Rechercher
Rechercher

Économie - Carburants

Les prix revus à la baisse

Les prix des carburants ont été revus à la baisse hier, au Liban, au lendemain d’une légère hausse.

Selon le dernier barème publié par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, les bidons de 20 litres d’essence à 95 et 98 octane coûtent respectivement 552 000 livres libanaises et 564 000 livres, après une baisse de 16 000 livres. Le prix du diesel a diminué de 21 000 livres et s’élève à 637 000 livres. La bonbonne de gaz, elle, a vu son prix baisser de 8 000 livres et se vend à 312 000 livres. Le kilolitre de mazout utilisé par les générateurs privés passe à 978 dollars, suite à une baisse de 26 dollars.

Commentant les nouveaux tarifs, le président du syndicat des propriétaires de stations-service au Liban, Georges Brax, a expliqué que la baisse des prix de l’essence est due à la diminution du prix du kilolitre d’essence importé d’environ 26 dollars et du taux de change dollar/livre sur le marché parallèle de 200 livres. Le prix du diesel a également connu une baisse en raison de cette diminution du prix du kilolitre importé et de la légère appréciation de la monnaie nationale sur le marché parallèle, s’échangeant à 30 775 livres contre un billet vert lors des importations.


Les prix des carburants ont été revus à la baisse hier, au Liban, au lendemain d’une légère hausse.Selon le dernier barème publié par le ministère de l’Énergie et de l’Eau, les bidons de 20 litres d’essence à 95 et 98 octane coûtent respectivement 552 000 livres libanaises et 564 000 livres, après une baisse de 16 000 livres. Le prix du diesel a diminué de...

commentaires (0)

Commentaires (0)

Retour en haut