n'osait pas exprimer sa révolte contre de telles pratiques barbares. Certains commentaires sont ahurissants. Il ne faut ni oublier ni pardonner.

    Céleste

    00 h 20, le 17 septembre 2022

  • Pourquoi des articles sont ecrits sur sabra et shatila alors que la commemoration du massacre de Damour de Chekka de Bashour et les massacres du Choufs ne sont jamais commemores. C est un massacre qui n aurai jamais du ce passe mais faut comprendre un peux le contexte. Les palestiniens qui n ont aucun droits existentiel au Liban, massacraient les chretiens Libanais sans raison. Ce massacre viens apres que les palestiniens aient occupees le Liban, aient amner la guerre contre israel sur les terres libanaises, apres qu ils ai fait une guerre contre l’arme libanaise et apres tout les massacres qu ils ont fait!! Jusqua maintenant le Liban ne sait pas remis de la guerre contre les palestiniens. Les palestiniens sont la cause principale de l invasion Syrienne et maintenant Iranienne. Nous payons jusqua aujordui les resultats de la guerre contre les palestiniens.

    ..... No comment

    23 h 57, le 16 septembre 2022

  • Pour que le Liban survive, il aurait fallu faire le deuil de cette période horrible de crimes impunis et de représailles inhumains. Depuis la fin de la guerre, personne n’a essayé de le faire si ce n’est des gens comme Lokman Slim et son épouse et quelques autres. Si on ne fait pas le deuil de cette époque et si l’on n’arrête pas de parler de chrétiens, de palestiniens et de musulmans, le Liban va mourir de sa belle mort englouti par des étrangers en tout genre.

    TrucMuche

    19 h 44, le 16 septembre 2022

  • This is a terrible piece of lousy journalism that relates one event and takes it out of the historic context and series of events that led to this tragedy. Looking at the disastrous state in which Lebanon and the Levante states are, a humble and candid acknowledgment of sin by all parties involved is in order, reaching out to the enemies of yesterday with an olive branch rather than the toxic finger pointing that this article does. Michel Shami MD

    Nayla SHAMI

    19 h 34, le 16 septembre 2022

  • Basta avec ce triste chapitre de l'histoire de NOTRE pays, fallait pas venir y semer la mort, maintenant clap de Fin et on n'en reparle plus.

    Christine KHALIL

    16 h 37, le 16 septembre 2022

  • Vous ravivez une partie douloureuse de l’histoire du Liban sans posséder tous les tenants et aboutissants. Face à cet horrible massacre de Sabra et Chatila, je peux vous aligner des milliers d’enlèvements de simples citoyens chrétiens commis par les milices armées palestiniennes dont le sort est inconnu à ce jour. Je peux aussi vous conter en long et en large les massacres de Damour. Je peux aussi écrire des tonnes de livres à propos des exactions et humiliations commises par ces palestiniens a l’encontre de libanais sur le sol libanais. Je termine par 2 faits indéniables : la déclaration que la route de Jérusalem passe par Jounieh et l’assassinat du président Bechir Gemayel. Ces deux faits à eux seuls prouvent que les chrétiens étaient menacés de mort et qu’ils avaient donc tous les droits de se défendre sur leur propre terre.

    Lecteur excédé par la censure

    10 h 10, le 16 septembre 2022

  • tres triste cette histoire de sabra et chatila mais que faisaient des milices palestiniennes sur le sol libanais? vous avez vu des milices palestiniennes en syrie, egypte ou jordanie? pourquoi le Liban as-t-il accepte? parceque les Libanais musulmans etaient aux anges de prendre parti avec des palestinien contre des Libanais chretiens.....jamais cela ne leur sera oublie, on en paye jusqu'a aujourd'hui le prix, tous ensemble

    Elementaire

    07 h 48, le 16 septembre 2022

Retour en haut